Politique

La commission permanente du Département placée sous le signe de la jeunesse

Voici le compte-rendu de la commission permanente du Conseil général qui s'est tenue ce 21 août.


La commission permanente du Département placée sous le signe de la jeunesse
Rentrée scolaire oblige, la Commission Permanente de ce mercredi 21 août était placée sous le signe de la jeunesse mais aussi de la coopération régionale en adéquation avec la thématique du mois d’août « Coopération-jeunesse ».

Que ce soit dans les domaines de l’éducation, de l’économie solidaire, de l’insertion sociale et professionnelle ou de la coopération régionale, le Conseil Général intervient de façon multiple en faveur des jeunes réunionnais. Son objectif est désormais de mettre en cohérence ses nombreuses actions sur la base d’un « parcours du jeune » qui viserait à renforcer son autonomie et lui permettre d’acquérir les compétences nécessaires pour accéder à un emploi ou une activité pérenne.

Ce parcours comprendra trois étapes principales :
- développer les savoir-être,
- renforcer les savoir-faire,
- accompagner l’entrée dans le monde professionnel.

La Présidente du Conseil Général rappelle que quasiment 4.000 jeunes sont directement accompagnés cette année par la Collectivité :

• en volontariat (Service Civique, Académie des Dalons, Assistants d’Education en Langue Française – AELF, etc.) ;
• en mobilité (via le CNARM) ;
• en contrats d’apprentissage (le nombre de 200 apprentis va être dépassé) ;
• en Emplois d’Avenir (750 contrats à compter du 1er octobre) ;
• en accompagnement des sportifs de Haut Niveau ;
• en Chèques Compétences Jeunes ;
• etc.

Sans compter tous les dispositifs destinés aux étudiants et aux collégiens dont particulièrement la Bourse Départementale qui a été considérablement améliorée cette année et concernera près de 13.000 collégiens.

Focus sur ambition jeunesse

Dans le cadre du plan Départemental pour la famille réunionnaise, le Conseil Général a inscrit la jeunesse au cœur de ses priorités. L’insertion sociale et professionnelle des jeunes Réunionnais est un enjeu majeur pour la Collectivité qui a voté des dispositifs innovants en dehors de ses obligations légales dans le but de les accompagner tout au long de leurs parcours scolaire et universitaire mais aussi de bâtir pour eux et avec eux de véritables parcours d’insertion.

L’accès à l’enseignement pour tous représente à la fois une condition première à la réussite des projets éducatifs et le socle nécessaire pour tendre vers l’excellence. A la rentrée 2012, ce sont plus de près de 240 000 élèves de la maternelle à l’Université et près de 17000 enseignants qui ont repris le chemin de l’école. Cette forte augmentation des effectifs
scolaires s’est donc accompagnée de la construction de nombreux collèges dont le nombre est passé en 25 ans de 59 à 82.

Cependant de nombreux défis restent à relever.

La Réunion compte :

- 110000 illettrés contre 120 000 il y a 20 ans ;
- 21 % des 16/25 ans en grande difficulté face à l’écrit, contre 9% au niveau national ;
- 50 % d’élèves boursiers ;
- Près de 3500 jeunes quittent chaque année le système éducatif sans qualification ;
- 60% des actifs de 15 à 24 ans sont au chômage.

Aussi, la Collectivité a souhaité renforcer sa politique dans ce domaine à travers un Plan départemental appelé « Ambition Jeunesse ». Il s’agit dans un premier temps pour la Collectivité de rendre plus lisible les actions menées en direction de la jeunesse et d’optimiser l’articulation des mesures existantes portées par les différents services du Département.

L’objectif est double :
- partager une réflexion commune sur les politiques « jeunesses » ;
- lier les différentes politiques départementales (Insertion, Education, Economie- solidaire, Coopération ...).

Aujourd’hui, il s’agit d’aider les jeunes à renforcer leur autonomie, à acquérir les compétences nécessaires pour accéder à un emploi ou à une activité pérenne et ainsi, ne pas créer ou même briser le lien de dépendance aux aides publiques afin qu’elles soient vécues comme un tremplin pour l’avenir.

Trois thématiques essentielles concourent à la réussite des jeunes réunionnais :
- l’éducation ;
- l’Insertion ;
- la coopération régionale.

Concernant l’Education, les perspectives sont les suivantes :

Dans le cadre de l’Acte 1 de la décentralisation, sera révisé le règlement départemental relatif aux dotations financières des collèges.

→ Pour respecter la parité entre public/privé, les forfaits d’externat – Collèges privés seront les suivants :

• Pour le FEPM, le taux élève est rapporté à 207 €/an contre 135 €/an actuellement ;
• Pour le FEPP, le taux élève est rapporté à 296 €/an contre 191,60 €/an actuellement.

→ les dotations financières – Collèges publics, dans le cadre d’actions facultatives, il est adopté un nouveau dispositif : le passeport Educatif du Collégien qui sera appliqué à partir du 1er janvier 2014. Il présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire. Ce nouveau cadre d’intervention englobe 6 programmes :
• 4 programmes sur la base d’un montant forfaitaire annuel par élève accordé aux établissements pour les classes de découverte, les voyages linguistiques/jumelage éducatif, le parcours culturel et artistique, le parcours scientifique et environnemental soit 12 €/élève/an pour un budget prévisionnel de 750 000 €.
• 1 programme sur la base d’un montant forfaitaire annuel de 3000 €, accordé aux établissements en priorité labellisés « Eco-Ecoles » afin de favoriser les plans d’actions de développement durable et d’embellissement du cadre de vie soit un
budget prévisionnel de 30 000 € pour 2014.
• 1 programme sur la base d’appel à candidature répondant aux priorités de la mandature en intégrant les actions déjà menées par les Directions Enfance/Famille, Culture et Sports, Environnement, Santé Publique en faveur des collèges.

→ Pour l’enseignement supérieur, une refonte des dispositifs dont le règlement permet la revalorisation des aides pour les étudiants et touche ainsi environ 10 500 étudiants pour environ 16 Millions d’euros, soit plus de 3000 bénéficiaires supplémentaires.

Concernant l’Insertion Sociale et professionnelle des jeunes, l’action de la Collectivité porte sur :

- le Fonds Départemental d’Aide aux Jeunes (FDAJ) et le Pack Jeunes Citoyens
• le FDAJ est une compétence obligatoire du Département. Il cible les jeunes de 18-25 ans non scolarisés, il permet la prise en charge des dépenses permettant l’accès à l’emploi ou à une formation rémunérée et en 2012, 1857 jeunes en bénéficient pour
un montant de près de 280 000 €.
• Le Pack Jeunes Citoyen est un nouveau dispositif mis en place au 1er janvier 2013 pour répondre aux difficultés des jeunes. L’aide s’élève à maximum 2500 € / an/jeune et sur le premier semestre 2013, 50 dossiers ont été traités.
- Le Service Civique et l’Académie des Dalons
• 628 mois de service civique ont été mis en place en 2012, un protocole d’accord renouvelé avec l’Agence du Service Civique le 19 juin 2013.
• L’Académie des Dalons ayant pour support le service civique vise à répondre au phénomène d’exclusion des jeunes de 18/25 ans dans un projet d’insertion sociale par un engagement d’un an au sein de la structure. La première mission de Service Civique comptait 14 personnes. A partir de septembre, la seconde promotion en comptera 15.
- Un accompagnement professionnel à l’accès à l’emploi à travers la mobilité, une politique mise en partenariat avec le CNARM
En 2012, l’effort financier de la Collectivité en faveur du CNARM a été maintenu et au total près de 850 demandeurs d’emplois ont bénéficié d’un placement en emploi CDD et CDI dont 8% de public RSA et 41% de jeunes de moins de 25 ans.

Un accueil convivial favorable à l’intégration des nouveaux arrivants en mobilité Cet accompagnement s’appuie sur la diaspora réunionnaise qui intervient à travers le tissu associatif ou un réseau de familles d’accueil. Montant total alloué près de 140 000 €.
Outre ces dispositifs, des projets innovants avec un renforcement de l’existant sont et seront menés avec :

- l’expérimentation de la structuration de la filière bois de goyavier, un exemple parfait de la mise en cohérence des dispositifs pour la construction de parcours d’insertion. Des jeunes sont formés à l’atelier de bois de goyavier tous les ans sur des métiers
spécifiques tels que menuisiers ou aide menuisier, bûcherons, ébénistes.
- le développement de l’apprentissage qui permet aux jeunes d’acquérir des « savoir- faire » et des « savoir-être » par le biais de contrats en alternance en métropole. Un effort financier particulier est mené conformément au contrat d’Objectifs et de
Moyens 2012-2014.
- l’ouverture d’une deuxième Académie des Dalons sur le site de la Plaine des Cafres, un projet actuellement en cours d’élaboration qui permettrait à 120 jeunes par an de s’inscrire dans un projet d’insertion.
- les emplois d’avenir, 750 soutenus par la Collectivité dont 250 en interne.
■ En ce qui concerne la Coopération Régionale, un véritable levier pour l’insertion dans une logique de co-développement dans la zone india-océanique, les axes stratégiques du Conseil Général portent sur :
- le co-développement agricole : programme d’appui au développement agricole à Madagascar, s’inscrire dans la sécurité alimentaire régionale..
- l’insertion des jeunes par la mobilité : appui à la francophonie, appui et mobilité dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration aux Seychelles
- le renforcement de l’identité indiaocéanique: Institut créole des Seychelles, participation à des manifestations en projets culturels.

Outre l’éducation et la coopération régionale, les dossiers examinés par les élus relevaient de la culture, de l’insertion, du social, de l’aménagement et de l’aide aux communes.

Education

• Dans le cadre de la participation du Département aux dépenses de fonctionnement et d’équipement des collèges publics, une deuxième tranche de dotations d’un montant global de 231 500€ a été votée par la Commission Permanente pour la rentrée 2013/2014. Par ailleurs, une dotation spécifique de restauration de 150 000€ sera affectée à 7 collèges.

• Une subvention de 10 000€ est accordée à la Ligue de l’Enseignement afin de financer l’organisation du Salon Régional de l’Education. • Le Conseil Général va faire construire un gymnase pour améliorer l’offre en équipements sportifs du Collège Hégésippe Houareau à Saint-Louis. C’est la SPLAR (Société Publique Locale Avenir Réunion) qui est chargée de la construction de l’ouvrage pour un montant prévisionnel de 4,3M€.

Coopération régionale

L’insertion passera aussi par la coopération

• La Collectivité a décidé de mettre en œuvre un programme de mobilité et d’insertion professionnelle dans la zone Océan Indien dans une démarche de co-développement mutuellement profitable. Deux secteurs de coopération sont visés :
- l’appui à l’enseignement et la promotion du français : 18 réunionnais en contrat d’insertion officient actuellement en qualité d’AELF (Assistant d’Education en Langue Française) ou d’animateurs de club de français dans les établissements scolaires et structures de la francophonie ;
- le renforcement des capacités du secteur de l’hôtellerie/restauration: 15 personnes en contrat d’insertion sont affectées à l’Académie du Tourisme des Seychelles et transmettent leur savoir-faire dans les domaines de la boulangerie/pâtisserie, de la cuisine et de l’accueil.

Compte-tenu des finalités poursuivies par ce programme, le Conseil Général va solliciter les crédits européens FEDER/POCT (Axe développement humain et solidarité internationale) pour financer une partie du coût total mobilisé qui s’élève à 993 555€. • Afin de renforcer ses partenariats avec les acteurs de la coopération régionale, le Conseil Général va conclure un accord cadre avec l’AFD (Agence Française de Développement) en vue d’une mise en cohérence des actions menées et d’une complémentarité de leurs actions respectives.

Culture

Le Conseil Général souhaite impliquer le jeune public dans les évènements importants du calendrier culturel. Deux évènements marqueront cette année : - la commémoration des « 350 ans d’histoire du peuplement » ; 5 classes de collèges, soit 150 collégiens partiront à la découverte des pays de nos ancêtres (Inde, Chine, Mozambique, Madagascar, France) à l’occasion d’un voyage pédagogique basé sur la constitution d’un « carnet de voyage ». Une subvention de 250 000€ sera consacrée à la réalisation de ce projet.

- le « 100ème anniversaire de la traversée de la Méditerranée par Roland Garros » ; une classe de CM1 de l’école Eudoxie Nonge (Saint-Denis) ayant déjà travaillé sur le sujet participera au voyage « Année Roland Garros » organisé par l’AMPR (Association des Pilotes Militaires Réunionnais) et réalisera également un carnet de voyage. Une subvention de 75 200€ sera versée à la Coopérative de l’école à cet effet.
• 18 associations à but culturel et sportif recevront le soutien financier de la Collectivité.
• La Commission Permanente a approuvé la reconduction du contrat passé avec l’Association du Domaine des Tourelles pour la mise à disposition du site à la Plaine des Palmistes pendant une durée d’un an renouvelable.

Insertion

43 Emplois d’Avenir recrutés dans la filière sportive
La Commission Permanente a approuvé la 2ème programmation du dispositif « Emplois d’Avenir » ; 43 jeunes bénéficiaires seront affectés au sein des ligues et comités sportifs réunionnais afin de suivre un parcours global d’insertion professionnelle et de formation. La prise en charge de la part résiduelle de salaire s’élève à 297 000 € pour le Conseil Général.

Social

• Chaque année, la Collectivité récompense les jeunes confiés au service de l’Aide Sociale à l’Enfance qui ont décroché un diplôme en dépit des difficultés qu’ils ont pu rencontrer. 171 jeunes sont concernés cette année pour un budget de 24 050€. • Le Foyer départemental de terre Rouge à Saint-Pierre va faire l’objet d’une restructuration afin d’offrir aux personnels et aux usagers des conditions de travail et d’hébergement satisfaisantes. C’est la SPLAR qui réalisera l’opération pour un coût fixé à 4,3M€.
• Une subvention de 5 000€ est accordée à l’ARIM (Association Réunionnaise Insertion par la Mobilité) pour son projet « Allon Bougé » qui propose à 22 jeunes en difficultés sociales et d’insertion de Sainte-Clotilde de participer aux vendanges à Bordeaux et Reims.

Aide aux communes

Plus de 2,5M€ pour la petite enfance et l’insertion
Dans le cadre du dispositif CSD (Contrat de Solidarité Départementale) destiné à aider les communes à financer des projets dans des domaines prioritaires de la mandature du Conseil Général, onze communes bénéficieront d’une subvention globale de 2 565 533 € pour financer leurs projets dans le domaine de la petite enfance et de l’insertion.

Aménagement

Dans le but de valoriser le foncier départemental, le Conseil Général va réaliser des kiosques sur les délaissés des routes départementales afin d’y installer des micro-activités économiques avec des loyers modestes. 13 sites ont été repérés et 2 sites tests seront livrés en 2013 (Bras de la Plaine et CD 49 à Saint-Denis). Les 11 autres kiosques seront réalisés par la SPLAR (Société Publique Locale Avenir Réunion) pour un budget prévisionnel de 582 821€.

Environnement

Une subvention de 12 000€ est accordée à la CERBTP (Cellule Economique Régionale du Bâtiment et des Travaux Publics) pour sa mission de gestion des déchets du BTP au titre de l’année 2013.
Vendredi 23 Août 2013 - 17:05
.
Lu 1240 fois




1.Posté par Zbob le 23/08/2013 17:28
"La commission permanente du Département placée sous le signe de la jeunesse"
Ok , je veux bien mais je veux aussi connaître l'âge moyen des membres de cette commission permanente qui propose , grande nouveauté, je cite :

"Ce parcours comprendra trois étapes principales :
- développer les savoir-être,
- renforcer les savoir-faire,
- accompagner l’entrée dans le monde professionnel. "


ce qui revient à reprendre exactement dans les mêmes termes ce que l'on nous rabâche à propos de la jeunesse depuis environ 30 ans , au moment où dans les référentiels de l'Education nationale ( vous savez, ce truc où il n'y a plus d'élèves mais des apprenants, plus de ballons mais des référentiels bondissants et autres conneries pondues par des énarques et de soi disant chercheurs en sciences de l'éducation...comme disait Zazie dans son métro:" sciences de l'éducation , mon cul!"

Alors si c'est tout ce qu'ils ont inventé les gérontes, qu'ils reprennent leur sieste un temps interrompue!

2.Posté par Zbob le 23/08/2013 17:28
"La commission permanente du Département placée sous le signe de la jeunesse"
Ok , je veux bien mais je veux aussi connaître l'âge moyen des membres de cette commission permanente qui propose , grande nouveauté, je cite :

"Ce parcours comprendra trois étapes principales :
- développer les savoir-être,
- renforcer les savoir-faire,
- accompagner l’entrée dans le monde professionnel. "


ce qui revient à reprendre exactement dans les mêmes termes ce que l'on nous rabâche à propos de la jeunesse depuis environ 30 ans , au moment où dans les référentiels de l'Education nationale ( vous savez, ce truc où il n'y a plus d'élèves mais des apprenants, plus de ballons mais des référentiels bondissants et autres conneries pondues par des énarques et de soi disant chercheurs en sciences de l'éducation...comme disait Zazie dans son métro:" sciences de l'éducation , mon cul!"

Alors si c'est tout ce qu'ils ont inventé les gérontes, qu'ils reprennent leur sieste un temps interrompue!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales