Société

La compagnie low-cost French Blue sera cantonnée à l’océan Indien, voire à La Réunion

Alors qu’ils avaient déposé un préavis de grève pour les trois derniers week-ends d'avril, les salariés d’Air Caraïbes ont fait plier leur direction qui souhaitait lancer sa filiale low-cost French Blue vers les Caraïbes. Les syndicats craignaient que ce lancement ne se fasse au détriment de leur propre compagnie-mère et ne mette en péril leurs emplois.


French Blue, la filiale low-cost d’Air Caraïbes, va être cantonnée aux lignes entre Paris et l’océan indien, voire à La Réunion seulement, indique tourmag.com.
 
Une victoire, pour les syndicats d’Air Caraïbes, obtenue après deux jours de grève. "Nous avons protégé notre périmètre d’activité dans les Caraïbes. French Blue ne pourra pas s’y développer. Elle sera cantonnée à l’océan Indien", explique en effet Emmanuel Skowron (UNAC), dans des propos relayés par le site spécialisé.
 
Le syndicaliste explique que la seule concession faite par les grévistes concerne l'île de La Réunion, qu'ils "laissent à French Blue", même s'ils auraient aimé l'opérer en propre. Estimant que le business model de la compagnie low-cost n’est pas rentable (avec seulement un vol par nuit), Emmanuel Skowron ne désespère tout de même pas que la direction change d'avis. 

Alors que La Réunion est pour l'instant la seule destination où la compagnie possède les droits de trafic, pour ce qui est de Maurice, le syndicaliste se montre d'ailleurs pessimiste quant à l’obtention de droits pour desservir l’île soeur, relaye Tourmag. "Je ne suis pas sûr que les autorités locales acceptent un concurrent supplémentaire à leur compagnie Air Mauritius, qui est un gros pourvoyeur d’emplois", déclare-t-il.

Le vol inaugural de French Blue vers La Réunion est annoncé pour le 15 juin 2017.
Jeudi 21 Avril 2016 - 11:31
Lu 4608 fois




1.Posté par GIRONDIN le 21/04/2016 12:19 (depuis mobile)
..salariés d’Air Caraïbes ont fait plier leur direction qui souhaitait lancer sa filiale low-cost French Blue vers les Caraïbes...

..concurrent supplémentaire à leur compagnie Air Maritime...


Et ici nos politiques démago sont content d'eux

2.Posté par Réveillez vous le 21/04/2016 14:19
ca c est de la concurrence.....quel liberté...

mais bon on peux rien leur imposé il ne sont pas dans l euro...

3.Posté par chikun le 21/04/2016 15:56
Les syndicats ont trop de pouvoir.
Il faut limiter leurs possibilités de nuisances et prévoir des sanctions financières très lourdes en cas d'abus et de dérapages. (dérapages de la cgtr dans le BTP et aucune sanction contre les casseurs et bloqueurs de route).
Contre les syndicats extrémistes, il faut un gouvernement capable d'aller jusqu'au bout dans une guerre d'usure..Exigeons la création de nombreuses unités antiémeute fortement équipées.
La Réunion ne peut pas être rendue ingouvernable par la gauche fasciste.On ne peut pas négocier avec des syndicats révolutionnaires et irresponsables qui ne connaissent que la confrontation .

4.Posté par kersauson de (p.) le 21/04/2016 15:30
d ici la AFrance aura sa lowcost et aura coulé ct cie

5.Posté par PATRICK CEVENNES le 21/04/2016 19:14
fukcd473
Et si les créateurs éphémères de la "Newco", qui devait s'implanter à Pierrefonds, faisaient la même chose mais sur les créneaux Atlantique avec pour base opérationnelle les Antilles ? Mdr !

1.Posté par GIRONDIN le 21/04/2016 12:19 (depuis mobile) | Alerter
Nous avons assisté à la même sérénade avec Air France lorsque celle-ci a voulu lancer TransAvia. Résultat des courses, le siège est au Portugal, si mes souvenirs sont exacts.
Air Austral disparaitrait du ciel si on libérait le capital aux actionnaires privés si ces derniers ne mettraient pas en place une politique commerciale drastique. En clair, virer les salariés superflus, les salariés protégés en priorité, et appliquer une tarification qui ouvrirait le champ à la concurrence.
Actuellement, c'est nous contribuables qui payons les ardoises. Je voudrais bien voir les comptes d'exploitation de cette boutique.

3.Posté par chikun le 21/04/2016 15:56 | Alerter
J'ai apprécié les propos de Mme Cresson à propos de la Loi travail et de la mouture initiale du texte qui était selon elle un moteur pour libérer les énergies auprès des employeurs.
Et quant on sait que le bouffon de Secrétaire général de la CGT annonce la semaine de travail à 32h hebdo en faisant miroiter 4.600.000 emplois à la clé. Il n'y a pas mieux pour faire passer les travailleurs français pour des feignasses !

6.Posté par Pamphlétaire le 22/04/2016 03:40
Dans l'éventualité où les inconvénients du low-cost French Blue seront identiques à ceux du low-cost XL Airways que j'ai connus en 2013, il y en a plus d'un qui fustigeront (fustigera?) la compagnie low-cost...Je ne prendrai plus XL Airways que sous des "garanties drastiques" ce qui est utopique.

7.Posté par PEC-PEC le 22/04/2016 10:16
Je trouve la technique excellente. nous ne feront aucune concurrence à notre compagnie mère, nous ne sommes pas sur les mêmes destinations.
Et si tout à coup Air Austral ouvrait une low-cost....destination les Antilles !
Pas de conflit avec sa base qui ne s'occupe que de l'océan Indien.....
Échange de bons procédés ? ! ? ! L'avenir nous le dira......

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales