Santé

La détection du cancer colorectal peu suivie à la Réunion


L'équipe de Rundepistages se mobilise pour enlever toutes les craintes sur un sujet délicat
L'équipe de Rundepistages se mobilise pour enlever toutes les craintes sur un sujet délicat
Pour la 6ème année consécutive, le mois de mars sera l’occasion de sensibiliser la population sur l’importance du dépistage du cancer colorectal, le 3ème cancer le plus fréquent en France.

Les acteurs de la Réunion se mobilisent pour l'opération "Mars bleu". L’Agence de Santé Océan Indien, la Caisse Générale de Sécurité Sociale et le Régime Social des Indépendants invitent les personnes âgées de 50 à 74 ans à participer au dépistage gratuit qui leur est proposé par Rundepistages tous les deux ans.

Le cancer du colon, ou cancer colorectal, est à l’origine de plus de 17.000 décès chaque année en France. Tous sexes confondus, il se situe au troisième rang des cancers les plus fréquents. La majorité des nouveaux cas estimés survient après 50 ans.

A la Réunion, depuis 2008, le cancer colorectal fait l’objet d’un programme de dépistage organisé qui concerne les Réunionnais âgés de 50 à 74 ans. Ainsi les personnes ciblées reçoivent tous les deux ans un courrier (voir l'exemple en photographie plus bas) de Rundepistages, les invitant à retirer le test chez leur médecin traitant.

Seulement 33.000 retours sur 170.000 courriers de prévention

Ce test est simple à faire chez soi : il s’agit de repérer dans les selles des traces de sang invisibles à l’œil nu. Si le résultat est positif, le patient est invité à réaliser une coloscopie.

A la Réunion, entre 2009 et 2010, plus de 176.000 personnes de 50 à 74 ans ont été invitées à se faire dépister. 33.000 d’entre elles ont réalisé le test. 55 cancers colorectaux ont été découverts. La Réunion enregistre un taux de participation de 21% contre 34 % en France métropolitaine. "Nous pouvons faire mieux !", c'est le message adressé par l'équipe de Rundepistages qui rappelle que si "le mois de mars est celui de la campagne nationale, les dépistages se font tout au long de l'année". Un message d'autant plus important que diagnostiqué tôt, ce cancer peut être guéri dans plus de 9 cas sur 10.

La détection du cancer colorectal peu suivie à la Réunion
Mardi 5 Mars 2013 - 17:26
LG
Lu 1700 fois




1.Posté par chikon le 05/03/2013 16:59
nous au FN on ne plaisante avec ca et on va se faire depister 2 fois par an. certains amis de st leu et st benoit font du zele: mensuellement (rire)

2.Posté par noe le 05/03/2013 19:36
Le test du colorectal c'est très facile, il faut le faire avec le sens du devoir accompli, hemoccult c'est aussi simple que bonjour: se concentrer en étant très zen dans un petit effort de contrôle du muscle colorectal...

Un petit geste agile pour chacun c'est un grand pas pour la Science médicale de demain!

3.Posté par chikon le 05/03/2013 20:08
merci noé pour ces recommandations. Pour se surveiller la prostate, nous, on se rend service entre nous à cause du trou de la sécu. Si tu as besoin d'aide tu peux compter sur nous; à charge de revanche bien entendu.

4.Posté par Fabiho le 06/03/2013 06:39
Na poin la tripe !
Le sujet est sérieux les gars ! C'est incroyable qu'à votre grandeur, les histoires de pipi-caca-cucul vous fassent encore rire... Mourir d'un cancer de la tripe dans d'atroces souffrances alors qu'on peut être sauvé, c'est débile... Encourageons plutôt les gens à faire le dépistage et à être attentifs envers leur tube digestif, certes moins noble que le coeur, mais qui leur permet de rester en vie et en bonne santé... Suggestion à l'ARS : pourquoi ne pas instaurer une "journée de la tripe", pour mieux la faire connaître et en parler..?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales