Blog de Pierrot

La fin justifie-t-elle toujours tous les moyens ?

Mardi 23 Mai 2017 - 15:07

La semaine dernière, le Quotidien révélait un conflit commercial -une affaire assez embarrassante- pour Christophe Vielle, l’actuel propriétaire des enseignes de bijouterie Gold Center et Océanor et depuis peu des parfumeries Beauty Success.
 
Embarrassante à plusieurs titres.
 
L’homme qui s’est enrichi dans l’importation et la vente de bijoux low cost à 9 carats a toujours soigneusement évité que l’on vienne regarder dans ses affaires. Se présentant un brin provocateur comme un petit commerçant, ce sont surtout ses pratiques hégémoniques qui seraient moyennement appréciées sur la place. Des pratiques qui lui permirent néanmoins de se construire, d’après certains, un trésor de guerre considérable réinvesti dans une multitude de sociétés immobilières.
 
Embarrassante aussi parce qu’elle met au grand jour des méthodes peu glorieuses (et d'un autre temps) utilisées par Christophe Vielle pour "neutraliser" la concurrence pourtant saine et nécessaire dans un territoire insulaire.
 
L’affaire révélée par Le Quotidien remonte à près de deux ans. Christophe Vielle s’était alors mis en tête de prendre la direction des parfumeries Mado en faisant son entrée au capital (avec son trésor de guerre). Il entre alors en discussion avec l’un des membres de la famille Ingar, Hanif le fils en l’occurrence, et propose d’apporter de l’argent frais à cette entreprise familiale qui connaît comme bon nombre de sociétés à ce moment là une mauvaise passe. Il pose comme condition que les Ingar acceptent de lui céder la majorité du capital de l’entreprise et donc la direction. Un schéma qui devait lui permettre de mettre la main sur le leader historique de la parfumerie à La Réunion, rien que ça.
 
Mais lorsque que l’on m'a expliqué comment les négociations se seraient déroulées, les bras m’en sont tombés. 

Imaginez qu’après s’être fait présenter les comptes, détailler les marges, expliquer cette activité de luxe dont le fonctionnement est bien éloigné des bijoux fantaisies, la spécialité jusque là de Christophe Vielle, le potentiel repreneur se serait tout simplement retiré pour s’en aller installer lui même des parfumeries sous la franchise Beauty Success… juste en face des parfumeries Mado. 

Et l’avocat du groupe Mado d’expliquer : "En 2014, Monsieur Veille avait déjà effectué son marché pour recueillir des informations et ainsi créer Beauty Success".
 
Présenté comme ça et si tel est bien le cas, reconnaissons que cela révèle de pratiques assez cyniques. C’est un peu comme si vous invitiez votre futur gendre chez vous, qu'il s'asseye à votre table, partage votre carry, boive votre Dodo avant de passer la nuit avec votre fille... pour ensuite au petit matin s’en aller épouser la fille de votre voisin !
 
Les Ingar n'ont pas vraiment apprécié mais sont restés bons joueurs : après tout, ils découvraient celui que certains surnomment le "Bernard Tapie local"
 
Il y a de cela quelques mois, Hanif, le fils de la famille, se voit contraint de céder ses parts dans la société familiale au même Christophe Vieille pour éponger des dettes dues à une vie de flambeur invétéré, aussi bien à la Réunion qu'à Maurice avec ses copains de la jet set. Refus catégorique de son père et de sa soeur, qui estiment en plus qu'il a réalisé "un montage constitutif de fraude" pour contourner l'obligation d'agrément pour entrer dans la société Mado.

Un montage qui a finalement permis au faux gendre Christophe Veille de se retrouver "polygame économique", c’est à dire actionnaire des parfumeries Mado et propriétaire des parfumeries Beauty Success, son principal concurrent.

Le Quotidien révèle le montage juridique très technique imaginé par les deux compères. Très technique, mais finalement assez simple à réaliser.
 
C’était sans compter sur l’actuelle dirigeante du groupe Mado, la fille, qui n’a pas hésité à attaquer devant le tribunal de commerce de Saint Denis la manœuvre "grossière" de son frère et de Christophe Vielle à qui elle réclame pas moins de 700.000 euros d'indemnités et l’annulation du "mariage forcé".
 
Nous serons présents à l’audience le 13 septembre prochain. Une audience qui s’annonce animée et passionnante.
 
D’ici là, nous poursuivons notre enquête autour de la myriade d’entreprises de Christophe Vielle car il semble qu’il y ait plein d’autres choses à raconter…
Pierrot Dupuy
Lu 23444 fois



1.Posté par GIRONDIN le 23/05/2017 16:21

.. ... C’est un peu comme si vous invitiez votre futur gendre chez vous, qu'il s'asseye à votre table, partage votre carry, boive votre Dodo avant de passer la nuit avec votre fille... pour ensuite au petit matin s’en aller épouser la fille de votre voisin !.......

Père indigne !... 😆...

Un peu comme si un papa se faisait rembourser le financement du mariage de sa propre fille
Vous avez de Drôle de mœurs chez les républicains !

Et bienvenue dans la vraie vie.... 😎 apparemment le problème de cette boutik c'est le cas nif... 😆

2.Posté par Créol le 24/05/2017 05:06

Et regardez le turn over des employés, cela aussi vous mettra la puce a l'oreille! Harcèlement, exploitation, etc... tout est fait pour que le salarié se retrouve en situation de faiblesse permanente.
Moi j'ai tout simplement boycotté ses magasins! Qui plus est lorsque par exemple pour une montre fantaisie, gold center n'assure n'y le "fonctionnement des aiguilles", subtile facon de ne pas garantir le mécanisme! (certes du quartz mais quand meme)

3.Posté par DUBOIS le 24/05/2017 06:59

Et les draps soit disant bénis par le pape !!! aux oubliettes ?

4.Posté par consternation974 le 24/05/2017 07:40

Édifiant , pas surprenant !!!
Quel mérite a t'on de faire se genre pratique ? Derrière ces grandes enseigne se cache bien souvent des stratégies crapuleuses sans état d'âme .

5.Posté par Linda le 24/05/2017 06:19

C est bien aussi qu en Zinfos fait un peu moins de politique et un peu plus économie...

6.Posté par john le 24/05/2017 12:14

le bernard tapi local : en bien je ne sais pas s'il faut s'en réjouir ou en pleurer - je ne sais pas non plus s'il peut en être fier ou en avoir honte...

7.Posté par le bourbonnais le 24/05/2017 12:27

Savoir remettre les choses à leur place :

Dans le monde des affaires les plus malins finissent toujours pas manger les plus fragiles. Et à la Réunion les exemples ne manquent pas.
De là à jeter l'opprobre sur quelqu'un et à ternir sa réputation il y a un fossé. D'abord on remarquera que l'ouverture de beauty succès n'est pas incompatible avec le rachat de Mado. Si les actuels propriétaires avaient été plus sérieux les choses n'en seraient pas là. Est ce moral dans le montage ? Le jour ou la moralité sera le pendant de la légalité peut être mais tant que rien n'est illégal (et pour l'instant rien ne dit que le montage et l'habilité pour absorber un concurrent a quelque chose d'illégal). On notera au passage que le montage s'est fait avec le consentement d'un des actionnaires principaux qui est donc le principal fautif. Personne n'a été violenté ou malmené. Qu'après les autres crient au loup c'est à mon avis de leur responsabilité et navrant sur leur manque de clairvoyance. Je pense pas qu'à part être malin et en capacité d'absorber ses concurrents (la loi des marchés) il y ait de quoi en faire un flan et s'offusquer de pratiques supposées illégales. la justice tranchera. La justice ferait mieux de faire le ménage dans les milieux politiques ou prise illégales d'intérêts, abus de biens sociaux et autres combines là pour le coup illégales sont légion, connues, dénoncées et sans réaction (y compris de certains médias n'est ce pas Pierrot ??)

8.Posté par juju le 24/05/2017 12:35

Ahahah, encore une grosse "affaire, "révélée" avant de tomber aux oubliettes car la loi n'est pas la même pour tous !
Jetez un oeil du coté des ses sociétés immobilières par ailleurs, qui font pousser des blocs de béton un peu partout sur l'île, des locations d'appartements à prix d'or où l'on entend pisser le voisin !

9.Posté par JeSS le 24/05/2017 12:48

Hanif, le fils de la famille, se voit contraint de céder ses parts dans la société familiale au même Christophe Vieille pour éponger des dettes dues à une vie de flambeur invétéré,

ET VOUS VOULEZ QUOI ???? QU'ON LES PLAIGNENT D'AVOIR DEPENSé LEURS FRICS ????

ALLER MAIS C QUOI CES ARTICLES DE COPINAGE !!! vous PRENEZ CA POUR DE L4INVESTIGATION MAIS LOL

10.Posté par ZembroKaf le 24/05/2017 15:06

Christophe Vielle est le plus malin...c'est tout...!!!
pour éponger des dettes dues à une vie de flambeur invétéré, aussi bien à la Réunion qu'à Maurice avec ses copains de la jet set

Encore un "héritier"....qui travaille...dur !!!

11.Posté par Consommatrice le 24/05/2017 21:46 (depuis mobile)

Article pourri qui prend partie et ecris pour salir ceux qui avance ,la seule honte dans tout ca c est que n avais trop longtemps creole l etai pris pou couillon et nou te paye cher les parfums oubli pas quand zot te paye le double que en métropole!

12.Posté par poc poc le 25/05/2017 03:56

C est quoi cette affaire ; un buziness man qui réussit, d'autres qui sont en train de se planter depuis des années à vouloir jouer et donc dépenser sans compter et tout celà sur la tête des réunionnais qui sont prisonniers de ses monopoles car les autres enseignes ne peuvent s'installer ;
il suffit de regarder le nombre d'enseignes existants en métropole dans le domaine de la beauté qui n existe pas à la Réunion et donc aucune concurrence possible

A la Réunion depuis quelques années les mêmes causes produisent les mêmes effets dans nos groupes locaux car de la mauvaise gestion entraîne des catastrophes ex: groupe Caillé, Groupe FOUCQUE , groupe AH SING, groupe DINDAR et tant d autres qu'on oublie avec le temps qui s'écoule, messieurs et dames chefs d entreprise faites votre mea culpa aussi

13.Posté par Nivet Alain le 25/05/2017 16:12

Deux parties, d'un côté un homme d'affaire qui ne fait pas dans la philanthropie, comme tous les hommes d'affaire, et de l'autre un Hanif Ingar , héritier d'une affaire juteuse au départ, et qu'il est incapable de gérer. De surcroit, ce fils bien né, et semble-t-il incompétent, consomme la vie par les deux bouts mettant de ce fait à mal l'entreprise familiale.
Juste une remarque : la bêtise de l'un va profiter à l'autre.

A.N.

14.Posté par Fleur de lys le 26/05/2017 04:36 (depuis mobile)

Maloki i nourrit la gale. Ce Mr Vielle il a su travailler tandis que l''un des héritiers de la concurrence à fait flambé sa banane. Rien qu''à voir les prix de Mado. Et puis fait pareil. Moi je ne boycotte personne. Je pars où mon portefeuille permet.

15.Posté par boyococotte le 26/05/2017 20:40

Fleur de lys a raison boycottons les parfumeries Beauty Succès et arrêtons de donner de l'argent au bernard tapi local hahahahah

16.Posté par Tikaf le 26/05/2017 21:11 (depuis mobile)

Je pense que Mr Vielle cherche à donner au Réunionnais les meilleurs prix et il a raison.. Votre article n'a rien lieu d'être.

17.Posté par Pissa de chat le 29/05/2017 15:18 (depuis mobile)

Le monde des affaire etre plus malin c''est tout!bravo!!!les restaurant mac''donalds ont été acquis de façon pire que sa et ......on''sen fou

18.Posté par Tam le 29/05/2017 22:50 (depuis mobile)

@12 pocpoc: mettez vous à la page Foucque effectivement , AhSing bof...Caillé va plutôt bien !! Même si cela dérange beaucoup qui voyait déjà le groupe mort et enterré.. ils ont sus redresser la barre ...gagnent de l argent et paient leurs dette


19.Posté par Crise requins le 05/06/2017 09:51

"Il y a de cela quelques mois, Hanif, le fils de la famille, se voit contraint de céder ses parts dans la société familiale au même Christophe Vieille pour éponger des dettes dues à une vie de flambeur invétéré, aussi bien à la Réunion qu'à Maurice avec ses copains de la jet set."

Voilà ce que je retiens de cet article et qui révèle que d'un côté, on a les patrons = famille INGAR et le JC VIELLE), on a de l'argent, on roule carosse doré, on mange dans de la vaisselle de luxe, on porte costard et robe chics, et même on "flambe".

Et de l'autre (mas on en parle pas), les salarié(e)s qui doivent pour la plupart trimer au smic ou à peine un peu plus, et vivent a minima..

Alors, comme certains zinfonautes, tout en pensant aux salarié(e)s qui vont trinquer, je me dis: qu'ils se "mangent" entre eux, les "requins" !

Débrouillez vous, les "patrons"' "impitoyables" de cet univers du "Dallas" de la parfumerie locale! Ca ne me concerne pas.

20.Posté par GIRONDIN50120 le 09/06/2017 10:45

La seule erreur de cet article est le nom de famille ,Viel et non Vielle
J'ai le souvenir de ce monsieur qui vendait des draps bénis dans les hauts ,et aussi des ménagères ( assiettes)
achetées 25 euros chez Ravate et revendues 150 !
Pas trop fort aussi pour payer des pensions alimentaires ....
Pitoyable ce monsieur !
Proverbe espagnol : On a jamais vu un coffre fort suivre un corbillard
Post 1O : plus malin ou plus escroc ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter