Politique

La fin du Syndicat mixte de coopération du Sud

C'est dans l'urgence que les élus du conseil municipal de Saint-Philippe se sont réunis hier dans le cadre de la dissolution du syndicat mixte de coopération du Sud (Smcs). Cette dissolution avait récemment été souhaitée par la Civis. Elle intervient à moins d'un mois de l'adhésion de Saint-Philippe à la CCSud, qui s'apprête à devenir une communauté d'agglomérations à partir de janvier 2010.


La fin du Syndicat mixte de coopération du Sud
"Les compétences assurées par la Communauté de Communes du Sud, nouvelle communauté d’agglomération, en matière de collecte de déchets et de transports (...) auront pour conséquences que le Syndicat Mixte de Coopération du Sud sera amputé de certaines de ses compétences exercées pour le compte de la commune de Saint-Philippe."

Cette délibération intervient après le souhait manifesté par la Civis de dissoudre le syndicat mixte qui servait de lien entre elle et la commune du Sud sauvage. La Civis souhaite en effet "gérer directement les assurances et la compétence communication institutionnelle pour le compte de ses communes adhérentes" peut-on lire dans le compte-rendu de l'affaire traitée hier soir en urgence.

Mis sur pied il y a sept ans pour assurer à Saint-Philippe un certain nombre de services et permettre la transformation de la Civis en communauté d'agglomérations, le Syndicat mixte de coopération du Sud n'a désormais plus lieu d'être.

Vers une "nouvelle dynamique intercommunale" pour Saint-Philippe

Cette décision, étudiée lors du conseil municipal de Saint-Philippe, a été votée à l'unanimité moins une voix, celle du maire Olivier Rivière. Ce dernier étant le responsable administratif du SMCS, qui devrait disparaître avant le 1er janvier 2010, date à laquelle Saint-Philippe intègrera la CCSud afin de bénéficier d'une "nouvelle dynamique intercommunale" explique le maire (Voir article "Saint-Philippe en route pour la CCSud ").

Résultat, les retards accumulés, par exemple en matière de déchets, seront peu à peu gommés dans le cadre de cette adhésion.

Reste désormais au préfet Pierre-Henri Maccioni à publier un arrêté qui signifiera la disparition du SMCS dans les jours prochains.

olivier_riviere.mp3 Olivier Rivière.mp3  (1.37 Mo)


Mardi 8 Décembre 2009 - 17:20
Ludovic Robert
Lu 2257 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales