Société

La fécondité entre 14 et 17 ans sept fois plus élevée à la Réunion qu'en métropole


La fécondité entre 14 et 17 ans sept fois plus élevée à la Réunion qu'en métropole
Avec 2,38 enfants par femme en 2009, La Réunion se distingue par une fécondité élevée. Le nombre d’enfants par femme a fortement diminué jusqu’à la fin des années 80, réduisant l’écart avec la France métropolitaine, mais il se stabilise depuis une quinzaine d’années.

La fécondité des Réunionnaises reste particulièrement forte aux âges les plus jeunes : elle est sept fois plus élevée qu’en France métropolitaine pour les mineures de 14 à 17 ans.

Un taux de fécondité élevé

En 2009, La Réunion conserve une fécondité élevée. Avec 2,38 enfants par femme, elle se place au troisième rang des régions françaises, derrière Mayotte (5,0 en 2007) et la Guyane (3,49), mais devant la Guadeloupe (2,16) et la Martinique (2,08). En France métropolitaine, les femmes ont en moyenne 1,98 enfant.

En matière de fécondité, les comportements ont beaucoup évolué : le nombre d’enfants par femmes a fortement diminué dans les années 70 et 80, le point le plus bas ayant été atteint en 1996 (2,26 enfants par femme). Depuis, il ne baisse plus, oscillant entre 2,3 et 2,5 enfants par femme.

Une fécondité supérieure à la métropole avant 25 ans

Les maternités sont plus précoces à La Réunion avec des taux de fécondité nettement plus élevés avant 25 ans : ce taux est sept fois plus important qu’en France métropolitaine chez les mineures de 14 à 17 ans et presque trois fois plus élevé chez les jeunes femmes de 18 à 22 ans.

Les Réunionnaises ont ainsi leur premier enfant à 25,8 ans en moyenne contre 28,4 ans en France métropolitaine.

Comme en Métropole, les taux de fécondité avant 21 ans ont très peu diminué entre 1991 et 2009 et reste ainsi à La Réunion durablement élevés. En revanche, ils ont chuté chez les femmes âgées de 22 à 30 ans sans augmenter significativement après 32 ans. Le phénomène de report des naissances, important en France métropolitaine, s’observe peu à La Réunion.

La composition des familles réunionnaises évolue

À La Réunion comme en France, le nombre de familles sans enfant ainsi que le nombre de familles monoparentales ne cessent d’augmenter au détriment des familles avec enfant(s). La part des familles sans enfant augmente notamment en raison du vieillissement de la population.

Les familles monoparentales sont particulièrement nombreuses. Elles représentent 29 % des familles (+ 4,3 points en 10 ans) contre 14 % en France. Les logements réunionnais comptent ainsi de moins en moins d’habitants en leur sein.

La fécondité entre 14 et 17 ans sept fois plus élevée à la Réunion qu'en métropole

La fécondité entre 14 et 17 ans sept fois plus élevée à la Réunion qu'en métropole

La fécondité entre 14 et 17 ans sept fois plus élevée à la Réunion qu'en métropole

La fécondité entre 14 et 17 ans sept fois plus élevée à la Réunion qu'en métropole
Mercredi 30 Janvier 2013 - 13:49
.
Lu 986 fois




1.Posté par noe le 30/01/2013 13:04
ça doit être le climat local , les envies , les épices (cannelle , poivre , safran , et surtout le ti piment zoizo...) , le savoir-faire , les mélanges qui font que le réunionnais(es) sont uniques ! et un peu de psychologie dedans (comme avoir des enfants pour avoir de l'argent braguette) et on devient prolifique dès le jeune âge !

2.Posté par JEAN PIERRE FOURNIL le 30/01/2013 13:16
La Réunion est sur la bonne voie. Par les temps qui courent il est plus facile de bien s'occuper d'un ou deux enfants plutôt que mal d'une nombreuse progéniture. Sur le plan des mentalités, La Réunion rattrape peu à peu son retard avec la France hexagonale.

3.Posté par zipé le 30/01/2013 13:47
et mayotte?

4.Posté par audrey le 30/01/2013 14:12
cela ne m'étonne meme pas!!!pourquoi ces jeunes filles iraient se casser la tete a faire des etudes et aller bosser alors que l'état paie pour pondre de futurs delinquants pour la plupart!!!!!

5.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 30/01/2013 14:39
On apprend rien d'autre que ce que nous disons depuis si longtemps....
Les "Pouponnières de la France de L'OUTREAU Mère" tournent a plein régime....
La seule "exportation" reconnue des Départements d'outre Mer
en contrepartie de l'argent injectée dans la Région par la Métropole

Les Enfants dont la France a tant besoin, contre des prestations braguette au dépend des Enfants et des 90% de Pères sacrifiés de GENRE dans les JAFs....
mais chuuutt, faut pas le dire... ça vaut des sanctions très lourdes dans les JAFs et Parquets...

6.Posté par JANUS le 30/01/2013 14:57
Stupéfiant d'entendre encore ce genre de discours au 21éme siécle ...

Il y a visiblement un manque criant d'éducation sexuelle auprès de nos jeunes filles ...
Renseignez-vous sur le montant des allocations familiales aujourd'hui et vous verrez que ce n'est pas avec cela que vous ferez vivre une famille ...

Pour les grossesse précoces, nous avons à gérer un 2éme probléme, celui de certains hommes qui n'hésitent pas à profiter de la naïveté de jeunes filles de 13/14 ans pour leur faire des enfants ...

Ne jetez pas la pierre à ces jeunes filles ... elles subissent souvent ce genre de situation, plus qu'elles n'en profitent ...

7.Posté par audrey le 31/01/2013 06:55
janus : un manque d'éducation sexuelle vous dites? laissez moi rire j'ai 21 ans en primaire on a eu des cours education sexuelle, ensuite rebelotte au college, puis au lycée on nous repetait les meme choses : il faut se proteger, quelles sont les types de contraception!!!!on nous les a souvent repétés a lécole les jeunes filles connaissent donc les possibles consequences de leurs actes, la plupart font expres de se mettre dans cette situation!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales