Economie

La banque postale lance le crédit à la consommation

L'établissement de La Poste fait ses premiers pas sur un marché qui lui était interdit, faute de feu vert du gouvernement. La filiale du groupe public a dévoilé, mardi dernier, une offre de prêts personnels. Dominique Mardaye, le président du Collectif contre les abus bancaires félicite cette avancée.


La banque postale lance le crédit à la consommation
"Nous avons l'ambition de réinventer le crédit à la consommation", annonçait mardi, le président du directoire de La Banque postale, Patrick Werner. La banque Postale poursuit sa stratégie de développement dans le secteur bancaire, en lançant le crédit à la consommation.
 
Cette nouvelle offre est lancée aujourd'hui et tient, selon le groupe, en trois points : des taux de crédits dans la moyenne basse du marché, à 4,90 % pour des prêts de douze à quarante-huit mois et des montants compris entre 1 500 et 21 500 euros. L'absence, au démarrage de l'offre, de crédits renouvelables, décriés par les associations de consommateurs pour leur effet pernicieux sur les clients les plus fragiles. Enfin, un partenariat avec l'association d'aide aux surendettés Cresus, pour les clients qui seraient confrontés à des problèmes de remboursement.

"Notre organisation ne peut que se féliciter de l'arrivée d'un nouveau concurrent dans ce secteur puisque nous combattons pour une concurrence plus "féroce" et élargie dans le secteur bancaire", explique Dominique Mardaye le président du Collectif contre les abus bancaires à la Réunion.
 
Ce nouveau produit, proposé par la banque postale, "apportera un développement de la stratégie des autres banques, et offrira aux consommateurs une meilleure appréciation des différentes offres proposées sur la place, tant en terme de taux, que de tous les conditions émanant de ce type de produits", ajoute-t-il dans un communiqué.

Toutefois, le président du Collectif souhaite que les consommateurs restent très prudents et vigilants dans un contexte réforme du crédit à la consommation et dans une période économique difficile. "Nous demandons aux consommateurs de bien faire jouer la concurrence, de bien prendre en compte tous les éléments du contrat et l'analyse économique de leur situation propre, sur la période du contrat, afin d'éviter de tomber dans le surrendettement".
Jeudi 1 Avril 2010 - 12:11
Melanie Roddier
Lu 3581 fois




1.Posté par Michel Gangaye le 01/04/2010 13:40
Il y a pas assez de gens surendettés avec ce genre de crédit à la Réunion ? My name is revolving, I'm a revolver big calib.

Quand on sait que la plupart des clients de la poste sont plutôt modestes, on va bien voir les dégâts que cela va faire dans les familles.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales