Social

La Saphir s'invite à l'assemblée plénière du Conseil Général, demain


La Saphir s'invite à l'assemblée plénière du Conseil Général, demain
Le personnel de la Saphir n'a pas été rassuré par les décisions du dernier conseil d'administration. La situation demeure critique, le personnel est mobilisé et a entrepris des démarches pour obtenir des réponses quant aux solutions proposées par le conseil d'administration.

Un préavis de grève a été déposé pour aller chercher des réponses à l'assemblée plénière au Conseil Général, demain. Le personnel de la Saphir souhaite en amont, sensibiliser l'opinion publique sur les enjeux de la sauvegarde de leur entreprise.

Entreprise dépendant du Conseil général, la Saphir capte l'eau, principalement les captages du Bras de Cilaos et du Bras de la Plaine. Cette eau est ensuite vendue aux agriculteurs, pour l’irrigation, et aux communes, pour être rendue potable et distribuée aux habitants (200.000 foyers sont concernés). Au total, 100 personnes travaillent dans l'entreprise qui a perdu, l’année dernière, presque 2 millions d’euros.

L'eau la moins chère de la Réunion

Selon les employés, la Saphir vend l’eau la moins chère de la Réunion, soit 50 % moins cher que l’eau captée dans l’Ouest. Par ailleurs, le prix de l’eau n’a pas augmenté depuis 20 ans. Dans un contexte de fonctionnement "à perte", la Saphir a été obligée cette année de revoir le prix de l’eau de 20 % (soit 0,0125€/m3), ce qui représente 1% de hausse par an sur les 20 années écoulées.

La Saphir dit avoir aujourd'hui besoin du soutien des agriculteurs pour qu’elle puisse continuer à faire son métier : assurer aux agriculteurs du Sud l’eau d’irrigation la moins chère et assurer aux communes du Sud l’eau "brute" la moins chère également.

Pour eux, le plan de sauvetage existe et passe par la filtration. Ainsi, avec une eau très propre toute l’année, les communes vont faire des économies en traitement pour la rendre potable (simple chloration) et en pompage pour la distribuer. Les volumes de commande pourront alors à nouveau augmenter. "Il suffit d’en avoir la volonté politique. Que le Conseil Général tienne ses engagements vis-à-vis de la Saphir et des communes en finançant la filtration et qu’en retour les communes acceptent d’augmenter leurs commandes !", explique le personnel.
Mardi 15 Juin 2010 - 15:34
Melanie Roddier
Lu 1982 fois




1.Posté par QBR974 le 15/06/2010 18:31
Après l'ARAST, la SAPHIR???

2.Posté par SUPERKAT le 15/06/2010 19:31
HONTE AUX ADMINISTRATEURS et directeurs de cette boîte qui comme la SABRAP des années 70, toutes 2 sociétés d'économie mixte engraissées par la poche du contribuable, ont vécu du gaspillage de l'eau d'irrigation et de la vente d'une eau souvent "pourrie" aux citadins St Pierrois et St Louisiens. Il vous a donc fallu tout ce temps pour penser à potabiliser cette eau ! Les communes ne vous ont pas attendu pour exploiter par forages l'eau souterraine dispo 24h sur 24 et toute l'année et elles ont eu raison. Mais n'ayez crainte,votre pseudo-présidente délégatrice, j'ai nommé la "lavandière de La Source" sait ce que c'est de laver les petites culottes et elle "s'occupera" bien de vous avec l'ineffable Vlody, zoizo tout kouler, qui devra mouiller sa chemise (rose pâle). Bonne chance !

3.Posté par boyer le 15/06/2010 20:53
sauf que l'eau des forages est contaminée, superkat

4.Posté par écodurable le 15/06/2010 23:18
Post 2
Vous rendez vous compte de ce que vous dites comme bêtise. Alors que des millions de mètres cubes d'eau de bonne qualité sont rejetés à la mer chaque année, vous pronez aux communes de pomper allègrement dans la nappe au risque de la saliniser. Et le de developpement durable y avez vous pensé? Peut-être que cette entreprise Réunionnaise dérange certains élus ou la Dinedar?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales