Culture

La communauté tamoule entre dans sa période de célébration des défunts

Pour la deuxième année consécutive, l'association des Poussaris de la Réunion organise les 25 et 27 septembre la cérémonie tamoule du Sarva Mahàlhaya Amàvàsaï que l'on pourrait traduire, dans les faits, comme la célébration de la mémoire des défunts. Rendez-vous est donné aux Lazarets de la Possession et à Cambaie Saint-Paul.


La communauté tamoule entre dans sa période de célébration des défunts
L'association des Poussaris de la Réunion organise main dans la main avec l’Association Tamij Sangam la célébration des défunts de la communauté tamoule. Période propice au recueillement, l'idée d'une fusion des intérêts des deux associations vient exemplifier ce souci de communion.

Pour cette période du calendrier tamoul dite du Sarva Mahàlhaya Amàvàsaï, qui se situe entre la mi-septembre et la mi-octobre, les deux associations unissent leurs efforts sur deux sites différents cette année.

Le dimanche 25 Septembre, l'honneur revient à l’Association Tamij Sangam de rendre hommage aux défunts. Le recueillement se déroulera aux lazarets de la Grande Chaloupe. Petite entorse au calendrier, la cérémonie qui aurait dû avoir lieu le 1er dimanche (soir le 18 septembre) de la période du Sarva Mahàlhaya Amàvàsaï se tiendra donc le 25 pour cause de déplacement, hors département, du Dr Selvam Chanemougane, président de l'association.

Deux jours plus tard, c'est à Cambaie, comme l'année dernière d'ailleurs, que se jouera le deuxième acte du service des morts tamoul. "L’idée, c’est de sensibiliser et de rassembler au maximum la communauté pendant cette période propice afin d’honorer la mémoire de nos défunts", résume Alexis Poinin-Coulin, de l'association des Poussaris de la Réunion mise sur pied justement pour guider la pratique des personnes de la communauté.

Le fait de choisir le cadre du front de mer de Saint-Paul n'est pas le fruit du hasard, rappelle-t-il. "Dans les rites hindous, quand un de nos proches décède, la coutume veut que tous les membres de la famille aillent se purifier soit à la mer soit à la rivière, en tout cas là où il y a de l’eau". Plus complexe cette fois, "si on se réfère à notre mythologie, l’Ouest est un des points cardinaux, où est censé s'abriter le Dieu des eaux, appelé Varuna". Voilà pour l'explication des textes religieux.

Et puisque l'association tient à se prémunir d'éventuelles indignations devant la tenue de cérémonies sur des domaines publics, le président d'association rappelle qu'une convention a été signée entre l’ONF et la municipalité saint-pauloise pour "légaliser" cette cérémonie.

Cérémonie sur le site de la Grande Chaloupe :
Dimanche 25 septembre de 8h à 11h

Cérémonie sur le front de mer de Cambaie :
Mardi 27 septembre de 7h30 à 11h
Jeudi 15 Septembre 2011 - 07:59
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2447 fois




1.Posté par malbarnormal le 15/09/2011 09:10
moi pas avoir compris l'histoire de dates.jusque là on était tous "malbars" dans la culture réunionnaise d'origine indienne certes mais pas tous d'origine tamoule.
Chanemougame a beaucoup fait pour sa communauté mais il faut qu'il accepte les malbars réunionnais tels qu'ils sont aussi.

2.Posté par Raz le bol de riz le 15/09/2011 09:30
Devinette.............Le plat préféré de nos amis Belges?---------------> Le TAMOULE FRITES......:)

3.Posté par AVATAR le 15/09/2011 10:39
je croit qu on fait un peut trop,ici on capte tous ceux qu ont fait en inde et on refait du 1 janvier au 31 decembre ils sont en careme et ils croit en tous je crois pas que mes encetres qui vient aussi du lazaret etait des fervent religieux de tous les melanges qui se fait aujourdhui un exemple la fete de la lumiere ces la fete de la victoire du nord sur sud et la majorité d entre nous vien du sud et on fete notre defaite. alors FAITE LA FETE MAIS LAISSER NOS ENCETRE REPOSER EN PAIX ILS ON EU LE MERITE DE NOUS VOIR HEUREUX SUR CETTE TERRE OU LEUR ENFANTS ET PETITS ENFANTS SONT FIER DE VIVRE AVEC LEURS TRADITIONS SEN EN IMPORTER....si on croit a notre tradition nous somme tous des reincarnés de nos encetres et parmis nous des AVATARS

4.Posté par date le 15/09/2011 10:50
Si l'on se fie aux astres pour déterminer les dates propices à telle ou telle cérémonie, alors pourquoi décaler pour attendre l'arrivée dr mr chanemougame puisque après l'heure ce n'est plus l'heure. C'est vraiment n'importe quoi et il prend les malbars encore pour des couillons il suffit de battre tambours pour qu'ils accourent. Savez-vous combien coûte un officiant pour célébrer des funérailles tamoules ? Et bien sûr rien n'est déclaré ... Voilà l'objet reélle de cette association et de leurs supporteurs défendre leur gagnes painns.

5.Posté par Gana le 15/09/2011 12:41
Association des pou...ris de la Réunion. Arrête bèse la guèle et l'argent do moune. Zot y coné pas grand chose de la religion, zot y dit a zot malbar réunionnais, aprés y copier toute l'apparence, mais pas la connaissance profonde comme dans l'Inde. Lé pas parce que ou mette un toque jaune si la tête, un langouti jaune et 2 zaneaux danne zoreilles, y lire 2 grains tamoul sans comprendre, que zot y devient prêtres professionnels. Par contre pou prend l'argent zot lé trop fort; et la zot la fusionne avec un autre grand parleur pou malbar la Réunion, que lé fort pou occupe média, mais qui au fond n'est reconnu par personne ici, mi cite S.CHANEMOUGAME , grand "connaisseur" devant l'éternel qui brasse beaucoup d'air, en donnant l'impression qu'il fait beaucoup de choses, alors qu'au fond, il n'a jamais été un vrai militant de la culture et de la religion hindoue à la Réunion, vous avez une belle association de pub gratuite pour eux même. Allez pousse carnard dans la montée belair ...

6.Posté par toukoutfé le 16/09/2011 01:22
oté na lontan , je suis pas venus sur ce site, déjà presqu'un an, j'ai rien commenté, si i komans komsa mi rante dann rond mwin

7.Posté par toukoutfé le 22/09/2011 11:07
LES indiens confondent engagement et crime contre l'humanité

A force d'entendre esclavagisme, les indiens pour plus de visibilité, dans la société réunionnaise cherche une date républicaine dans leur histoire, une raison de plus pour dire que leur identité n"est pas basé que sur une doctrine religieuse et des dieux mais sur une date commémorative. Ils identifient esclavagisme aux victimes de l'esclavage.

C'est pour ça, ils font une dramatisation sur les morts. Si, on commence à commémorer tous les réunionnais et les français morts pour la Réunion on en finirais plus.

Alors, s'ils voulaient des dates évènementielles et crime contre l'humanité dans leur identité, en tant que réunionnais, ils s"approprient tout simplement l'histoire des réunionnais.
Et ça pas question, ils se disent réunionnais, mais c'est de l'hypocrisie tout bêtement.

Mais, ces dates que les indiens fabriquent de plus en plus cache une réelle volonté de se distinguer des réunionnais, à faire leur petites zaffaire, leur bizness identitaire, construit visiblement leur petite identité indienne une sorte d'indiens de seconde zone. Car, personne, ne le veut ses engagés indiens en Inde si ce n'est pour diffuser abondamment la culture de la société riche et prospère de l'inde.
Encore une fois, les intouchables travaillent pour les maharadja

On connait leur but et leur objectif, on connait d'avance le destin de la Réunion avec complicité des politiques ce que va devenir la Réunion avec ces identités religieuses qui vont nous pourrir la vie dans quelques temps parce qu'ils voudront de plus en plus sans regarder les conséquences et parce que seul leur religions et leur pays comptent pour eux.
ça va être un sacré merdier avec ces identités religieuses j'espère que je serai encore là pour voir le premier victime, c'est certain.

Pour rappeler que en tant qu'indiens :
Le 20 décembre ils ne fêtent pas, le 14 juillet ils ne fêtent pas, le 23 aout, le jour de l'anniversaire de l'abolition de l''esclavage ils ne fêtent pas, le 11 novembre ils ne fêtent pas, le 8 mai ils fêtent pas non plus, le 8 novembre 1811 la première révolte des esclaves importante dans le système esclavagisme à Saint Leu, ils ne fêtent pas non plus, pour vous dire que seul leur petite personne est importante.

ET pourtant ces sont des dates évènementielles commémoratives pour rappeller le sacrifice pour la liberté et la démocratie des combattants dans l'histoire de la Réunion et de France.

La liberté et la démocratie que les ethnies s'épanouissent dans ces principes mais que les ethnies n'ont rien à faire.
Et, on ne fait pas des villages et on dépense pas non plus des sommes astronomiques pour ces dates républicaines par contre les politiques sont au petit soins pour eux, pour leur religion,pour honorer leurs dieux, leur pays.
Et ça nous coute la PEAU DE FESSE dans un pays soit disant est en crise, que l'état français républicaine ne nous donne pas d'argent, mais on trouve l'argent PUBLIC pour les fêtes religieuses indiennes.

8.Posté par toukoutfé le 22/09/2011 19:07
IL N'Y A PAS QUE LES INDIENS PROFITENT DE LA MANNE D'ARGENT PUBLIC QUE LA FRANCE NOUS ENVOIE.


Les indiens d'accord et c'est la même chose pour les autres ethnies qui vivent à la Réunion, ils veulent le beurre, l'argent du beurre et le cul de la fermière.

Ils veulent être français pour ce que leur pays ne possède pas c'est - à- dire; être dans un pays organisé, structuré, avec des valeurs et des principes, la démocratie, la liberté, l'enseignement pour tous, l'école pour tous sans distinction de religion ou ethnique, les enfants vont l''école mais pas dans des ateliers sordides de chine ,de l'inde ou de madagascar, avec comme chefs des esclavagistes hypocrites qui prient dieu et qui font des cérémonies pour la lumière et la paix

Ils veulent être réunionnais pour le financement, considérant que leur religion est une culture, alors! par tricherie c'est des cultes religieux, ils amalgament le tout pour recevoir de l'argent publique des politiques et tous les logistiques, dans le sacro saint de notre vive ensemble.

Ces financements servent à valoriser leur religions leur pays leurs artistes qui viennent dans leur pays, en clair une opération de glorification de l'inde , de la chine, de Madagascar, des Comores, des Mayotte, des maurice, etc..

Tout ça avec l'argent public c'est -à- dire l'argent des réunionnais voire des français.

Toutes ces fêtes ethnico religieuses pour de distinguer des réunionnais, et de glorifier leur pays coûte à l'économie de la Réunion et logistique compris des mairies prés 6 millions d'euros par an.

Une somme qui foutu en l'air, dans un pays soit disant en crise, si n'est que de glorifier des dieux, et des pays étrangers. Sans scrupule comme si la réunion n'a pas d'autres projet que de payer les narcissismes religieux indiens, chinois, malgaches, musulmans etc....


Réflexion faite / Faut -il rappeller de cette société Réunionnaise est républicaine indivisible et libre que nos ancêtres nous on légué par leur combat.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales