Société

La Route du Tévelave rouverte pour la première fois depuis l'incendie 2011

Près de dix mois après le début de l'incendie déclaré le 25 octobre 2011 dans le massif du Maïdo, sentiers et routes forestières sont aujourd'hui toutes accessibles.


Le secteur du Timour (en contrebas de la route du Tévelave) était le plus ravagé par les flammes
Le secteur du Timour (en contrebas de la route du Tévelave) était le plus ravagé par les flammes
Un arrêté préfectoral qui a pris effet vendredi dernier marque la fin d'une longue attente du côté des éleveurs et randonneurs habitués du massif du Maïdo.

Les arrêtés du 25 octobre 2011, du 29 octobre et du 5 avril 2012 sont abrogés pour être remplacés par un nouvel arrêté préfectoral.

La route forestière des Tamarins ou route du Tévelave peut être de nouveau empruntée par des véhicules. Jusqu'à vendredi dernier, des barrières aux deux extrémités empêchaient toute intrusion dans la zone meurtrie.

"Les barrières étaient disposées côté Maïdo 2km après le croisement entre route du Maïdo et route du Tévelave, et du côté Trois-Bassins au niveau du sentier du Gol et des tamarins (dite parcelle 502 pour les professionnels)" explique Pascal Perreard, agent ONF affecté sur ce secteur Ouest.

Cadenas brisés !

Attention tout de même, la route forestière reste soumise aux allers et venues des engins d'exploitation de la forêt. "L'extraction des bois calcinés ou partiellement brûlés se poursuit jusque sur le bord de la route."  

Hormis la route du Tévelave, tous les sentiers VTT et de randonnée qui parcourent le massif sont ouverts à la circulation dans les conditions identiques à la situation antérieure aux incendies du 25 octobre 2011 stipule l'arrêté, à l'exception de la piste VTT "Simanbry" qui reste fermée.

Pour la petite histoire, les barrières mises en place sur la route du Tévelave n'ont eu de cesse d'être vandalisées ces derniers mois. "Nous avons eu des cadenas cassés sur ces barrières chaque semaine !" affirme l'agent ONF. Il est de notoriété publique qu'il n'y a jamais eu de grande histoire d'amour entre éleveurs des hauts et institutionnels, qu'ils soient de l'ONF ou du Parc national...
Lundi 9 Juillet 2012 - 17:03
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1362 fois




1.Posté par noe le 09/07/2012 17:33
Pour les pique-nique , il faut préférer les sandwichs moins polluants et surtout pas la peine de faire des feux !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales