Blog de Pierrot

La fin de non-recevoir de Nassimah...

Jeudi 28 Août 2008 - 08:20

En politique, il faut aussi savoir lire entre les lignes... Et l'interview accordée par Nassimah Dindar ce matin au JIR est de ce point de vue très intéressante.
A la question d'Yves Mont-Rouge: "Et si, à l’instar de la Région, un groupe “UMP et apparentés” était créé au conseil général, quel serait votre positionnement par rapport à ce groupe?", Nassimah s'en est sortie par une pirouette.

"Je serai bien entendu heureuse que ceux qui ont dit vouloir quitter l’UMP en créant “Objectif Réunion” reviennent au sein de notre famille politique. Comme je l’ai toujours dit, je suis prête à travailler avec tous ceux qui souhaitent contribuer à la majorité départementale qui est ouverte. J’inviterai donc les membres de ce nouveau groupe à nous rejoindre pour œuvrer ensemble, dans un esprit de rassemblement, pour la Réunion".
Autrement dit, pas question pour elle de quitter la majorité qu'elle a constituée avec la Gauche au Département pour former une nouvelle majorité de Droite. Non, au pire se dit-elle prête à ouvrir sa majorité à tout le monde, c'est à dire à noyer les élus de Droite dans une vaste cohabitation dont on sait pourtant qu'il s'agit du pire système politique... A force de faire réunions sur réunions pour tenter d'obtenir un consensus sur le moindre sujet, on finit par ne plus rien faire.
Voilà ce que propose Nassimah Dindar.
Pas sûr que ça plaise au Chargé de mission de l'UMP Jean Simonetti qui avait publiquement souhaité que Nassimah Dindar réintègre sa famille politique et permette à la Droite de reprendre le contrôle de cette collectivité. D'autant que la présidente du Département n'a pas hésité, dans la même interview, à le "remettre à sa place": M. Simonetti a été envoyé à la Réunion pour "organiser les prochaines élections internes au sein de la fédération UMP de La Réunion", (...) pas pour influer sur "la composition de la majorité départementale au conseil général ou sur l’appartenance politique de la présidente de la collectivité départementale".
Nassimah se sent forte, au point de se permettre de rabaisser publiquement Jean Simonetti, pourtant très proche de Nicolas Sarkozy. Quelque chose du style : "Moi je suis présidente du Conseil général, lui il n'est qu'un Chargé de mission"...
Pas sûr qu'elle ait choisi la bonne stratégie...
Pierrot Dupuy
Lu 298 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter