Faits-divers

La descente aux enfers d'une locataire handicapée...

Un divorce qui l'a ruinée, deux maladies orphelines qui la handicapent, une maison insalubre dont le toit s'effondre. Claudine* a tout perdu. Elle à l'impression que le sort s'acharne sur elle et que la justice est à deux vitesses.


Le faux-plafond du salon qui s'effondre
Le faux-plafond du salon qui s'effondre
Cela fait maintenant six ans que Claudine habite une maison mitoyenne en location à la Convenance à Sainte-Marie. Dès qu'elle emménage, les ennuis commencent. Le jour où le livreur lui dépose ses meubles, les locataires, où plutôt "co-locataires" indique Claudine vu qu'aucun mur ne sépare les deux logements, se mettent à insulter le livreur parce que le portail reste ouvert pendant l'emménagement... Mais cette mésaventure n'est rien à côté de ce que Claudine va vivre pendant six ans.

En 2005, Claudine est victime de deux maladies orphelines qui l'empêchent de travailler. S'en suit un divorce qui se passe très mal. Elle est condamnée à payer près de 100.000 euros à son ex-mari, malgré son maigre revenu de personne invalide. Son procès doit passer en cours de cassation après qu'elle ait changé deux fois d'avocat. "Je ne comprend pas comment fonctionne la justice. Je suis handicapée et ne perçois que 1.000 euros pas mois. Et on me condamne à régler des dommages et intérêts pour avoir abimé sa mison alors que je n'ai fait que récupérer mes meubles et déposer ses affaires à même le sol. Je suis incapable de payer une telle somme. Dans cette affaire, j'ai aussi perdu ma propriété à la Montagne".

Le faux-plafond de sa chambre tombe aussi
Le faux-plafond de sa chambre tombe aussi
Mais son calvaire ne s'arrête pas là. En 2008, le faux-plafond au-dessus des marches de l'entrée s'effondre alors qu'elle se trouve en-dessous. Depuis, c'est une chaleur insupportable qui se dégage du toit. "Le propriétaire n'est jamais venu réparer". En 2009, ce dernier force la porte de son entrée avec les pompiers, croyant qu'elle s'est suicidée. "J'étais en train de dormir quand j'ai entendu qu'on essayait de forcer ma porte d'entrée. Après que les pompiers soient partis, le propriétaire m'a engueulée parce que j'avais laissé ma clé dans la serrure alors que j'étais chez moi. Il a la clé de chez moi et peut rentrer quand il veut", se désole Claudine.

Comme Claudine a de plus en plus de mal à se déplacer avec sa béquille, elle demande au propriétaire d'installer une main-courante au niveau de l'escalier d'entrée. Ce dernier se contente de poser quatre tasseaux, fixés de manière plus ou moins alignée. En 2010, le jour de Nöel, elle reçoit le faux-plafond de sa chambre sur la tête. En 2011, c'est la justice qui l'a condamne à régler un loyer impayé d'un montant de 850 euros, alors qu'elle a en sa possession, toutes ses quittances de loyer. "Mon avocate m'a répondu que mon propriétaire doit connaître des gens au tribunal", ce qui a laissé Claudine sans voix, impuissante face à une situation qui lui échappe.

Hier, c'est le faux-plafond de sa chambre qui lui est tombé sur la tête. "Pendant les travaux dont je doute de la conformité, il n'a pas nettoyé. Il y avait des cadavres de cafards, de papillons et plein de saletés qui s'étaient accumulées au-dessus du sous-plafond". L'année dernière, elle reçoit en cadeau une climatisation qu'elle fait installer dans sa chambre. "Le propriétaire m'a sermonnée en disant que je n'avais pas le droit d'installer de climatisation".

Désespérée, Claudine a des idées noires et pense au pire. "J'ai tout perdu. Mon ex-mari paye l'ISF et c'est moi qui suis condamnée à lui payer des dommages et intérêts. Aujourd'hui j'ai peur après tout ce qui m'arrive depuis mon divorce en 2005".

Quoi qu'il en soit, Claudine veut garder espoir. Elle compte bientôt camper devant le cabinet dentaire de son mari afin d'interpeller l'opinion publique sur son triste sort.

* Claudine est un prénom d'emprunt
La descente aux enfers d'une locataire handicapée...
Mardi 21 Février 2012 - 15:18
Lu 1857 fois




1.Posté par noe2012 le 21/02/2012 14:30
Après la vie de chateau voilà la vie de misère !

« Tu as la paix en toi, tu pourras alors rire plus fort que ta misère. » [Charif Barzouk]

2.Posté par D.R. le 21/02/2012 14:38
Ca me parait un peu gros -> si elle a toutes ses quittances de loyer comment prouver qu'il y a eu impayé??? Qu'on m'explique cela???
De plus si elle a du payer 100000€ de dommages et intérêts c'est qu'il y a eu de gros dégâts...

le journaliste a-t-il bien fait son enquête???

3.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 21/02/2012 15:14
"Mon avocate m'a répondu que mon propriétaire doit connaître des gens au tribunal"
Tien, vous aussi alors.....
N'hésitez pas a le faire stipuler dans vos plaintes écrites et faire valoir la loi Perben II pour en obtenir copie... Elles vous serons utiles plus tard, quand vous tomberez sur un Procureur qui ne sera pas d'accord pour protéger les ripoux..

4.Posté par Thierry le 21/02/2012 16:01
QUAND je vois des gens déjà nantis entrain de BLOQUER la Réunion au nom du peuple réunionnais et NON bien sûr AU NOM DE LEURS ASPIRATIONS POLITICIENNES....

QUAND je pense à toutes ces personnes qui SOUFFRENT réellement DANS LE SILENCE ou à qui on met un baillon ....

JE ME DIS QUE rien n'y fais, rien n'y fera ..... les abrutis resteront TOUJOURS des abrutis ....

5.Posté par à Noe ... le 21/02/2012 19:29
t'es vraiment une tâche !!
pense qu'un jour, ton ironie, ton mépris affiché mais bien cachés derrière ton anonymat peuvent te retomber en plein sur don bec d'oiseau de malheur.
On ne se moque pas de personnes qui sont dans une telle situation de détresse. Sale type, va !

6.Posté par Vifleur le 21/02/2012 20:43
Je comprends ce que doit vivre cette femme au quotidien mais je ne comprends pas pourquoi doit-elle payer une telle somme à son ex-mari qui lui, n'est pas dans le besoin puisqu'il est dentiste c'est le monde à l'envers...........

De toute façon quand un chien a des puces toute la galle i monte dessus li comme dit créole........

j'espère que justice sera faite pour cette pauvre dame.

7.Posté par L''Ardechoise le 21/02/2012 21:04
Monde cruel et sans pitié pour les faibles...
Thierry, tu as raison, la race des abrutis n'est pas en voie de disparition, parce que ces gens-là, ils se reproduisent, et en plus, on dirait que leur maladie est contagieuse, surtout en ce moment, faut se méfier! Pire que le chik!

8.Posté par Thierry le 21/02/2012 21:41
En parlant d'abruti, pas toi, bien entendu ...

Est ce que c'est toi qui a pris un pseudo "jeune" pour me dire ce qui y a été dit ...

et que j'ai sauté les 2 pieds dans le plat ???

J'aurai raté la fin du tangoooooooooo !!!!!!!! long

9.Posté par L''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''Ardechoise le 22/02/2012 05:57
Certes non! sur quel sujet y a-t-il eu un problème?
Y en a marre de ces gens qui postent n'importe quoi!

10.Posté par Thierry le 22/02/2012 07:41
Donc, le tanGO n'est pas fini ????????

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales