Santé

La création du Centre Hospitalier Régional est officielle

Suite à la publication d'un décret, la création du Centre Hospitalier Régional (CHR) de La Réunion est désormais effective. Elle est issue de la fusion du Centre Hospitalier Félix Guyon et du Groupe Hospitalier Sud-Réunion. Voici le communiqué de l'Agence Régionale de Santé (ARS) de la Réunion.


La création du Centre Hospitalier Régional est officielle
Le décret créant un Centre Hospitalier Régional à La Réunion (CHR) est paru ce jour au journal officiel. Ce nouvel établissement public de santé est issu de la fusion du Centre Hospitalier Félix Guyon (CHFG) et du groupe Hospitalier-Sud-Réunion (GHSR) .

La création du CHR marque une étape essentielle pour la mise en place, dès janvier 2012, du Centre Hospitalier Universitaire (CHU), qui permettra :

- d’étendre et de conforter l’offre de soins, de recours et d’excellence, sur l’île de La Réunion et sur celle de Mayotte,
- de favoriser l’enseignement médical et l’attractivité des métiers de la santé,
- de développer des activités de recherche,
- de mieux répondre aux besoins de santé de La Réunion et de Mayotte,
- d’intensifier les coopérations internationales au coeur de l’Océan Indien.

Le CHR garantira une offre de soins de proximité et de qualité à partir des sites de Saint-Denis et de Saint-Pierre.

Le futur CHU est porté conjointement avec l’Université de La Réunion, qui en installant en mai 2010 une "UFR santé", s’est d’emblée placée dans la perspective d’une ouverture à l’ensemble des professions de santé. Les communautés hospitalières regroupées participeront ensemble aux activités d’enseignement et à l’accueil des étudiants en médecine. Quatre postes de professeurs des universités – praticiens hospitaliers sont prévus dès 2012.

L'Agence de Santé Océan Indien salue l’engagement de tous les acteurs qui ont contribué à cette réussite. Cette reconnaissance nationale est un encouragement à poursuivre notre action au service de la population.
Mardi 22 Novembre 2011 - 17:00
.
Lu 2176 fois




1.Posté par noe le 22/11/2011 16:46
Sera-t-on mieux soigné ?
That is the question ?

Si c'est pour faire joli , joli , c'est vraiment inutile !

2.Posté par metencor le 22/11/2011 17:16
On en reparlera dans quelques temps. Et là tout monde fera semblant de découvrir comment la Réunion et particulièrement le sud s'est bien fait avoir sur le sujet. Mais quand la machine technocratique colonial est en route, même si elle enchaine conneries et incompétences sur ce projet qui aurait du être un beau projet, et bien rien ne l'arrête.

3.Posté par ticoq le 22/11/2011 18:55
quel beau CHR nous avons maintenant, surtout quand vous rendez visite à un patient hospitalisé, et que vous arrivez dans la chambre où il n'y a pas de chaise ou une chaise cassée pour s'assoir ( un simple exemple) ou quand vous voyez le personnel infirmier ou aide soignant submergé de travail et que pendant ce temps là un patient a demandé l'aide d'un soignant par un appel sonore et qu'il attend souvent très longtemps la venue de ce dernier car pas le temps de satisfaire cette demande par manque de personnel . A-t-on pensé au personnel?
La venue de 4 professeurs en 2012, c'est beaucoup d'infirmiers (es) et d'aide-soignants en moins ou simplement embauchés contractuellement, sans garantie d' emploi stable, vivotants, ne sachant pas trop de quoi demain sera fait. Et pendant ce temps là promotion pour certaines personnes c'est-à dire mutations et prestige pour certains politiques et après: " DEMERDE A ZOT CREOL, ZOT NANA UN CHU" et quel CHU??

4.Posté par philippe le 22/11/2011 21:28
post 2 a bien raison,la machine infernale de PARIS est entrain de tout foutre en l air et dans un ou deux ans on va s en apercevoir mais ce sera comme d'habitude.................trop tard!

5.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 22/11/2011 21:39
Post 2 : Personne ne sortira léser encore moins le sud en particulier le site de Saint Pierre. St Pierre récupère l'UFR Santé, développera 12 filières d'excellence contre 10 à St Denis , des laboratoires sont déjà présent au GHSR (INSERM, la Tumorothèque,la Fécondation In Vitro....), cette fusion permettra aux deux établissements de mieux collaborer ensemble et de mettre un terme aux "ralé poussé" comme ti marmaille i vé toute bonbon pu lu tout seul !!!

6.Posté par metencorbis le 23/11/2011 06:12
c'est bien Michel comme votre homonyme de maire vous avez bien appris votre leçon. attendez décembre et vous verrez.

7.Posté par ZembroKaf le 23/11/2011 08:43

2.Posté par metencor le 22/11/2011 17:16
4.Posté par philippe le 22/11/2011 21:28

Si je lis bien vos "posts"...d'ici 2 ans on reviendra à une médecine "colonialiste"...ben, je crois qu'on est jamais sorti de ce système...les tutelles sont à Paris, les directeurs sont nommés par Paris...l'ARS Oi c'est la voix de Paris....alors où est le problème ??? les malades sont accueillis sont soignés dans ces hôpitaux...CHU, CHR,GHSR,CHD.... quand on est malade on s'en fout des statuts des hôpitaux...on veut être tout simplement soigné et bien soigné à St Denis à St Pierre..à Mafate...mais le problème, c'est que les médecins de ses hôpitaux ne voient que leur propre intérêt (les patients ne sont des numéros de dossier) leur statuts...et surtout à St Pierre pour des "dieux" !!!

8.Posté par Babs le 23/11/2011 13:04
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous N° 7. Mon enfant a été soigné à Saint-Pierre à de multiple reprise on ne nous a jamais donné l'impression qu'il n'était qu'un numéro. Le médecin qui l'a suit a toujours été accueillant et à l'écoute.

9.Posté par Etudiant en 2ème année de médecine le 23/11/2011 16:58
Mais quelle réussite ?! Venez voir comment se passent nos enseignements de 2ème année de médecine sur le site de Terre-Sainte. Avec des profs souvent absents ou non renseignés sur ce que l'on sait déjà, qui ne communiquent pas entre eux, des absences injustifiées et parfois non remplacées, l'absence de structures comme un restaurant universitaire, une bibliothèque, une salle de travail, un complexe sportif, un bâtiment de médecine préventive et j'en passe !
La fac de médecine à la Réunion est une plaisanterie ! Nous utilisons les locaux de l’école d'infirmiers, seule une petite salle de 50m² nous est dédiée, pour que nos "cours" se déroulent, souvent en visioconférence avec Saint-Denis ou Bordeaux, des visioconférences qui ne cessent de couper au bout de 30 minutes de cours. Des professeurs universitaires qui viennent de Bordeaux pour nous faire cours et nous dire que par manque de temps on aura moins de cours que nos collègues bordelais, qui nous font comprendre sans vouloir s'en mêler que si on fait une 3ème année de médecine à la Réunion, nous fonçons droit dans le mur...
Parce qu'il est là leur objectif aux élus locaux, implanter les 3 premières années de médecine pour faire leur CHU, simplement messieurs et mesdames, dans CHU, il y a "U" de Universitaire, autrement dit, les étudiants méritent quand même d'avoir leur mot à dire dans ce genre de décision, et malheureusement ce n'est pas le cas, nous ne sommes jamais contactés, jamais on ne nous demande notre avis. Les mauvaises conditions de cette 2ème année, nous remplissent de lacunes, ces lacunes s'ajouteront à celles que l'on accumulera en 3ème année si elle est faite à La Réunion, finalement au concours de 6ème année (ECN), nos lacunes ne nous permettront pas de satisfaire nos ambitions, ce qui entrainera des médecins issus de La Réunion mal formés qui n'auront donc aucune envie d'y retourner pour s'installer.
Le but de ce CHU serait donc d'attirer les jeunes médecins réunionnais à pratiquer sur leur île, cependant peu de moyens sont destinés à nous former correctement.
De plus, la bataille incessante Nord/Sud qui se cache derrière cette soi-disant "réussite" ne cesse de nous balancer entre le nord et le sud une année sur l'autre, sans jamais penser au bien être de l'étudiant qui galère pour trouver des logements aux prix abordables à St-Pierre, certains étudiants en médecine n'ont trouvé un appartement qu'à la mi-octobre soit 1 mois et demi après la rentrée universitaire !
85% des étudiants en 2ème année de médecine sont défavorables à la poursuite immédiate de leur cursus à la Réunion, pourquoi nous retenir ? De plus, cela fait 20 ans que nous vivons sur l'île, nous avons besoin de voir autre chose, de nous ouvrir l'esprit, si les élus ne pensaient pas qu'à l'aspect économique et politique mais plutôt à l'intérêt de leurs étudiants, futurs médecins, peut-être que nous serons plus à même de vouloir revenir nous installer dans notre île.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales