Santé

La chasse aux accidents du travail se professionnalise

Sensibiliser le personnel aux risques professionnels sur leur lieu de travail, c'est le rôle d'Isabelle Dufour, responsable Qualité sécurité environnement chez Hce. Jeudi dernier, une conférence débat menée par la CGSS est venue rappeler les fondamentaux à respecter. Une question de santé publique et d'économie.


 
L'entreprise Hce sous-traite la collecte et la transformation des déchets pour le compte de communautés de communes comme la Civis, le CASud ou encore le TCO.

Sous sa coupe, Isabelle Dufour, responsable Qualité sécurité environnement, doit évaluer les prises de risques et les gestes effectués chaque jour par les 247 employés de la société, dont une bonne partie est sur le terrain, en charge de la collecte des fameux bac de déchets que vous laisserez sur votre trottoir. Un travail prenant physiquement, qui mérite toute l'attention d'une experte.

Et c'est à ce titre que la CGSS a convié jeudi dernier un panel de chefs d'entreprises pour sensibiliser, encore et toujours, aux risques liés aux tâches quotidiennes du travail.

"Notre service des ressources humaines a mis en place notre "Document unique" (document qui s'impose à l'entreprise qui doit évaluer les risques des travailleurs, ndlr) depuis 2004. Depuis, il a été actualisé tous les ans", précise Isabelle Dufour. Jusque-là, c'est le service des ressources humaines qui se chargeait de cette tâche. Pas plus tard qu'en 2010, un service dédié a été créé. De son côté, Isabelle Dufour doit aussi songer à réactualiser ses connaissances. "J'ai suivi de nombreuses formations ISO 14.000, 9.000...", la liste est longue.

Dans cette entreprise témoin, l'évaluation des risques professionnels a donné lieu à un plan d'actions global. L'essentiel est aussi de réaliser cette évaluation "en partant des constats des employés eux-mêmes car ce sont eux les premiers concernés", estime Xavier Farel, ingénieur conseil au service prévention des risques de la CGSS.

Un enjeu de santé publique et... financier

En un peu plus de six ans de respect du Document unique, l'entreprise Hce a pu sensibiliser son personnel notamment grâce à la diffusion d'un DVD réalisé en interne sur les problèmes de gestes et postures spécifiques aux métiers de la boîte (gestes répétitifs…). La médecine du travail a tenu son rôle en alertant ces mêmes employés sur les activités bruyantes ou encore la sensibilisation sur l'utilisation des produits chimiques pour le personnel exposé. Et pour que la mémoire collective perdure, l'entreprise a eu l'idée d'afficher un bulletin informatif "flash accident" après la survenue d'un accident du travail, de façon à interpeller les autres salariés. Le tout étant d'éviter que cela ne se reproduise.

Au-delà de la démarche volontariste de cette entreprise, les enjeux sont aussi économiques, tant pour l'entreprise que pour la collectivité. "Prévenir des accidents de travail, ce sont des remplacements de personnel évités, des indemnités pour faute de l'employeur évités également mais aussi des dépenses de santé épargnées pour la Sécurité Sociale et donc pour la collectivité", témoigne Xavier Farel.
Lundi 29 Août 2011 - 10:11
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2384 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales