Economie

La fréquentation hôtelière en nette hausse au troisième trimestre 2016

Vendredi 25 Novembre 2016 - 00:05

Selon la dernière enquête de l’Insee, la fréquentation dans les hôtels réunionnais est en nette hausse au troisième trimestre 2016. 281 200 nuitées soit 17 % d’augmentation par rapport à l’année dernière. 

Un chiffre qui devrait redonner le sourire aux professionnels du secteur. Cette embellie qui dure depuis un an et demi est ainsi la conséquence de l’ouverture de nouveaux établissements, indique l’Institut. 

La hausse la plus importante concerne les hôtels classés 3 étoiles (+ 37 %) mais aussi les 4 et 5 étoiles (+ 19%) et dans une moindre mesure les hôtels 1 ou 2 étoiles (+ 3 %). 
En revanche, elle recule dans les hôtels non classés (- 17 %).

Rapportée à la situation géographique,  la fréquentation augmente dans les  hôtels d’au moins cinq chambres dans la région Ouest (+ 22 %) et Sud (+ 19 %) et dans la région Nord-Est (+ 5 %). Quatre nouveaux établissements ont ainsi ouvert leur porte au 4e trimestre 2015 sur la côte sous le vent. 

Le taux d'occupation (56,3%) est en revanche en légère baisse (- 0,7 point) par rapport au 3e trimestre 2015. "L’ offre de chambres (+ 11 %) augmentant davantage que le nombre de chambres occupées (+ 10 %), du fait de l'ouverture de nouveaux établissements ", explique l’Insee. Une baisse qui ne concerne que l’Ouest. "La forte hausse de fréquentation n'a en effet pas permis de compenser l'augmentation de l'offre de chambres liée à l'ouverture de deux établissements de taille importante". Le Sud a su tirer son épingle du jeu puisque la fréquentation a été suffisamment forte pour compenser l'ouverture de deux établissements de taille moyenne.

Une baisse du taux d'occupation qui n’épargne que les hôtels classés 3 étoiles (+ 1,9 point). "Dans cette catégorie, la forte hausse de fréquentation a plus que compensé l'accroissement du nombre de chambres offertes lié à l'entrée de quatre établissements dans cette catégorie".
Lu 3314 fois



1.Posté par Perplexe le 25/11/2016 08:48

Et pourtant le chômage augmente à La Réunion, alors qu'en métropole il y a une tendance à la baisse...

2.Posté par Jean-DO le 25/11/2016 10:30

Beaucoup se plaignent de ne pas avoir pu séjourner à Cilaos:
pas assez de places dans les gîtes, "on peut réserver à la semaine mais pas au week-end"... du coup ils passent seulement quelques heures de la fin de la matinée au milieu de l'après midi.

Enfin, les touristes qui vont à CILAOS trouvent que les hôtels sont mal insonorisés, non pas seulement pour le bruit extérieur, mais le bruit entre les chambres, et que ce n'est pas très sympa et la nourriture un peu juste, par rapport à l’accueil chez l'habitant qui donne meilleure impression.

EN cas de beau temps, le tourisme aérien s'étend de 6h à 12h au lieu de 7h à 10h en nov2013: 3 ans après c'est tout simplement le double de temps: 6 heure au lieu de 3h Quand les touristes commenceront à adopter Cilaos pour y séjourner et non seulement y passer l'après midi ça pourrait devenir carrément gênant, en tout cas contradictoire à la réputation de "village créole des hauts" ou règne "la douceur de vivre" que Cilaos a encore actuellement.
L'ambiance de tourisme de masse "qui ne respecte rien ni personne" dans l'"île aux baptêmes de l'air" est en train de miner peu à peu l'image de qualité de l'île, réputation qui sera longue à revenir même une fois ce problème de nuisances sonore intempestive résolu.

3.Posté par René le 25/11/2016 10:43

Il y a une réelle motivation à proposer aux clients des offres et services de qualité, pour un prix juste! Quand l'effort y est, le client revient!

4.Posté par plutonaze le 25/11/2016 11:09

@1
La corrélation entre le chômage et le tourisme n'est pas évidente!
le tourisme n'est que secondaire, c'est qu'une petite fraction de l'économie (2 à 5%), ça ne pèse pas beaucoup dans la balance.

Les activités touristiques consomment beaucoup d'espace pour peu de bénéficiaires, en particulier le tourisme aérien (plusieurs heures de nuisances sonores par jour sur 40% de la surface de l'île pour une centaine d'emplois soit 1/8000 réunionnais).
Le partage devient problématique et les grandes structures concentrent de plus en plus les bénéfices pour moins de monde, un peu comme si on remplaçait des petits commerces par des supermarchés tout en criant haut et fort qu'on distribue des emplois de caissières....
c'est pas si bon pour l'ambiance, pas bon pour le paysage, et pas tant que ça en profitent!
Tel que c'est ainsi organisé, c'est sans doute pas le tourisme façon "supermarché" qui va offrir des emplois au plus grand nombre et il sera bien difficile de vivre du tourisme!!!

5.Posté par Tanguy Proquo le 25/11/2016 12:00

C'est étonnant vu les prix complètement dingue pratiqués dans les hôtels de l'ouest, Plus de 700 € la nuit aux (ex) villas du lagon, un prix complètement dingue par rapport à la qualité du service. En bref un week-end à Maurice coûte moins cher, et de loin, qu'une nuit dans l'ouest. Cherchez l'erreur ? De plus si vous réservez en directe à la réception ça vous coûte encore plus cher que si vous passez par ,trip-TripAdvisor, ou autre plateforme du genre. Vive le tourisme à la Réunion ou pas une plage n'est entretenue, vous avez les dessous de pieds cisaillés par les coraux morts que nos écolos moyenâgeux vous empêchent de concasser

6.Posté par GIRONDIN le 25/11/2016 12:32

... "L’ offre de chambres (+ 11 %) augmentant davantage que le nombre de chambres occupées (+ 10 %), du fait de l'ouverture de nouveaux établissements "... 😁


Et pour remplir s'ils baissaient leur tarif ?

7.Posté par polo974 le 25/11/2016 13:30

1.Posté par Perplexe le 25/11/2016 08:48
""" Et pourtant le chômage augmente à La Réunion, alors qu'en métropole il y a une tendance à la baisse... """

ben oui, la population potentiellement active augmente plus vite que le nombre d'emplois...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >