Social

La baisse de l'aide départementale menace des centaines de crèches


photo d'illustration
photo d'illustration
Dans un courrier envoyé à tous les directeurs et gestionnaires d'établissements d'accueil de jeunes enfants, la présidente du Conseil Général, Nassimah Dindar, annonce la baisse de l'aide départementale en faveur de la petite enfance.

Rappelant que l'aide aux structures de la petite enfance constitue une "action volontariste et non obligatoire de la collectivité", Nassimah Dindar annonce que cet "effort financier considérable ne peut être maintenu dans sa forme actuelle".

L'assemblée départementale, lors de sa séance plénière du mois de novembre, a donc voté l'allocation d'une dotation globale à chaque commune en faveur de la petite enfance et de l'insertion, allocation qui sera intégrée dans le Contrat de Solidarité Départementale.

La Fédération départementale de la petite enfance 974 a rencontré hier la présidente du Conseil Général qui a exposé ces différents points. Les représentants de la fédération ont, pour leur part, insisté sur le fait que cette non-reconduite de l'aide transitoire correspond à une perte d'environ 2.000.000 d'euros sur le budget 2013.

"Cette suppression met en péril la survie de nos structure à très court terme. Dans six mois, 1.800 emplois sont directement menacés et 4.500 familles risquent de perdre leur mode de garde", ont rappelé les représentants de la fédération.
Jeudi 29 Novembre 2012 - 07:43
.
Lu 1309 fois




1.Posté par William le 29/11/2012 07:53
Dans 6 mois la situation économique sera tellement dégradée que plus personne n'aura besoin de faire garder ses enfants...

2.Posté par zou le 29/11/2012 08:07
Et ben, les mesures d'austérités ne sont vraiment que pour le peuple...

3.Posté par WQS le 29/11/2012 08:45
il y a un problème dans ce département.
On ne sait que réclamer de l'argent public pour créer des emplois d'aide à l'enfance ou aux personnes âgées alors que beaucoup de méres de famille sans emploi et vivant de l'aide sociale placent leurs enfants en crèche à des tarifs très réduits. Des personnes âgées , du temps de la splendeur de l'arast , voyaient des aides à domicile leur faire les courses ou le ménage alors que les propres enfants de cette personne étaient là , tranquillement assis à regarder sans bouger le petit doigt.
Le social c'est bien, mais les dérives sont telles que cela conduit à un gaspillage d'argent public , sans
parler de l'utilisation clientéliste que les collectivités font de ces contrats de travail.
On voit régulièrement à la télé des spots publicitaires où la présidente du CG vient s'auto-glorifier des dépenses sociales faites par sa collectivité. A l'écouter , on pourrait croire que tout cet argent viendrait
d'une fondation privée dont elle assurerait le financement de sa propre poche !

4.Posté par zou le 29/11/2012 08:58
Poste 3 " WQS " n'as pas tort....

5.Posté par marie le 29/11/2012 09:31
tout à fait d'accord avec le post 3 ceux qui travaillent n'arrivent même pas à trouver une place en crèche pour leur enfant, on est obligé d'aller dans les structures privé qui coutent horriblement chère, le social d'accord mais trop social ça tourne à l'assistannat

6.Posté par Tonton le 29/11/2012 11:13
Bravo WQS. De plus certains étaient payés par le Conseil Général pour s'occuper de leurs parents....Sans parler des nombreux emplois fictifs. Il faut arrêter avec tout ca.

7.Posté par Citoyen qui paye 24/24 le 29/11/2012 11:45
quand on voit la pompe à FRIC que ce sont ces crèches privées....je dis qu'ils ont intérêt à baisser leur tarif....
fini la bonne soussoupe.

8.Posté par polo974 le 29/11/2012 13:09
Enfin ce sera la fin d'une concurrence déloyale envers les assistantes maternelles qui ne touchent pas de subvention, elles.

9.Posté par jason bourne le 29/11/2012 14:08
parlons du travail au noir, il est très difficile de trouver une assistante agréée parce que beaucoup vous disent "ah ben non si je suis déclarée je perds mon rmi , etc ....ça vaut pas le coup "


10.Posté par John Aurenge le 29/11/2012 14:46
A post 7 "citoyen qui paye 24/24" : rien que ton pseudo suffit à te discrediter...continue de payer!

11.Posté par noe le 29/11/2012 15:38
Où est le problème ?

Quand on a la force de faire des enfants , on doit avoir le courage de les élever soi-même sans passer par des intermédiaires comme les crèches !

"De toutes les aberrations sexuelles, la pire est la chasteté." (Anatole France)

12.Posté par Hugues Neau le 29/11/2012 16:16
Noé post11, t'as encore perdu l'occasion de te taire...tu dois rien foutre de ta journée pour pouvoir les garder...

13.Posté par William le 29/11/2012 19:04
post 5 et 7
le crèches privées (associatives pour la plupart) sont soumises à la même règle de tarification me semble-t-il imposée par la CAF.
Le problème n'est pas là.
Le problème est qu'à la Réunion les pouvoirs publics préfèrent aider des clubs de foot ou bien embaucher dans les espaces verts plutôt que de mettre en œuvre une vrai politique sociale cohérente.
Je rejoins WQS, il faut que les crèches servent à ceux qui en ont vraiment besoin...

14.Posté par cathy le 30/11/2012 11:06
Totalement d'accord avec vous William, vous connaissez la réalité du terrain!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales