Politique

La coopération régionale maritime dans un "livre bleu"

Réunis aujourd'hui en séminaire à l'Institut d'Administration des Entreprises de Saint-Denis, les préfets de la Réunion, de Mayotte, et des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), ont participé à des ateliers en compagnie de professionnels du milieu maritime. Des interventions qui s'inscrivent dans le cadre de l'élaboration d'un "livre bleu sud océan Indien", qui devrait proposer des initiatives et lignes politiques communes aux trois zones en ce qui concerne l'espace marin.


La coopération régionale maritime dans un "livre bleu"
 
Plus d'une centaine de membres d'administrations d’Etat, d'élus, et de professionnels de la Réunion, de Mayotte et des TAAF ont assisté au séminaire de préparation d'un "livre bleu sud océan Indien".

Ce livret a pour but d'esquisser une politique de la mer future et menée conjointement dans l'océan Indien selon quatre axes: la gouvernance politique, la préservation des milieux marins, leur mise en valeur sur le plan économique et la sûreté maritime.

La volonté de publier un livre bleu est, selon les détails apportés par Michel Lalande, préfet de la Réunion, née d'une "double ambition". D'une part, il s'agit de renforcer la coopération régionale en rassemblant "autour de l'élément fédérateur qu'est la mer".

D'autre part, un souhait de mieux gérer l'une des "plus grandes réserves écologiques", l'océan Indien, désigné comme "facteur clé du développement économique au XXIème siècle".

Intéresser les investisseurs

Ce livre bleu est l'occasion également de pousser les "grands investisseurs" à s'intéresser à la zone OI et à son "fantastique potentiel", selon Maurice Cerisola, président de l'Association pour le développement industriel de la Réunion.

Il est prévu que ce document d'une soixantaine de pages en cours de rédaction soit achevé en juillet et publié à compter de septembre. En ce qui concerne la mise en place de mesures concrètes, Michel Lalande a évoqué l'émergence prochaine d'un "Cluster maritime", un lobby en quelques sortes, qui fédérerait les professionnels de la mers, pêcheurs, transporteurs, assureurs...

Le préfet a aussi déclaré que la politique globale en balbutiement devrait déboucher sur la création de diverses instances, dont peut-être une "Maison de la mer" qui donnerait plus de visibilité aux entreprises du secteur. Mais, a t-il pris grand soin de préciser, les actions politiques envisagées dans le cadre du livre bleu se feront sur le "très long terme".
Mercredi 8 Juin 2011 - 18:48
Lu 1706 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales