Politique

“La canne est un accélérateur de Gerri”, a dit le directeur de l’usine de Bois-Rouge

Jean-François Moser, directeur général de l’usine de Bois-Rouge, apprécie le geste du gouvernement, car c’est un autre dérivé de la canne qui est valorisé. Ce coup de pouce aux planteurs aura “des conséquences exponentielles sur la filière canne…”


“Cela signifie 15 % d’augmentation pour les planteurs, c’est énorme dans le contexte actuel. C’est un signal d’espoir pour toute la filière à La Réunion et pour l’Outremer”.

“Cela va surtout nous permettre d’enclencher la deuxième phase de développement stratégique pour toute la filière. On est bon sur le sucre, on est bon sur l’alcool, maintenant on est bon sur l’énergie”.

“C’est un autre enjeu pour l’île, car La Réunion doit progressivement abandonné le pétrole et le charbon pour fabriquer son électricité, et grâce à la fibre de canne, la bagasse, on peut le faire”.

Sur la vidéo, Jean-François Moser, directeur général de l’usine de Bois-Rouge, explique les conséquences exponentielles qui découlent de la valorisation de la canne à sucre à travers celle de la bagasse.

Vendredi 10 Juillet 2009 - 19:28
Jismy Ramoudou
Lu 474 fois




1.Posté par Jeff le 10/07/2009 21:09

A quand les béquilles?
Pas démago comme mesure lol! La canne avenir de la Réunion, on dirait du Coluche.

La Réunion va s'enfoncer dans Gerry. Fillon l' a bien dit la crise est là et l'on ne sait pas comment en sortir, et ce n'est pas avec les interventions des etats généraux que l'on va progresser.

Les intervenants avaient tous une langue bois (du filaos comme filandreux) et pour certains c'était même une langue en béton armé comme le fadasse recteur de l'Université, avec son manque de prospective : il faut que demain soit comme hier, quel nul.

Bof! pour ce que j'en dis!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter