Social

La circulaire du 23 juillet est un recul

La circulaire ministérielle du 23 juillet qui vise à facilité l'accès des ultra marins aux postes de la fonction publique ne fait pas l'unanimité. L'Union SNUI SUD Trésor n'a pas attendu pour réagir.


"Tout le monde affiche sa satisfaction à l'égard de cette circulaire mais pour nous, c'est un pas en arrière", commence Pascal Valiamin, secrétaire départemental de l'Union SNUS-SUD Trésor. Pour le syndicat, cette circulaire dont les modalités d'application sont très imprécises risquerait de refermer les DOM sur eux-mêmes.

la circulaire est trop floue

"Favoriser le maintien sur place des fonctionnaires dont le centre des intérêts moraux et matériels est localisé dans un département d'outre mer". Cette phrase de la circulaire interpelle le syndicat. Elle est trop floue et laisse la porte ouverte à la discrimination. Les représentants syndicaux insistent: "nous ne voulons exclure personne et surtout pas ceux qui ont uni leur destin avec La Réunion, qu'ils soient métropolitains, ou issus du bassin de l'Océan indien".

Le syndicat reproche aussi à cette circulaire de ne pas prendre en considération les originaires des DOM partis en métropole et qui ont subi leur mobilité. "Est-ce que les mesures qui vont découler de cette circulaire ne risquent pas de bloquer leur retour sur l'île? ", s'interroge Jocelyn Cavillot, délégué général de l'US Solidaires.

Un oubli: le mot concertation

Pour eux, cette circulaire ne peut pas non plus s'appliquer de la même manière à toutes les administrations de la fonction publique dans la mesure où chacune a un fonctionnement différent et des modalités de gestion propres. Même si la problématique de l'éloignement est commune à tous les services, en revanche, tous ne rencontrent pas les mêmes difficultés en matière d'obtention de postes. Aux impôts par exemple, il faut savoir qu'un Réunionnais qui travaille aux impôts ne passera jamais toute sa vie en métropole. Et dans cette branche, ça fait trente ans que les originaires des DOM ont la priorité absolue dans les mutations à La Réunion.
 
Au regard de toutes ces particularités, "il aurait fallu auditionner l'ensemble des partenaire et mettre tout à plat, avant d'établir une circulaire", précise encore Pascal Valiamin.

On veut aller trop vite

"Ce n'est pas en une circulaire et en un mois que nous allons régler des problèmes vieux de 60 ans", souligne Jean-Paul Bénard, représentant national du syndicat national unifié des impôts. Pour lui, elle a été publiée "en catimini" pendant les vacances. "On attend une politique claire depuis 1946, alors on peut bien attendre quelques mois de plus!", ajoute Pascal Valiamin qui déplore le côté "fait à la va-vite" de cette circulaire, sans prendre en compte les dispositifs déjà en place.

Il y a tout de même un point sur lequel la circulaire du 23 juillet est claire: les différentes administrations doivent rendre leurs propositions à la fin du mois de septembre. Dans un mois exactement.
Mercredi 1 Septembre 2010 - 11:08
Zaïa Ayama
Lu 1135 fois




1.Posté par turbine le 01/09/2010 16:41
53 % de surrémunération........ mais jamais contents !!! Pourquoi se fatiguer pour ces profiteurs ?

2.Posté par citoyen le 01/09/2010 18:22
A peine anti constitutionnelle et illégale la circulaire....!

3.Posté par le congo chez tintin le 01/09/2010 20:03
Bientôt les fonctionnaires seront recrutés dans toute l' Europe.....je ne donne pas cher à ces points d'avance et aux scandaleuses politiques d'apartheid pei dans l' administration, il suffira qu'un nouveau fonctionnaire saisisse les instances européennes pour que ce soit la fin de ces arrangements cocotiers..

4.Posté par LOULOU le 01/09/2010 20:08
Quand j'entends Jean Claude BENARD, je ne peux m'empècher de dire que sa fille VALERIE a été élue sur la liste de l'UMP au conseil régional alors qu'elle était du syndicat CGTR et elle nous a trompée et TRAHIE nous employés de l'ARAST. Maintenant si elle n'est pas d'accord avec cette circulaire qu'elle démissionne de son poste d'élue.
SUD SOLIDAIRE c'est un syndicat maison avec un minimum d'adhérents. Quel est le poids de SUD SOLIDAIRE à la REUNION ? Ils parlent aux noms de qui ? Ils représentent combien d'adhérents ? allé pouss bèf dan' la monté bel air Jocelyn, jean Claude et Pascal. Qu'avez-vous fait lors des Etats Généraux ? Avez-vous participé ? Maintenant qu'un gouvernement de l'UMP ose, à diplôme égal priorité local où est le problème ? vous criez aux loups....Le 7 sept allez-vous dénoncé ce circulaire lors de la grève programmée par la gauche ? Non je ne suis pas d'accord avec vous 3, moi je fais parti de 35 % qui a voté l'UMP à la région.

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 01/09/2010 22:49
t'es pas fonctionnaire congo..sinon, fais le ..!

6.Posté par galoupé le 02/09/2010 06:08
En temps que membre de SUD SOLIDAIRE, j'arrête mes côtisations et je suis outré de la position de notre syndicat qui s'est faite sans concertation et sans informer aucuns de nous.
Les ETATS GENERAUX ont été l'occasion avec d'autres (CFDT et CGTR) pour dire PRIORITE AUX ULTRAMARINS avec le fort taux de chômage de notre jeunesse diplômée. Et aujourd'hui vous reclamez le contraire ( A lire camarade la SYNTHESE des propositions de l'O.M). A à 5 jours de la GREVE GENERALE, votre position et votre manière d'agir doit inquièter les restes de l'INTERSYNDICAL si c'est encore un intersyndicat???? Bravo M. ROBERT, l'UMP dit et fait.

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/09/2010 03:35
au fait, c'est quoi les propositions sur le sujet des syndicalistes concernés..?
l'un de ceux là peut il éclairer nos lanternes...?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales