Société

La Ville du Port accorde une journée cultuelle au choix à ses agents

Le conseil municipal du Port a validé jeudi dernier la création d'un "plan d'actions sociales et de qualité de vie au travail". Télétravail, titularisation, vendredi après-midi libéré, jour de congé au choix selon sa confession et instauration d'une badgeuse font partie des points clés.


Olivier Hoarau (maire du Port) a donné une conférence de presse ce lundi matin, pour présenter le plan validé en conseil municipal
Olivier Hoarau (maire du Port) a donné une conférence de presse ce lundi matin, pour présenter le plan validé en conseil municipal
C’était un engagement de campagne. Olivier Hoarau, le maire du Port, a présenté ce lundi matin son projet de valorisation des ressources humaines, avec la création d’un "plan d’actions sociales et de qualité de vie au travail". Un dispositif validé à l’unanimité lors du dernier conseil municipal.
 
"Justice, équité et modernisation" sont les principales orientations de ce pacte, assure le premier magistrat, qui a tenu à détailler son contenu. Parmi les principales nouveautés, la création d’une journée de congé cultuelle. "L’agent peut prendre le jour qu’il veut pour s’adonner à sa confession", indique l'élu Portois. Cette mesure entrera en vigueur dès le 1er janvier 2017. La circulaire énumérant les grandes fêtes religieuses connues servira de référence.

Dans cette même optique de "concilier vie personnelle et professionnelle", la commune de l'ouest compte mettre en place le télétravail, pour les agents exerçant des fonctions compatibles avec cette méthode. Il a été convenu sur cet aspect que le temps de télétravail ne dépasse une journée par semaine. Autre innovation, la mise en place d’une badgeuse. "Certains pourraient y voir une forme de flicage, mais en réalité cela permet à chacun d’être plus libre et de pouvoir justifier facilement de son temps de travail"

"Certains services pourraient ouvrir plus tôt"
 
Toujours parmi les point clé du pacte, le vendredi après-midi libéré. Du personnel d'astreinte sera en place, et les agents effectueront leurs temps de travail sur les autres jours de la semaine. "Certains services pourraient ouvrir plus tôt", indique le maire, précisant tout de même que cela reste encore en phase de discussion. D’autres changements sont à relever, comme la mise en place d’un "compte épargne temps", permettant de capitaliser et cumuler ses congés.

Autre point évoqué, l’évolution de carrière des agents . "Avant, l’engagement était de titulariser entre 0 et 30 agents par an", rappelle le maire, estimant cela "malhonnête", zéro étant une possibilité. "Le minimum est désormais de 5 agents chaque année". L’accompagnement des départs à la retraite, avec notamment des promotions coups de chapeau (avancement de grade ou promotion), fait également partie du plan, tout comme les promotions internes. 
 
Côté pouvoir d’achat, la majoration salariale de 10% reste la même pour les contractuels. Changement par contre du côté de la mutuelle, dans un "souci d’équité", les salaires allant "du simple au triple". Alors que la ville versait 25 euros pour toutes les catégories d'agents, ce montant est porté à 30 pour les catégorie C, reste égal pour les catégorie B et passe à 20 pour les catégorie A.
 
Se sentir mieux pour faire un meilleur travail

Le "développement des compétences à travers une politique managériale" est aussi mis en avant, avec l'octroi de trois journées de congés exceptionnelles, ainsi que d'une journée la veille du concours. "Le jour des épreuves est un jour offert par la collectivité", complète le maire, soulignant par ailleurs un régime indemnitaire prenant en compte la pénibilité du travail. 

Dernier point abordé, la préservation de la santé au travail. "Nous voulons privilégier l'écoute pour anticiper les conflits. Nous avons aussi une politique de recrutement des personnes en situation de handicap", met en avant Olivier Hoarau.

Pour résumer, "l'idée est que les agents se sentent mieux au travail, pour qu'ils fassent ainsi un meilleur travail, non seulement pour eux, mais aussi pour les administrés". Le maire se félicite d'un pacte réalisé en concertation avec les organisations syndicales et les principaux intéressés. "En 2014, j'ai trouvé des agents qui n'étaient pas habitués à ce qu'on leur demande leur avis", assure l'élu PLR. 
Lundi 3 Octobre 2016 - 23:07
marine.abat@zinfos974.com
Lu 4798 fois




1.Posté par Eon le 04/10/2016 07:17
Une excellente nouvelle !
Beaucoup pourront en profiter en se disant "multi religieux" .... je connais qui sont "catholiques" , "tamouls" , "islamiques", "témoins de Jéhovah" , et plein d'autres ...
Ils pourront avoir plusieurs jours de congé pour prier Dieu dans toutes les langues !

2.Posté par sensuelle radio le 04/10/2016 07:55
Enfin une commune qui est à l'écoute.

3.Posté par lan le 04/10/2016 11:50
Enfin un peu de laïcité dans notre cher état catholique.

4.Posté par Dalon le 04/10/2016 12:35 (depuis mobile)
EON gro kèr ! C'est 1 journée non cumulable ! Arrête d'écrire n'importe quoi ! Au moins là il y a de l'équité en matière de religion.

5.Posté par Loulou le 04/10/2016 13:37
On en a plein le cul... te de leurs superstitions !

Et dire que ce monsieur se dit "progressiste" et déroule le tapis devant tous ces prêtres, rabins, imams qui dans certains pays couvrent toutes sortes de barbaries au nom de leurs croyances : excision des filles (comme aujourd'hui au Daghestan suite injonction des imams), interdiction de l'avortement (comme ça se préparer en Pologne), enseignement du créationnisme en lieu et place de l'enseignement scientifique (dans certains Etats des Etats-Unis), interdiction des femmes de sortir seules, de conduire, voire d'aller à l'école ( comme en Arabie saoudite ou en Afghanistan).
Pourquoi pas une journée des sciences pour éclairer la population au lieu de l'inciter à se tourner vers les idées obscurantistes ?

6.Posté par tete le 04/10/2016 14:11
Bravo Mr Hoarau O. bonne initiative, c'est comme ça qu'on avance, etre à l'écoute de son personnel, beaucoup de collectivités devraient prendre exemple. (ex-collègue)

7.Posté par Question pas bette le 04/10/2016 19:06
@ 5.Posté par Loulou le 04/10/2016 13:37

C'est quoi la science ? Radio LDLFé ?

8.Posté par CUT le 04/10/2016 22:41
Une journée des sciences pour faire quoi ? Du clonage, des inventions pour polluer encore plus la planète ou de la méditation sur la théorie du genre pour savoir comment obliger les petits garçons à devenir des filles et vice versa ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales