Social

La direction de la SIB estime pouvoir économiser 2 millions d'euros


La direction de la SIB estime pouvoir économiser 2 millions d'euros
Jocelyn Rivière, représentant du personnel à la Société industrielle de Bourbon est sorti temporairement à 18h30 de la réunion avec les dirigeants de la SIB. Une réunion débutée ce vendredi matin.

C'est l'abattement qui se lit sur son visage. "On ne se fait plus trop d'illusions", livre-t-il en guise de première impression. En ce qui concerne la pérennisation d'au moins 19 emplois sur les 33, aucune garantie n'a été émise par la direction du groupe Colgate-Palmolive. Même incertitude sur la nature d'un éventuel repreneur.

La seule proposition mise sur la table que les salariés refusent en bloc est leur reclassement sur un éventail de 66 pays. "Inacceptable, avec nos attaches ici et surtout à nos âges", explique Jocelyn Rivière.

Le tour de table a offert à la direction parisienne de la SIB de motiver encore une fois son intention de fermeture du site réunionnais. "Aujourd'hui, ils disent pouvoir économiser 2 millions d'euros", rapporte le représentant du personnel.

La lecture du rapport d'expertise vient contredire cet argument selon Jocelyn Rivière. Quel que soit le montant de l'économie réalisée par la SIB si elle venait à fermer, les salariés n'en démordent pas puisqu'il s'agit bel et bien d'une fermeture de confort. "Le site reste viable", mais pas assez. Nuance.

Vendredi 14 Février 2014 - 19:06
LG
Lu 984 fois




1.Posté par ndldlp le 14/02/2014 19:46
le motif économique du licenciement ne tient pas un seul instant car la loi est précise, c'est au niveau de la branche d'activité du groupe qu'il faut regarder les résultats et non au niveau de l'éventuelle usine ici ou là.

les salariés peuvent donc aller tranquillement si le rapport d'expertise de l'expert du CE conclue en ce sens, ce qui ne saurait pas être trop difficile à obtenir.

une des solutions, passe encore par des "lois péi" que nous pourrions prendre, visant à contraindre les industriels étrangers (colgate , unilever, marques distributeurs,...) à faire de la transformation/conditionnement pour le marché réunionnais, et éventuellement avec l'aide de l'europe, pour la zone ocean indien.

à défaut, c'est mada ou maurice qui l'emportera..

condition? déverouiller l'article 73 et supprimer l'alinéa 5 dit alinéa qui vous savez..

2.Posté par Tonton le 15/02/2014 06:51
Alllon utiliser d'autres marques de dentifrice !

3.Posté par ben la koué le 16/02/2014 12:28
...@post 1 ndldlp ...

... entièrement d'accord ... il faut même aller plus loin ... avoir une reconnaissance régionale .... mais une vraie ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales