Social

La contagion des préavis de grève dans l'électricité gagne la Guadeloupe


La contagion des préavis de grève dans l'électricité gagne la Guadeloupe

C'est décidément la loi des séries qui gagne le secteur de l'énergie. Après le préavis de grève des syndicalistes de la CGT EDF de la Réunion la semaine dernière, suivi du préavis des agents EDF mercredi dernier, préavis qui se termine demain matin 9h, c'est cette fois-ci la Guadeloupe qui revendique à son tour ce que les employés de l'Energie considèrent comme un droit.

L'élargissement du mouvement de grève  sur l'application pleine et entière de l'art 14-6 du "Statut National des personnels Industrie Electrique et Gazière" (IEG). Un préavis déposé par la Centrale CDE de la Guadeloupe se termine le 25 janvier prochain.

Dans ce laps de temps, l'organisation syndicale espère bien voir aboutir les négociations avec sa direction. Pourtant les événements ont mal débuté. Le communiqué de la fédération de l'Energie CGTG est sans équivoque : "Suite à nos derniers échanges dont le dernier en date du 5 janvier 2011, et devant votre incapacité à appliquer pleinement le Statut National des IEG, nous vous informons que l’Organisation Syndicale FE CGTG représentative au sein de l’établissement de la Centrale Diesel Export entamera un mouvement de grève à compter du mardi 25 janvier 2011, pour une durée illimitée".

40% de majoration


Comme à la Réunion pour les employés de la Séchilienne et d'EDF, le syndicat guadeloupéen appelle à l'application conforme à l’accord du 14 mai 2003 de l’Article 14 § 6 du Statut National des IEG. Celui-ci précise la majoration de traitement de 25% institué par la Loi n°50-407 du 03 avril 1950 ; la majoration de traitement de 5% institué par le décret du 22 décembre 1953 porté à 15% par le décret du 28 janvier 1957. Ce qui, au total, ramène l'ensemble des majorations à 40% pour les Antilles là où les syndicalistes réunionnais tablent sur une majoration de 53%.

S'adressant à la direction de la Société Centrale Diesel Export de Guadeloupe, le Secrétaire Général de la Section Syndicale FE-CGTG, Jean-Pierre Baden, conclut dans son communiqué que "notre organisation syndicale se tient à votre disposition pour l’ouverture de négociations".
Lundi 10 Janvier 2011 - 17:00
Ludovic Grondin
Lu 2189 fois




1.Posté par boyer le 10/01/2011 17:57
comme dit si bien noé974, c'est l'occasion pour sarko de retrouver les vraie valeur du foyer avec carla au lieu de regarder à la tele "qui va gagner des millions". En meme temps manger des crudités à la lueur des bougies c'est romantique et c'est bon pour les poignées de bouée d'amour.

2.Posté par noe974 le 10/01/2011 18:53
Chiche , dîner aux chandelles , famille retrouvée , Patrie nous voilà (boulot , métro , dodo)

ON peut utiliser la dynamo portative , on avait une dans l'armée en Indochine (on l'utilisait aussi pour faire parler les espions ...ça chatouille et gratouille) mais ça donnait de la lumière .

Cela me rappelle une grosse panne d'électricité aux USA , et 9 mois plus tard , les cris des bébés qui naissaient (augmentation de la populace) , donc , on pourra faire glou-glou plus tôt et sans télé ...
que du plaisir mes amis(es) . Voilà les vraies valeurs !
Vivement le temps lontan !!!

3.Posté par Risete le 10/01/2011 20:16
Bonjour,

Si des droits ne sont pas respectés, les employés ont la possibilité me semble t-il de saisir "le Conseil des Prud'homme"

[http://www.cgtparis.fr/LDAJ/CPH.htm]

4.Posté par Tanbi le 10/01/2011 21:48
D'accord avec noe...Je suis d'accord pour remettre la planète dans son état d'origine...sans énergie fossile...sans pollution...sans lumière artificielle...VIVE LA CGT EDF..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales