Economie

La chambre verte réclame une aide à l'exportation des ananas et des letchis

Estimant le coût du fret trop élevé, les agriculteurs demandent une prise en charge par l'Etat et la Région des taxes liées au transport, à l'image de ce qui se fait en Espagne.


"Incontestablement, c'est le coût d'acheminement de l'ananas ou du letchi qui constitue un frein au développement de l'exportation". Pour la chambre d’agriculture, le coût du fret est dissuasif pour les producteurs locaux, d'autant plus que "la concurrence [est] de plus en plus forte avec les fruits des pays africains et de la zone euro", pour qui "les coûts d’acheminement sont moindres".  

Celui de Maurice est vendu à 4€/kg
 
"Le marché des fruits tropicaux frais est un marché de niche, fébrile et très concurrentiel", affirme en effet la chambre verte, avant de préciser : "Lorsque l'ananas Victoria se négocie à 8€/kg en métropole, celui de Maurice est vendu à 4€/kg".  Si les agriculteurs péi préfèrent se tourner vers le marché local, la production qui n'est pas écoulée représentent pour eux une perte sèche. 

Pour la chambre d'agriculture, la solution à cette problématique est toute trouvée : une continuité territoriale pour les fruits, à l’image de ce qui se fait en Espagne, où le transport des produits originaires des Îles Canaries, par exemple, bénéficie d’une compensation de 70%. Ils revendiquent la même chose pour leurs fruits et demandent à l'Etat et à la Région d'intervenir sur les taxes, avec une prise en charge allant jusqu’à 75%.
Vendredi 22 Janvier 2016 - 09:43
Lu 881 fois




1.Posté par ALAIN DIMITRI le 22/01/2016 10:59
travail un peu dont rien que subvention z'ote agriculture aller plante zamal ferme la bouche là

2.Posté par Taiga974 le 22/01/2016 11:24
Fin décembre 2015 ,les fruits de la passion était à 5 € à la Reunion, je l ai trouvés à 26 € en métropole à côté de ceux de Thaïlande a 12 €, et cela , ils venait pourtant de plus loin......
Je pensés qu il faudrait surtout regarder les marges gigantesques de certains......

3.Posté par Tikolon974 le 22/01/2016 11:41
"""" "Lorsque l'ananas Victoria se négocie à 8€/kg en métropole, celui de Maurice est vendu à 4€/kg".
Est-ce que les agriculteurs de la réunion vendent leurs ananas à (prix de celui de Maurice + 4 € ) le kilo ???????????
Combien est vendu le kilo d'ananas mauricien ????????

je suis agriculteur, je n'ai jamais touché un centime aux plus pauvres

4.Posté par kirikou le 22/01/2016 12:06 (depuis mobile)
Les impôts payent déjà une partie:
du plant
Du phyto
L'essence
Le 4x4
.....

Une nouvelle race de fonctionnaire?

5.Posté par Simandèf le 22/01/2016 12:21
Ils court toujours derrière les subventions nos agriculteurs, ce sont des gens qui ne suivent pas l'actualité il ne voit pas que ce n'est pas dans l'ère du temps d'envoyer des ananas subventionner qui seront revendu les yeux de la tête pour une élite et que pendant ce temps là ici on mangera les restes.

6.Posté par Auguste le 22/01/2016 12:32
En métropole l'ananas de Côte d'Ivoire est à 2-3 euros pièce... le kilo de letchis de Mada à 4 euros... ils n'ont pas les frais de transport pour les faire venir ??? Certains devraient revoir leurs marges... Les acheteurs regardent leur porte monnaie...

7.Posté par Lora le 22/01/2016 15:38
Il a raison M. Minatchy.
L'Europe a attribué des fonds à la Région pour aider les professionnels à exporter leurs produits.
Ultrapériphérie oblige.
Pas pour que des particuliers aillent en vacances.
Et d'ailleurs nos impôts ne servent pas à l'agrément de quelques uns non plus.

8.Posté par Tikolon974 le 22/01/2016 21:03
""""
5.Posté par Simandèf le 22/01/2016 12:21
Ils court toujours derrière les subventions nos agriculteurs, !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! il y a la Confédération des Gros Planteurs Éleveur de la Réunion qui s'enrichissent de subventions et les petits qui vivent de leur travail!!!!!!!!!!!!!!
je suis agriculteur, je n'ai jamais touché un centime de qui que ce soit, je vis uniquement de mon travail, je n ' ai pas des hectares et des hectares de terrain acheté quelques centimes et qui demain sera revendu des centaines d'euros, je n'ai pas de 4X4 à 60 000 € ou de villas à 3 étages et je ne vais pas en croisière d'un mois sur les plus beaux paquebots de luxe.
je suis comme toi, tout ce qui est dans mon assiette, je l'ai eu à la sueur de mon front.
je suis agriculteur, je n'ai jamais touché un centime volé aux plus pauvres, même aux plus riches.

9.Posté par Mireille POLLUX le 24/01/2016 21:33
La production que les agriculteurs n'arrivent pas à écouler concerne des fruits avariés qui sont gorgés d'eau de pluie ou bien qui n'ont pas grossi à cause de la sécheresse. Ils importent les plus beaux et les vendent à huit euros le kilogramme en Métropole, par conséquent ils nous imposent ceux qui sont abîmés. De plus, c'est cher!!!!!! -Que ces agriculteurs vendent moins cher auprès des clients locaux!!! Les contribuables réunionnais ont déjà financé en plusieurs fois la production, à travers de toutes sortes de subventions destinées à l'agriculture, ils ne financeront plus l'exportation pour consommer de la pourriture!!!!!

10.Posté par Mireille POLLUX le 24/01/2016 21:34
LA POIN L'ARGENT L'EUROPE ICI!!!!

11.Posté par ALAIN DIMITRI le 25/01/2016 08:43
POST 10 QUI BLOQUE L 'ARGENT DE L'EUROPE surtout

12.Posté par Citoyens scandalisés le 26/01/2016 10:28
Ras le bol de ces mesures idiots, avec des subventions qu'on paie de nos poches! tout ça pour se retrouver ici en pleine saison à chercher les fruits à des prix exorbitants! Il faut que la priorité soit: vendre les fruits aux réunionnais à un prix abordable!

13.Posté par lea le 13/02/2016 10:22
Comparer les ananas de la Réunion à ceux d'ailleurs est illogique.

Se mettre en concurrence avec des pays en voie de développement est pas sérieux.

Les aides ne sont pas exponentielles. A un moment il faut réfléchir à ne plus exporter les ananas, tout simplement.

Exporter sous perfusion de financement, subventions n'est pas une solution viable, saine et sérieuse économiquement. Que ce soit sur le court, moyen, long terme.

Il existe d'autres voie de développement. Il s'agit de celui de la transformation du produit de l'ananas à la Réunion. Au lieu de mettre des sous dans le fret, mettons ces memes sous dans la Recherche et développement pour réfléchir à des nouveaux produits transformés à base d'ananas. Exemple ; le cuir d'ananas et autres.

Merci de m'avoir lu

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales