Economie

La Réunion zone franche : Ibrahim Patel interpelle le Préfet

À l’occasion d’une réunion présentant les dispositifs d’aides aux entreprises et à l’emploi en présence du Préfet, des questions cruciales sur l’avenir économique de notre île ont été soulevées.


La Réunion zone franche : Ibrahim Patel interpelle le Préfet
Le préfet de la Réunion, Dominique Sorain, a présenté cet après-midi les dispositifs d’appui à l’économie portés par l’Etat. En introduction à son propos, Ibrahim Patel et Bernard Picardo ont pris la parole. Le Président de la Chambre de commerce et d’industrie a tout d’abord souligné la situation "d’urgence absolue" de la jeunesse réunionnaise "sans perspective d’emploi et sans vision d’avenir".
 
"Transformer La Réunion en île franche totale, où le zéro charges et taxes est de mise"
 
"Les chefs d’entreprise ont besoin de mesures simples, lisibles et pérennes. L’idée que soutient la CCI Réunion est de transformer la Réunion en île franche totale, où le zéro charges et taxes est de mise. Au regard de l’urgence, nous devons expérimenter une mesure de zone franche dans les meilleurs délais", réclame Ibrahim Patel.
 
La proposition est d’ailleurs reprise en partie dans le rapport de Victorin Lurel remis à la Ministre de l’Outre-mer. Relancer l’activité économique, attirer des investisseurs, relancer la compétitivité dans la zone, créer des emplois : autant d’arguments avancés par Ibrahim Patel devant l’assemblée de chefs d’entreprise.
 
"On espère bientôt voir le bout du tunnel"
 
Le président de la Chambre des métiers et de l’artisanat dresse un bilan plutôt positif de l’année 2015 : "On espère bientôt voir le bout du tunnel. Les entreprises commencent à reprendre confiance dans l’avenir".
 
"Quand on parle aujourd’hui de zone franche, ça serait vraiment la bonne formule. Si nous arrivons à mettre ce dispositif à la Réunion, nous allons pouvoir développer nos entreprises dans de meilleures conditions", affirme Bernard Picardo. Il évoque également de gros problèmes structurels à la Réunion, notamment le prix des matières premières et les stocks plus importants à faire qui pèsent sur les entreprises.
 
Le préfet : Cela se traduira certainement par l’adoption d’un dispositif
 
Dominique Sorain a apporté une réponse aux inquiétudes des représentants. "Le débat lié au rapport Lurel doit faire l’objet d’une proposition ou d’un projet de loi d’ici l’été prochain. Il fait partie des propositions qui ont été émises dans le cadre de ce rapport et qui devront être examinées par le Parlement. Ce dernier définira le cadre qui sera retenu pour l’action outre-mer. Les mesures qui vont être développées ont toutes trait à l’allègement des charges. On voit bien que c’est la condition pour maintenir et développer la compétitivité des entreprises outre-mer. Cela se traduira certainement par l’adoption d’un dispositif dont je ne peux pas préjuger. Le débat est lancé", conclut-il.

Jeudi 17 Mars 2016 - 18:11
Laurence Gilibert
Lu 1815 fois




1.Posté par gataz le 17/03/2016 20:03
Le Medef avait promis un million d'emplois en échange de 41 milliards d'euros de réduction d'impôt il y a 4 ans résultats : 700000 emplois de moins

2.Posté par GIRONDIN le 17/03/2016 20:50 (depuis mobile)
....le zéro charges et taxes ...dixit Ibra
Comme il est à la Région, Il va demander à Didier de mettre l'OM a 0%?

Le RSI a 0? c'est lui le patron.

Zone franche ce n'est pas une promesse de Sarko?

3.Posté par Titi or not Titi le 17/03/2016 21:29

🎉🎉 Champagne !! 🎉🎉
Allez Mr Le Préfet ! Chiche !! 😜

Dans Les Propositions De Lurel ??
( J'ai pas lu ca ? plutôt Taxes / Taxes !! )

ANouLa©®

4.Posté par Pro No Stick le 17/03/2016 21:35
Quels charlatans tous autant qu'ils sont..

5.Posté par Pro No Stick le 17/03/2016 21:36
Combien de ceux là disposent d une société off shore à Maurice ou aux seychelles??

6.Posté par Ben voyons le 17/03/2016 21:46
Patel: président de la chambre de métier et de l'artisanat ? il va être heureux picardo !!!!

7.Posté par Laurent le 17/03/2016 23:36
Commencez d'abord par revoir l'organisation ou supprimer le Rsi , ça va donner un vrai souffle aux entreprises que ça soit ici ou ailleurs

8.Posté par wtf le 18/03/2016 09:34
Waouhhh, ils essaient de réveiller. Wait and see. Avec toutes les magouilles de monopoles locaux, on verra bien ce qu'ils vont sortir pour couler ce beau projet.

9.Posté par ti colon le 18/03/2016 09:49
Ce projet de ZF appliquée à toute l'ile, je l'ai déjà écrit.

10.Posté par Pro No Stick le 18/03/2016 12:58 (depuis mobile)
Patel aime pisser dans un violon..nous voilà rassurés..

11.Posté par Pierre Balcon le 18/03/2016 13:57
Ce qu'il y a de bien avec ce concept creux de "zone franche" , auquel on accole , pour bien montrer l'intensité de l'engagement attendu , l'attribut de "globale" , c'est qu'on ne sait pas ce que l'on désigne exactement .
Donc n'importe qui peut dire sur le sujet à peu près n'importe quoi .
Et on peut le re-servir en boucle éternellement.
Ce que l'on sait ce que l'on part du postulat que les charges de toutes sortes sont trop élevées et que si elles n'existaient pas tout irait donc mieux . le but final étant de faire payer par le voisin les charges que l'on se refuse à soi même.
Il est paradoxal que se soient ralliés à ce discours les tenants du socialisme . Mais rien ne nous étonne plus .
C'est donc aux citoyens de reprendre les choses en main et d'exiger qu'on nous dise :
- qui veut être affranchi de quoi et pour quoi faire
- de quel dispositif aurait on besoin : zone franche d'activité , zone franche urbaine , zone franche d'exportation ,
- de quelles obligations seraient affranchis les opérateurs : taxes douanières , fiscalité interne , charges sociales , impôts locaux , contraintes du droit du travail ou du droit de l'environnement , contraintes de procédures ;
- qui paieraient à la place des affranchis ( report d'impôts ou de charges sur les autres contributeurs ou compensation du manque à gagner par l'Etat , c'est à dire de la métropole ;
- quels objectifs et quels contrôles;
- quels ont été les effets réels des dispositifs du même type antérieurs qui ont déjà été largement mis en oeuvre sans effets positifs avérés ( par exemple dans les ZFU de Saint Denis et de l'est de l'île ) ou qui existent déjà ( régimes douanier ou fiscal suspensifs )
Je crains qu'on se rende compte très vite que tout cela n'est qu'un vaste enfumage !
Affligeant de constater que le PS local se prête à ce jeu malsain du "qui paiera moins" .
Au final ce sont toujours les mêmes qui trinquent et qui sont sommés de se serrer la ceinture pour combler les déficit de l'Etat ou de la sécurité sociale.
Une dernière chose les zones franches sont faites pour établir un différentiel favorable de compétitivité entre les territoires ; donc ça n'a aucun sens de parler de "global". En fait ce que veulent Patel et quelques autres c'est tout simplement ne plus payer à la Réunion ni d'impôt ni de charges .
Qu'ils aillent faire un tour CHU au service de cardiologie ou de cancérologie et qu'ils nous disent comment on va payer les plateaux techniques et les nouveaux médicaments !
A moins qu'ils aillent se faire soigner eux mêmes en métropole ...

12.Posté par Michel le 21/03/2016 21:32
Ce que ne comprennent pas ceux qui répètent comme des perroquets que les entreprises sont accablées de "charges sociales", c'est qu'il s'agit du salaire différé des salariés.
Zéro cotisation pour la Sécu, zéro cotisation pour les accidents de travail, zéro cotisation pour les caisses de retraite, c'est :
- zéro remboursement en cas de maladie
- zéro prise en charge en cas d'accident du travail
- zéro retraite quand vous aurez bien tiré la langue après 45 années de travail.
Voilà une idée qu'elle est bonne... pour les patrons !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales