Economie

La SR21 devient Nexa mais continue d'alimenter la polémique

La SR21 est morte, vive Nexa. Cet après-midi, Jean-Louis Lagourgue, président de la SR21, et Gaston Bigey, directeur de cette même structure, ont présenté la nouvelle mouture de la SR21 baptisée Nexa. Une annonce qui arrive quelques jours après la prise de position de Didier Robert - lors de ses vœux à la presse - d'arrêter les subventions de la Région au profit du GIP-SAP Gerri, l'AD (Agence de Développement ) et le CRI (Comité Régional d'Innovation) pour favoriser ce satellite de la Région. Pour autant la polémique continue sur la méthode d'annonce employée comme ont pu le constater les participants présents au lancement de Nexa.


Jean-Louis Lagourgue, président de Nexa, Gaston Bigey, directeur de Nexa
Jean-Louis Lagourgue, président de Nexa, Gaston Bigey, directeur de Nexa
"La SR21 a été créée il y a 10 ans. Elle a connu des moments heureux mais également sombres. A notre arrivée à la tête de la Région, il y avait une grave crise de légitimité autour de la SR21. Du reste, la Chambre régionale des comptes avait pointé du doigt dans son rapport une situation financière précaire et une absence de stratégie. La priorité a été de restructurer la SR21 en lui donnant une nouvelle réorientation stratégique. Nous avons fixé de nouveaux caps et de nouvelles missions conformes à la politique régionale", explique en préambule Jean-Louis Lagourgue, président de feu la SR21 devant les représentants du monde économique réunionnais.

Dans la salle, Guy Dupont, président de Gerri, ou encore Jismy Souprayenmestry, directeur général de l'AD, sont venus assister à la présentation de la nouvelle entité régionale responsable de l'arrêt des subventions de la Région au profit de leur agence.

"Nous sommes là pour tourner la page du passé et construire celle du futur. C'est pour cela que nous lançons Nexa", souligne Jean-Louis Lagourgue. "Nous souhaitons faire de Nexa un accélérateur de talent et de projet pour la Réunion avec pour objectif de renforcer l'économie réunionnaise. La Région se dote d'une agence de développement et d'investissement", ajoute-t-il.

"Nous voulons faire de Nexa un outil essentiel pour la Réunion"

Sur le détail des opérations à venir, Gaston Bigey, directeur général de l'agence, prend la parole pour dresser un état des lieux de la SR21. "Nous avons redressé les comptes, nous avons fermé les services déficitaires. Entre 2010 et 2012, nous avons réduit les effectifs. Résultat, le coût de la structure est passé de 1,8 million d'euros par an à 1 million d'euros aujourd'hui et le déficit de 1,3 million d'euro constaté en 2010 est désormais résorbé", explique-t-il.

"Nous voulons faire de Nexa un outil essentiel pour la Réunion en matière de suivi de l'activité économique, prospective, ouverture à l'international et innovation", ajoute-t-il. Pour cela, Nexa va investir dans des entreprises ou projets porteurs de l'économie réunionnaise. "Nous allons investir dans le projet Haclave avec comme partenaire le groupe Ravate, avec le groupe ACI pour la construction d'hôtels à Saint-Pierre et Sainte-Marie et avec Bio Algues Austral", précise-t-il.

Pour cela, Nexa va bénéficier d'une recapitalisation à hauteur de 3,5 millions d'euros composée de fonds publics (Région) mais également privés. "Les privés vont revenir dans le capital, ce qui est une marque de confiance", explique Gaston Bigey.

Didier Robert, président de la Région
Didier Robert, président de la Région
Pour autant les "bonnes nouvelles" n'ont pas entaché les craintes de certains acteurs économiques de voir peut-être disparaitre Gerri, le CRI ou encore l'AD suite à l'arrêt des subventions régionales. Maurice Cérisola, président de la Réunion Economique, a été le seul à prendre la parole. "J'ai pris acte des déclarations du président de Région (ndlr: Didier Robert), mais ces déclarations récentes ont causé des interrogations et des hommes blessés. Une explication est nécessaire pour sortir de cette zone d'ombre", lâche-t-il à l'assistance.

"Il fallait du courage pour prendre cette décision"

Dans la salle, Didier Robert, président de la Région, a fait le déplacement et a tenu à répondre aux doutes et interrogations soulevés par Maurice Cérisola. "Je n'ai pas d'autre ambition que celui de l'intérêt général, celle des Réunionnais et de faire avancer la Réunion. La décision que j'ai été amené à prendre était réfléchie. Comme je l'ai dit, il ne peut pas y avoir de superpositions de structures les unes par rapport aux autres et il fallait du courage pour prendre cette décision. Le débat qui se pose entre les différentes structures est un débat de fond et pas seulement un débat d'hommes ou de femmes. Dans les jours qui viennent, je pourrai rencontrer les responsables des différentes structures. L'AD mérite un débat à part comme Gerri. Nous aurons l'occasion de nous rencontrer pour en parler dans les jours à venir (…)", a répondu Didier Robert.

Le président de Région a été clair et a bien fait comprendre qu'il ne reviendra pas sur ses décisions.
Mercredi 30 Janvier 2013 - 21:04
Lu 4097 fois




1.Posté par zorgane 2 presse le 30/01/2013 21:24
Wouhaou Bravo M. Dupuy ca c'est de l'analyse fine et du journalisme d'investigation ! Avec ce publi-reportage on apprend vraiment le dessous des cartes. Vous avez du vous mouiller la chemise !

Il nous reste plus qu'à interroger le cercle généaogique de bourbon pour voir s'il y a un lien de sang entre Bigey Robert et Dupuy .

Tenez nous au courrant comme vous continuer à la faire. C'est plus que de l'information c'est meta-information.

Vive la Pub

2.Posté par Assen-ir le 30/01/2013 22:25 (depuis mobile)
Le Président de la Région a parfaitement raison. Les "gens blessés" sont ceux-la même qui "criaient la bouche pleine", "chassaient en meute" et "parlaient d'une seule voix" afin de tout racler en interdisant ou raquettant tout nouvel entrant.

3.Posté par savapa le 31/01/2013 00:14
dans le cercle familial, allez voir aussi du côté des responsables de bioalgaustral.

4.Posté par Famille Famille je révèlerai lundi le 31/01/2013 03:05
D'autres familles sont imbriquées dans la SR21 Nexa. Il s'agit des gardiens de la révolution de Didi Oumpapa ( traduction de Robert en africain ) qui connaissent parfaitement le jeu des chaises musicales .
Alors qui sont ces joueurs ?

5.Posté par Zbob le 31/01/2013 04:56
Une création bidon qui n'a d'autre but que d'enfumer les gens et pour leur faire croire que la SR21 et ses "errements" c'est terminé..
En fait c'est "on prend les mêmes et on recommence" c'est à dire, on place les copains , les multicartes de l'incompétence ( pas vrai Jean Louis?) et ils émargent grasement tandis que les petites mains de la structure , ceux qui tentaient de bosser malgré les magouilles des chefs se demandent à quelle sauce il seront mangé cette fois!

6.Posté par tolet le 31/01/2013 05:14
MON COUSIN GASTON BIGEY ET MOI ET MOI LE RESTE RESTE A VENIR TRAVAIL EN FAMILLE.

7.Posté par môvélang le 31/01/2013 05:33
quand un cari est gâté, ce n'est pas en rajoutant un peu de zonionvert que zot i fera un nouvo cari!

8.Posté par AKOZ le 31/01/2013 09:22
..."pour la construction d'hôtels à Saint-Pierre et Sainte-Marie" !
- Saint-Pierre fief de Didier Robert
- Sainte-Marie fief de Jean-Louis Lagourgue

Qui dit mieux ?!

9.Posté par JORI le 31/01/2013 10:40
Un aveu quand même de l'échec de super cumulard D.Robert qui pense qu'en changeant les noms de tel ou tel SEM, elles repartiront de plus belle. Ou peut être pour les prochaines élections, balayer du revers de la main ses échecs en disant qu'il s'agissait des anciennes SEM tout en prenant soin d'y mêler l'ancienne majorité. Des fonds privés avec des fonds publics, on voit ce que cela donne avec Air Austral dont un audit récent remet en cause son plan économique. En bref, super cumulard D.Robert veut arriver avec des organismes neufs pour les prochaines élections et faire table rase de ses échecs, ou du moins faire en sorte que les réunionnais les oublient.

10.Posté par Pèrenoël...y arpassejusqu''''''''''''''''àfin janvier le 31/01/2013 11:28
Il avait pas dit qu'il allait porter plainte contre les ex...? Encore une promesse de politicien comme les tamponnais ont eu droit?

11.Posté par lechangement.info le 05/02/2013 14:13
Et si on listait les actions de la SR21 depuis sa naissance, puis depuis 2010. La transparence c'est un joli mot mais trop gavauldé.

On change les équipes et les mêmes défauts réapparaissent : Népotisme, salaires faramineux et actions concrètes néant. 13 ans de dépenses et d'études pour s'apercevoir que presque rien n'a été fait avec un personnel surpayé mais pas forcément incompétent. Heureusement que la CRC est passée par là.

La Réunion avance avec Didier Robert ?. A croire qu'il ne circule qu'en hélicoptère celui-là. Des milliers d'automobilistes apprécieront. Les embouteillages entraînent une surconsommation de carburant et ça rapporte à la Région. Trop fort !

3 agences supprimées pour obtenir une économie à moitié bouffée avec le radier refait deux fois en moins de 45 jours pour plus de 900 000€. La politique autrement c'est le cas de le dire. Bonjour les dépenses et les taxes.

Gaston, y a le téléfon qui sonne et y a jamais personne...

12.Posté par Gozié le 26/12/2014 17:29
Oté marmaille, comment zot y peut croire ça zot ? Lé sérieux seulement.
Boug là la met son cousin 12ème KM Tampon à la tête de ce machin là et aster, lu croit à lu, y prend la pose pour le photo.

La pa besoin d'aller au cercle de BOurbon, zot les cousins du côté e la maman, a quand aussi le petit frère ? ou peut-être que lui aussi a déjà un poste bidon ?
Hein, donne a moin un l'explication, y suffi d'être cousin pour avoir la compétenz ? Depuis quand ?
République bananière ou népostisme ? Les 2, mon général et avec ça lu, l'a même pas honte. Et dire, que ce boug là l'a fé croire créoles que lu serez meilleur que Vergès et sa band, mé lu fé pas mieux, lu caze son monde.

Honte à vous messieurs. La Réunion mérite mieux que cela.

Vivement l'alternance. Allé, nou va retrouver.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales