Société

La consultation gratuite de professionnels du droit rencontre un franc succès


La journée d'accès au droit organisée ce samedi matin à Saint-Paul a connu, sans surprise, un énorme succès. Plusieurs centaines de personnes de Saint-Paul et de toute l'île sont venues demander des conseils à des professionnels du droit mais aussi à des acteurs associatifs.

L’événement mis en place par la Ville de Saint-Paul et le Conseil Départemental d'Accès au Droit (CDAC), a permis aux administrés de poser toutes leurs questions en matière de droit de la succession, de surendettement, de conflit de voisinage, d’un différend familial, de droit à la propriété, du travail, ou encore en matière de consommation,… 

Chacun a pu, après parfois de longues minutes d'attente mais gratuitement, trouver une orientation voire un début de solution à ses préoccupations. Avocats, notaires, huissiers, géomètres, associations de consommateurs, représentants de l'IEDOM et de l'ADIL,… plusieurs professionnels du droit et représentants associatifs ont prêté une oreille attentive aux problèmes qui leur ont été soumis.



Samedi 29 Juillet 2017 - 16:15
Zinfos974
Lu 2253 fois




1.Posté par TICOQ le 29/07/2017 17:35

madame Aude......aussi inutile tout un programme ! Plus sérieusement, pour trouver un "spécialiste du droit" compétent ici surtout, levez-vous de bonne heure et préparez le porte-monnaie.

2.Posté par piment kraze le 29/07/2017 18:49

Je ne vois pas trop l'utilité d'une Mme Aude dans cette journée si ce n'est pour flatter son égo ni ne comprends sa légitimité avec ses conseils foireux et approximatifs

3.Posté par Dazibao le 30/07/2017 02:41

L’audience solennelle de rentrée du Tribunal de Grande Instance de Saint-Denis a eu lieu cet après-midi. L’occasion pour les magistrats d’exposer leurs lignes directrices pour l’année 2016.

"Cette année 2015 aura été marquée par un nombre de saisies plus importantes, notamment chez certains individus, vêtus des oripeaux de la réussite sociale". Un constat sans détour dressé par Eric Tuffery, le Procureur de la République, qui ajoute même : "Il est d’usage lors des audiences solennelles de jeter un voile pudique sur ce qui ne va pas". Cela ne sera donc pas le cas cette fois.

Nous ne pouvons pas être présents partout à la fois

En face du représentant de l’Etat en la personne du Préfet, le Procureur estime "miraculeux que nous puissions faire fonctionner nos tribunaux". Manque d’effectif, magistrats surchargés : le bilan de charge de travail se situe au-dessus de la moyenne nationale avec 3.300 affaires traitées par magistrat et par an. "Nous ne pouvons pas être présents partout à la fois", en vient à résumer Eric Tuffery.

Un point de vue largement partagé par Françoise Andro-Cohen, la présidente du Tribunal de Grande Instance de Saint-Denis. Elle a d’ailleurs mis l’accent sur un problème de société qu’elle connaît bien, ayant elle-même exercé en tant que juge des enfants de 2001 à 2004 dans le même tribunal. "L’augmentation des contentieux transmis aux juges pour enfants traduit la dégradation des conditions d’éducation, conséquences graves liées à la pauvreté".

L’évolution du modèle familial a des conséquences sur le système judiciaire

Françoise Andro-Cohen a également dénoncé l’explosion des contentieux familiaux, qu’elle qualifie de "contentieux de masse". Selon elle, l’évolution du modèle familial a des conséquences lourdes sur le système judiciaire, surchargeant les audiences alors qu’une médiation suffirait dans beaucoup de cas. La précarisation des cellules familiales et l’explosion du nombre de divorces sont venues modifier les pratiques du juge qui doit cependant "conserver sa qualité d’écoute malgré les dossiers qui se succèdent".

La société civile saisit la justice à tout va

"Il faut mener une réflexion au sein même de la société civile qui saisit la justice à tout va, menant à l’affaiblissement de l’autorité judiciaire. On ne pénètre pas dans l’administration judiciaire comme dans n’importe quelle administration. Le juge ne peut pas être un simple régulateur de conflits, nous n’en avons pas les moyens", conclut Françoise Andro-Cohen.
Lundi 22 Février 2016 - 19:02
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
....................................

Cette journée a été conduite par Mme François Andro-Cohen présidente du TGI de St Denis.

Or, dans l'article reproduit ci-dessus elle a précisé que
"Il faut mener une réflexion au sein même de la société civile qui saisit la justice à tout va, menant à l’affaiblissement de l’autorité judiciaire. On ne pénètre pas dans l’administration judiciaire comme dans n’importe quelle administration. Le juge ne peut pas être un simple régulateur de conflits,"

...............................


Il faut donc savoir. D'un côté on montre aux citoyens l'étendue de leurs droits (celui d'accès à la justice) de l'autre on lui dit attention tu rentres pas comme ça dans un tribunal, le juge n'est pas là pour régler des conflits, vous pouvez pas saisir la justice comme cela etc...

Je signale qu'en France (suivant le traité européen CEDH) on a le droit de pouvoir saisir la justice. En contre partie les "abuseurs" peuvent être sanctionnés de manière pécuniaire.

Le Justice a été créée pour rendre justice et les juges sont payés pour le faire et si on nous restreint notre droit "d'ester en justice" il faut fermer les tribunaux.

4.Posté par Merlin le 30/07/2017 08:21

j'aurais préféré une consultation gratuite chez mon toubib ou mon dentiste.....

5.Posté par Merlin le 30/07/2017 08:24

c'était surtout l'occasion de réunir la diaspora locale et de papoter autour d'un verre sur les meilleurs placements financiers du moment....

6.Posté par Dolly Prane le 30/07/2017 09:32

@ 4.Posté par Merlin le 30/07/2017 08:21

Bien dit .... Madame ODE lé initile avec ces renseignements pour les "débiles" de RLLF en compagnie de BOBAYE et oussa ou sa trouve déjà un bon l'avocat à la Réunion ? et si d’aventure ou peux trouve deux ou trois sur l'ensemble des barreaux 974 il peu probable, qu'ils acceptent carte vitale ou chèque déjeuner hi hi hi .....

7.Posté par Zozimé" le 30/07/2017 09:49

Un coup de pub pour Sini bien inutile....

8.Posté par alain le 30/07/2017 09:59

Bonjour a tous,

Il y a un intéret relatif a cette journée car de nombreuses personnes sont démunies a tous les niveaux et une petite info peut leur donner l’idée d'aller plus loin
Bien sur cela ne sert a rien pour des gens informés et nous savons tres bien qu'il faudra en passer par la justice pour parfois un résultat tres discutable.

Bon dimanche a zot tout

9.Posté par MICHOU le 30/07/2017 11:04

Très bonne initiative si elle a pu aider les personnes qui se sont déplacées, du moins pour un recueil d'informations.
Pourquoi St Paul? Pourquoi pas dans toutes les grandes villes? Les besoins sont importants, il suffit d'écouter Freedom tous les jours pour s'apercevoir que les gens sont démunis.
Il faudrait effectivement des services de médiation de proximité mais spécialisés car on ne traite pas un problème familial comme un litige commercial ou de simple voisinage.

10.Posté par Dolly Prane le 30/07/2017 14:30

@ 9.Posté par MICHOU le 30/07/2017 11:04

il suffit d'écouter Freedom tous les jours pour s'apercevoir que les gens sont démunis.


y sar signe contrat bouquet satellite y paye pas après y appel Mm Aude ? ou téléphone dernier cri ? c'est cela que vous appelez démunis ? MOI NON DES CONS

mi lé méchant ?

mina l'argent que pou achète un ti loto ,alors je ne pointe pas à Mercedes ou BMW après mi appel Bobaye el Mme Ode
lé pareil non ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter