Economie

La campagne sucrière s'annonce "moyenne"


La campagne sucrière s'annonce "moyenne"
La campagne sucrière 2012 ne s'annonce pas exceptionnelle et devrait être du même acabit que celle de 2011. Pour expliquer les prévisions, les planteurs mettent en avant les mauvaises conditions climatiques, la sécheresse dans le Sud et une pluviométrie trop importante dans l'Est.

L'année dernière, 1.877.000 tonnes de cannes ont été récoltées durant la campagne sucrière, un chiffre supérieur aux premières estimations qui avaient été faites par les techniciens du CTICS (Centre technique interprofessionnel de la canne et du sucre) de l'ordre de 1.760.000 tonnes, explique le Jir dans son édition de ce matin.

Pour cette année 2012, les mêmes techniciens ont tablé sur une récolte de 1.850.000 tonnes. Ils se basent sur une "douzaine de parcelles" pour effectuer leur calcul. 950.000 tonnes sont attendues sur le bassin de Bois-Rouge et 900.000 tonnes pour le bassin du Gol. Ce qui placerait cette année de campagne sucrière dans la moyenne "décennale", précise le Jir.

Mais ces indications servent à "planifier" la campagne sucrière et un écart est toujours constaté entre les prévisions de début de campagne et le tonnage final.
Lundi 2 Juillet 2012 - 07:32
.
Lu 717 fois




1.Posté par noe le 02/07/2012 07:50
Il y aura des baisses de subventions ? en plus des recettes ?

2.Posté par almuba le 02/07/2012 09:11
Jamais contents les planteurs de cannes à sucre!
Tout est contre eux, la pluie, la sécheresse, les usiniers qui les volent sur les primes bagasses, la richesse, les subventions pas assez élevées (pourvu que ça dure!).
Ils sont toujours perdants et sans cesse en train de pleurer.
Si la canne n'est pas rentable, arrachez tout et passez à autre chose!

3.Posté par un ex paysan devenu fonctionnaire le 02/07/2012 12:17
Qu'est-ce qu'on fait des politiques - des fonctionnaires - employés communaux ..... non rentables ?
On les brûle sur la place publique ?
C'est vrai que quelques fois on a l'impression que les agriculteurs pleurent. Mais ce ne sont pas les paysans qui pleurent, ce sont les leaders syndicaux. Monsieur Minatchy s'il ne pleurait et ne faisait pas pleurer les autres ne serait président de la chambre d’agriculture et là il y a quelques avantages qu'on ne retrouve pas aux champs....
En dépit de tout les planteurs sont des bosseurs et ils doivent pouvoir vivre décemment de leur travail.
Ceux qui pensent autrement je leur donne rendez vous pour cette nouvelle campagne.

4.Posté par fiuman le 02/07/2012 12:29
Les premiers jours d'une campagne sont généralement marqués par des grèves des planteurs ou par des pannes d’équipements des usiniers, nous attendons.........................

5.Posté par almuba le 02/07/2012 18:54
L'ex-paysan devenu fonctionnaire n'a pas compris que je parlais de la rentabilité agricole et non humaine.
Vouloir comparer une canne qu'on arrache pour la remplacer par une autre culture à un être humain qu'il faudrait bruler pour sa non rentabilité est un peu limite.
J'espère que lui est rentable dans sa nouvelle fonction !
Au fait, pourquoi a-t-il abandonné la précédente?

6.Posté par un ex paysan devenu fonctionnaire le 03/07/2012 00:48
Alumba n'a rien compris non plus. Vous voulez arrachez la canne qui n'est pas rentable soit, mais pour la remplacer par quoi ? faîtes des propositions ! Pensez vous comme certains qu'il faudrait la remplacer par l’ananas, le litchis, par du bourbon pointu.... malheureusement ou heureusement nous n'avons pas d'autres alternatives ( si, si que dis-je par des fermes solaires!!!) que la canne à sucre parce que en dépit de tout elle est beaucoup plus résistante que les autres cultures à la pluie, au soleil, à la sécheresse et aux maladies et c'est la seule culture qui limite considérablement l'érosion des sols.
Et il faut savoir que pratiquement tous les secteurs sont subventionnés aujourd'hui. Air Austral vient bien de toucher des subventions, nous autres fonctionnaires nous touchons des subventions avec nos primes de vie chère, celui qui est au RSA c'est bien une sorte de subvention qu'il perçoit.
Non, monsieur je ne compare pas un être humain à une plante et je ne pense pas non plus qu'il faut brûler un homme non rentable. Je voulais tout simplement dire qu'il y a effectivement des activités et (ce n'est pas forcément le cas de la canne à sucre d'autres mieux placés vous diront le contraire) des hommes non rentables et qu'on ne peut pas s'en défaire pour autant.
Et pour finir je vous dirai que si j'ai changé d'activité c'est indépendamment de ma volonté. Les terres que je travaillais et sur lesquelles je faisais pousser de la canne à sucre, des mandariniers et des ananas ne m'appartenaient pas. Avec la complicité du maire de ma commune les 13 hectares ont été déclassés et on pratique un autre type de culture : on fait pousser des maisons et c'est ....beaucoup plus rentable. Ayant obtenu un CAPES de math j'ai repris le chemin de l'école, ce qui ne m'empêche pas de retourner aux champs retrouver mes amis paysans.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales