Société

La cantine ne pourra être assurée à la rentrée à La Possession

Une réunion concernant l'avenir incertain des agents municipaux de la Possession en contrat aidé s'est tenue ce matin. Vanessa Miranville a expliqué aux agents en fin de contrat que le budget de la ville, en cas de baisse des quotas de l'État, ne permettra pas le renouvellement de tous les contrats. Une situation humainement dramatique, mais aussi un fonctionnement des services qui sera grandement impacté.


Une centaine d'agents municipaux en contrat aidé était réunie au gymnase Gaston Dumesgnil de la Possession ce matin. Le sujet de cette réunion était l'avenir des contrats aidés de la ville de la Possession, que la maire Vanessa Miranville ne peut garantir, le quota d'aide de l'État n'étant pas encore décidé par le gouvernement.

Il est question d'une baisse de pas moins de 75% des quotas, mais les chiffres ne sont pas encore communiqués par le gouvernement. "La décision devait être prise mercredi dernier en conseil des ministres, et pour l'heure, le sous-préfet de Saint-Paul n'a pas d'information à ce sujet", indique Vanessa Miranville.

Les agents municipaux en fin de contrat ne peuvent être renouvelés pour l'instant, et devront donc pointer aux ASSEDIC, ce qui pose un autre problème : dès lors qu'ils seront inscrits à pôle emploi, les agents ne seront plus éligibles au contrat aidé. Une situation ubuesque que dénonce la maire : "Ce serait injuste que, parce-que Macron tarde à se décider, les agents perdent leur éligibilité". Elle a donc demandé à la sous-préfecture de faire en sorte que les agents inscrits à Pôle emploi puissent tout de même être renouvelés, le cas s'étant déjà présenté il y a quelques mois, donnant lieu à une exception à la règle. "Derrière les ordinateurs de Pôle emploi, il y a des personnes qui décident", ajoute-t-elle.

La titularisation est compliquée par la sur-rémunération

D'ici la fin d'année, 140 personnes seront en fin de contrat, et sur une année, ce sont 400 postes d'agents municipaux qui risquent de disparaître. Des postes essentiellement occupés par des femmes (ATSEM, surveillance et cuisine à la cantine, nettoyage des classes), qui permettent le fonctionnement normal des écoles. "La situation est si catastrophique que la cantine ne pourra être assurée à la rentrée", indique la maire. La municipalité va se voir obligée de faire appel à la bonne volonté des citoyens et agents pour assurer le service du midi.

Si les contrats aidés sont autant utilisés par la municipalité, explique Vanessa Miranville, c'est que la titularisation est compliquée par la sur-rémunération. "L'État nous oblige à payer 50% plus cher les agents territoriaux, mais ne nous octroie pas les fonds nécessaires. Avec la fin de la taxe d'habitation, cela sera encore plus compliqué pour les finances de la ville."

"L'attitude du gouvernement est méprisante, ce sont 20 000 personnes qui vont être au chômage", si la décision est prise de ne renouveler que 25% des contrats aidés. "On nous demande d'appliquer le plan vigipirate renforcé, et dans le même temps, on fait des coupes drastiques dans les dotations de l'État", poursuit la maire.

Une manifestation des maires et des agents aura lieu mercredi à 10h devant la préfecture, afin d'interpeller l'État sur la situation des municipalités.
Mardi 8 Août 2017 - 17:32
Bérénice Alaterre
Lu 12706 fois




1.Posté par Pittaya le 08/08/2017 17:55

J'ai la solution, suppression de la sur-rémunération des DOM qui ne sert plus à rien vu le contexte actuel,c'est une mesure colonialiste qui crée beaucoup d'injustice sociale dans ces départements.
Ayez du courage mesdames et messieurs les parlementaires le petit peuple vous sera très reconnaissants.

2.Posté par denis le 08/08/2017 18:03

MACRON veut supprimer les emplois aidés à coté il veut octroyer à son épouse un titre avec 200000 euros par mois de budget ei il a fait cadeau 1milliard 5 à la cote d"ivoire pour un métro.

3.Posté par Oh le 08/08/2017 18:06

C'est pas la faute Macron si ou gain pas gère out Commune


5.Posté par doudou le 08/08/2017 18:19

a lala ! kosa i arrive quand i di vote macron ! domande out lancien directèr cab de regle lo problème ; li qué la siporte macron avec a ou lo maire ou si lété avec li

6.Posté par ben voyons le 08/08/2017 18:27

N'importe quoi. Si cette mairesse s'était occupé de bien gérer son personnel communal , elle aurait pu prévoir cela. Mais c'est si simple de prendre des petits contrats... Elle peut les embaucher en CDI, non? Quant à l'explication de la taxe d'habitation, ce n'est pas d'actualité, et je crois que le Président a dit que cette taxe serait compensée. Il y a combien d'employés communaux à La Possession?

7.Posté par Véridik le 08/08/2017 18:33

voilà où part notre argent!

http://www.agenceafrique.com/10960-france-finance-metro-dabidjan-dautres-projets-cote-divoire.html

ET CA PAS UN MEDIA FRANCAIS NE L'ANNONCE!

LA VERITABLE INFO DOIT SE FAIRE SANS LES ME(R)DIAS!!!

8.Posté par retraitée normale le 08/08/2017 19:08

HONTE à cette maire démagogique,créole réunionnaise fonctionnaire donneuse de leçons alors que le taux d'analphabètes est au plus haut dans notre département, qui comme les zoreils expatriés, perçoit cette honteuse sur-rémunération de 53 pour 100 qui tire tous les prix vers le haut,..

Mais que ne perçoivent pas les 3/4 des travailleurs de notre île, qui ose déclarer que: "L'attitude du gouvernement est méprisante, ce sont 20 000 personnes qui vont être au chômage"...

Combien de dizaines de milliers d'emplois seraient créés grâce à l'abolition de ce pire scandale colonial ?

Pour cette femme méprisante accrochée à ses privilèges de professeur de math dans un collège, ça ne devrait pas être compliqué de calculer qu'une baisse des prix de production induirait une meilleure compétitivité donc plus de possibilité de vendre donc de création d'emplois ???

9.Posté par GIRONDIN le 08/08/2017 19:18

Colleur d'affiche ou personnel dans les écoles ?

Quel dilemme ?!!!!

Bientôt un référendum sur nourriture ou augmentation zimpot !

10.Posté par Lucide le 08/08/2017 20:28

Le problème avec ses contrat aidés, c'est qu'ils sont toujours distribués aux mêmes, à la famille et connaissances... Il faudrait enlever la capacité d'attribution qu'ont les municipalités et confier cette tache à un organisme d'état, bien loin de toutes les magouilles locales..

11.Posté par Babeuf le 08/08/2017 20:47

Pour Denis posté 2
Faites des recherches avant de diffuser un canular provenant d'un journal d'extrême droite.

Ce sont des investisseurs privés qui devraient construire ce métro d'Abidjan dont Bouygues en particulier parmi d'autres!

12.Posté par Vache à Lait le 08/08/2017 20:51

Ouf, les parents devraient assumer financierement ce que coutent leurs enfants... Tu copules je ne vois pas pourquoi tu ne paies pas.

13.Posté par Menteuse le 08/08/2017 21:03 (depuis mobile)

Cela fait des mois que cette élue à la langue bien pendue prévoit de ne pas renouveler les
deux tiers des emplois aidés pour rééquilibrer sa gestion carastrophique de la ville. La baisse des quotas lui donne une occasion rêvée, responsable de rien !

14.Posté par Titi or not Titi le 08/08/2017 22:04

En Résumé, Pour Elle, Grace À Macron, Elle Pourra
Licencier Les Agents Alimentaires ! ! 😜😄😄
Une Ptite Manif Et Hop Son Job Est Assuré ! 😄😄
Elle Est Brillante !! 😜
Puis Après, Elle Recup Les 900 000€ Du PCR .... Et Hop
Les Comptes Sont Bons ! 😜

ANouLa©®

15.Posté par piment kraze le 08/08/2017 23:05

arrête applique le plan vigipirate , i concerne pas nous ça et donne manger nout' zenfants: nou paye zimpots pour ça sinon dégage, démissionne: une démission ça ce serait un acte fort

16.Posté par CONTRIBUABLE le 09/08/2017 05:41

LA RESTAURATION N EST EN AUCUNE MANIÈRE UNE OBLIGATION POUR LES COLLECTIVITÉS LOCALES C EST ENCORE UN SERVICE MIS EN PLACE PAR NOS ÉLUS POUR S APPUYER SUR UNE CLIENTÈLE ÉLECTORALE CAR BEAUCOUP DE FAMILLE NE PAYE PAS ET C EST TRÈS DIFFICILE D ENCAISSER LES SOMMES DUS C EST COMME LA TAXE D HABITATION ON DISPENSE CERTAINES PERSONNES A DES FIN DE SE REFAIRE ÉLIRE C EST POUR CELA QUE NOS ÉLUS SONT MÉCONTENTS SI ON SUPPRIME TOUS LEURS ARMES ÉLECTORALES TOUT COMME LES CONTRATS AIDES ILS SONT CUITS ?

17.Posté par Tifilip le 09/08/2017 06:02 (depuis mobile)

Tous les autres mairies peuvent assurer la cantine pour les enfants sauf à la possession..
n'importe quoi cette Maire incapable de gérer une commune inutile de rester si c pour faire d trucs pareils démissionne

18.Posté par observateur le 09/08/2017 04:28

des contrats aidés payé à s'asseoir en longueur de journée.... des fainéants en puissance payés avec l'argent des contribuables. zot la point la honte .

19.Posté par Stef le 09/08/2017 06:52 (depuis mobile)

La surenumeration ne concerne pas que les zoreil, regarder autour de vous.... dans les communes la majorité des agents sont créole. luttons plutôt contre les commerçants qui pratiquent des prix abusée, la différence est énorme comparé a la metropole

20.Posté par mimil le 09/08/2017 07:06

Elle peut tout à fait mettre en place des CDD ou autres mais comme on dépense à tout va bien sur il manque du personnel et puis l école est une priorité donc on décale du personnel , on gère, on adapte...................surtout on arrête de pleurer : les maires tous les mêmes

21.Posté par mimorpouletranspor le 09/08/2017 07:19

Avec le chômage en hausse, cela retombera sur les pauvres contribuables restants (le peu qu'il en reste). Bref, je paye des impôts, pas mal même. Mais quand tu vois que ton enfant n'aura peut-être pas à manger à la rentrée t'as comme l'impression de te faire voler. Je ne râle généralement pas pour payer mes impôts mais ce genre de situation est scandaleuse.

Bientôt de toute façon, si t'as pas d'argent, crève ! Comme le système américain. Ceux qui auront les moyens pourront payer l'école pour leurs enfants, pour les autres, ils se contenteront d'un système scolaire en décalage et les conséquences qui s'en suivent.

22.Posté par dos d'ane le 09/08/2017 07:21

question: ou sa i lé lo stephane randria soutien de macron sur la possession ? ou sa li lé ?

23.Posté par noe974 le 09/08/2017 08:04

Excellente nouvelle !
C'est pour lutter contre l'obésité des enfants ! et les gaspillages !
J'adhère !

24.Posté par vive dodo le 09/08/2017 09:27

il faut li embauche son l"ancien dir cab ek mezine et les choses iront mieux.

25.Posté par wtf le 09/08/2017 09:43

Sans chercher à défendre le Macro, c'est surtout de la responsabilité des élus et des gros bonnets privés cette situation. Car depuis des décennies, que vous avez eu à gérer tout ce pognon, vous auriez du (les élus et gros bonnets privés) l'investir dans un vrai programme de développement économique et structurant pour une Réunion des 30/40 , prochaines années.

cette politique électoraliste des contrats aidés est une vraie plaie sociale. Bien sur qu'elle dépanne...un, ou deux ans, le temps de retrouver meilleurs fortune. Or, avec cette gestion électoraliste de ce dispositif d'aide sociale, lorsque celui ci se tarit, de suite apparaît la réalité : vous ne servez strictement à rien.

Tous ces pauvres gens vont se retrouver du jour au lendemain, dans al réalité de ce qu'arait du être ce système depuis des décennies en arrière. Mais les gens sont tellement lobotomisé du cerveau, qu'ils auront encore de la sympathie pour ce genre d'élu(e), car "zot la essaye fère un zaffaire, mais c'est le Macro qu'la pa voulu" !

26.Posté par Usager le 09/08/2017 10:29

poste 25 Wtf : tout est dit !

27.Posté par Torao le 09/08/2017 10:31 (depuis mobile)

Vous etes dure avec la maire. Toutes les communes sont dans la même situation. Cest donc pas un problème de gestion du maire. Mais bel et bien une politique de Macron. Il fait des économies pour entrer dans les normes européennes, entre autres,...

28.Posté par ZembroKaf le 09/08/2017 10:51

Donc à la Possession..."na pu kolère...de menu"...lol !!!

29.Posté par miro le 09/08/2017 14:18

pauv' z'enfant .... la mairesse va pas oser ! mais que font les parents ? z'ont plus de coui...s ou quoi ?

30.Posté par TAGOUN le 09/08/2017 14:53

Pôvre madam ! plus de personnes pour servir à la cantine ? prenez les périscolaires qui grat leur qui toute la journée....

31.Posté par Paul T. le 09/08/2017 15:04

"Derrières les ordinateurs de Pôle Emploi, il y a des personnes qui décident". Avec mes respects Mme Miranville, vous savez très bien que Pôle Emploi n'est là que pour saisir les conventions après que vous ayez fait la demande d'éligibilité et uniquement ça !
Vous savez aussi que nous sommes soumis à un arrêté préfectoral (celui du 14 Février 2017 au cas ou vous ne le connaissez pas) sur lequel figure des critères d'éligibilité. Nous ne faisons donc qu'appliquer la lois et nous n'avons aucun pouvoir la dessus (si ce n'est que des demandes de dérogations d'élus....)
Assumez le fait que ce soit bien la commune qui soit l'employeur et arrêtez de faire croire a la population que c'est le Pôle Emploi qui "bloque" ou qui "décide" qui bénéficiera d'un contrat aidé !

32.Posté par simeon panda le 09/08/2017 15:30

commence par biasse le salaire bande zozo la mairie la i fé pa rien apres nos impots i serve pou note zenfants ca, pas pou paye a zot

33.Posté par L'incompétence n'exclut pas la betise le 09/08/2017 16:07 (depuis mobile)

Il est faux de dire que l'Etat oblige à sur rémunérer..

34.Posté par Hé les cocos ! le 09/08/2017 16:08

Arrêtez de pleurer vos petites indemnités perdues et vos petits boulots de fainéants , les autres maires vont faire la même chose ....eh oui, nos communes vivent au dessus de leurs moyens , trop de personnel qui ne fout rien , avec la quantité de bons à rien qui se tournent les pouces , il devrait y avoir moyen de faire tourner les cantines mais le syndicat veille , le maire ne doit pas faire bosser les militants , surtout s'ils sont les suppôts de l'ancien maire !

35.Posté par Bouli le 09/08/2017 17:56

Stop à la natalité....trop de chomeurs

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Septembre 2017 - 18:36 Une enquête sur le "bien manger" à la Réunion