Economie

La commande publique dans le BTP estimée à 944 millions d'euros en 2015

L'assemblée plénière du haut conseil de la commande publique, présidée par Margie Sudre, s’est déroulée ce jeudi 2 avril 2015, à la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion.


La commande publique dans le BTP estimée à 944 millions d'euros en 2015
Préfectures, collectivités et différents acteurs du bâtiment et des travaux publics (donneurs d’ordre, maîtres d’ouvrage et entreprises) ont fait le point sur les réalisations de l’année passée, les problématiques rencontrées et les enjeux pour 2015, lors de l'assemblée plénière du haut conseil de la commande publique.
 
En ouverture, Margie Sudre, la présidente du HCCP, a tenu à rappeler aux élus qui se "targuent de certaines commandes" : "nous avons tous à les faire avancer, mais nous n’avons pas à accuser qui que ce soit."  De concert avec elle, le préfet de La Réunion, Dominique Sorain souhaite "donner toute la place qu’il faut au travail en réseau."  

Si aujourd'hui la commande publique représente 90% du chiffre d'affaires du BTP, le secteur enregistre une baisse de 15% des consultations en 2014. Et sur les 1 379 millions d’euros de travaux publics prévus l'an passé, 1 162 ont été réellement effectifs. En 2015, les prévisions s’élèvent à 944 millions d’euros.

Du côté des prêts, l'année dernière, 5,3 milliards d’euros ont été prêtés pour la réalisation de travaux publics, dont 2 aux collectivités et 3,3 aux sociétés d’économie mixte.
 
La séance plénière s'est poursuivie par un point sur les principales problématiques dégagées lors des réunions préparatoires au HCCP. La question du financement de la commande publique a été largement discutée. En cause notamment, le délai de versement des subventions et l’absence de mécanisme de préfinancement. Par ailleurs, le contexte électoral, avec les départementales et les régionales la même année, a également été jugé peu favorable à la commande publique. Deux éléments qui impacteraient surtout les petites entreprises.
 
L’un des membres de la CAPEB (confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) s’est notamment insurgé : "Il faut avoir le courage de prendre le risque d’attribuer des marchés aux petites entreprises et arrêter de prendre les TPE/PME pour des sous-traitants". Le préfet a répondu "tout faire pour que les TPE accèdent plus facilement aux marchés et débloquer des projets."

La question de la négociation des tarifs à la baisse, de plus en plus pratiquée, est également ressortie. Bernard Siriex, le président de la FRBTP (fédération réunionnaise du BTP) estime "anormal la fermeture de petites entreprises qui ne sont pas assez payées." Jacques Hoareau, le président du syndicat des architectes, a quant à lui évoqué la solution d'"un consensus pour sanctionner les offres anormalement basses."  

Le HCCP s'est terminé par la présentation du plan logement Outre-Mer, signé le 26 mars dernier, qui prévoit la création de 10 000 logements sociaux par an dans les territoires ultra-marins. 
Jeudi 2 Avril 2015 - 16:24
JDB
Lu 1510 fois




1.Posté par Irrespectueux le 02/04/2015 18:02
C'est un sujet important, important au point d'organiser cette réunion le jour ou le territoire regarde ce qui se passe au département. Faire ce HCCP le jour de l'élection au CG est au mieux une maladresse, sinon un mépris pour la démocratie locale. Un trés mauvais signal envoyé par l'Etat ! C'est nul, petit bras, e ça dessert le développement local (y'a "local" après développement) !

2.Posté par GIRONDIN le 03/04/2015 09:18
C'est vrai que hier, la vie c'est arretée!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales