Social

La famille, principale actrice dans les cas de maltraitances aux personnes âgées

La journée de ce mercredi 17 juin est mondialement consacrée à la lutte contre la maltraitance des personnes âgées. A cette occasion, l'association d'écoute des victimes Alma Réunion dresse le bilan des négligences et maltraitances signalées sur les gramounes de l'île l'an dernier.


La famille, principale actrice dans les cas de maltraitances aux personnes âgées
Parce qu'elles sont seules, isolées ou faibles, les personnes âgées sont susceptibles de faire davantage l'objet de négligences, voire de sévices. On aurait pu croire que les maltraitances faites aux gramounes provenaient sinon du personnel des structures médicales ou des maisons d'accueil, du moins de personnes extérieures à l'entourage proche. Pas du tout, si l'on s'en réfère aux plaintes rapportées localement à Alma Réunion, l'association d'écoute des victimes.

Selon les statistiques effectuées par l'association au cours de l'année 2010, c'est au sein de la famille que se déroulent 87% des maltraitances présumées, et dans 62% de ces cas, les enfants sont eux-mêmes directement responsables. Des chiffres qui font froid dans le dos, et ce n'est pas fini...

Sur les 232 signalements enregistrés par Alma Réunion l'an passé, 61% des nouvelles victimes sont des femmes, et dans près d’un tiers des cas, les personnes maltraitées ont 80 ans ou plus. Sur l'ensemble d'entre elles, 37% portent un handicap physique, 9% un handicap psychique autre que Alzheimer et 5,4% sont atteintes de la maladie d’Alzheimer. La valeur de respect dû aux aînés a décidément pris un sérieux coup dans l'aile...

Les maltraitances peuvent revêtir plusieurs visages. Souvent exercées sous la forme de négligences ou de violences psychologiques, elles peuvent également être financières, ou médicales. Et pour 9% de celles relevées par Alma Réunion en 2010, contre 16% en 2009, il s'agit de maltraitances physiques. Cette dernière donnée laisse sceptique les membres de l'association, pour lesquels "affirmer que la tendance s’inverse serait faire preuve d’un trop grand optimisme". D'autant que bien des cas de maltraitances restent dans l'ombre. De fait, il est difficile dans ces conditions d'évaluer leur réelle étendue.
Mercredi 15 Juin 2011 - 07:44
Lu 1789 fois




1.Posté par average joe le 15/06/2011 10:35
Principale actrice ?


J'aurais dit principale coupable....les vieux et les handicapés ne sont souvent que des pieds de riz, victimes de maltraitances diverses dues à un odieux mélange de cupidité, de bêtise, et de méchanceté....telle est la réalité tabou dans la prétendue magnifique société réyonése championne du monde du métissage, du respect et du vivrensembleuh.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales