Société

La Réunion traverse la période la plus sèche depuis 50 ans


La Réunion traverse la période la plus sèche depuis 50 ans
En application de l’arrêté préfectoral cadre du 2 mai 2014, le Comité Sécheresse s’est réuni le 12 novembre 2014 afin de faire le bilan de la situation hydrologique et météorologique et procéder à l’analyse des éléments d’anticipation d’une éventuelle crise.

Après analyse de la situation, le comité constate que :
    •    la saison des pluies 2013-2014 est toujours assez largement déficitaire mais avec de fortes disparités entre, d’une part, la moitié nord-est de l’île et le littoral du nord-ouest fortement déficitaires et, d’autre part, le reste du département proche de la normale, voire un peu plus excédentaire sur un petit quart sud de l’île ;
    •    au cours des 9 derniers mois, de février à octobre, on observe une situation fortement déficitaire, qui classe cette période au 1er rang des plus sèches depuis 50 ans ;
    •    depuis le 1er janvier, les communes les plus déficitaires sont celles du quart Nord-Est et Est de l’île, et l’Ouest dans une moindre mesure ;
    •     l’état des ressources en eau est en baisse sur l’ensemble du département depuis le mois de mars ;
    •    certains aquifères des secteurs Est ont déjà atteint les seuils d’alerte, voire de crise ;
    •    les effets des dernières pluies s’estompent et que des difficultés sont déjà revenues dans certains secteurs, notamment dans les hauts ;
    •    l’augmentation importante des températures, au-dessus des normales saisonnières, font craindre un accroissement des consommations d’eau et un déséquilibre entre la ressource disponible et les besoins ; les températures observées au mois octobre sont les plus chaudes jamais enregistrées pour un mois d’octobre depuis 45 ans (+1,7°C par rapport à la normale).

Le constat de cette situation déficitaire, alors que la période sèche n’est pas terminée, fait craindre une accentuation des perturbations dans la distribution d’eau déjà observées sur certaines communes ces derniers jours, en l’absence de nouvelles précipitations conséquentes ou en cas d’incidents sur les réseaux.

A ce stade, bien qu’il y ait des signaux d’alerte, le comité a considéré qu’il n’y a pas lieu de mettre en œuvre des mesures générales, intercommunales ou départementales de restriction des usages de l’eau, mais a souhaité appeler à la vigilance l’ensemble des acteurs en charge de la distribution de l’eau et sensibiliser les Réunionnais à cette situation.
Chaque collectivité peut, en fonction de la situation particulière de son territoire, être amenée à prendre des mesures de restriction des usages adaptées à la situation locale, le cas échéant.

En cette période sèche, il est nécessaire de rappeler le respect des mesures de précaution suivantes :
    •    signaler en temps réel les perturbations d’alimentation et les fermetures de réseaux susceptibles d’être utilisés par les services de secours et de lutte contre l’incendie ;
    •    favoriser les techniques d’irrigation économe en eau ;
    •    maintenir une vigilance particulière sur les aquifères sensibles et adapter leur exploitation en fonction de l’évolution de la salinité ;
    •    renforcer la surveillance des bassins de baignade, en cette période de congés scolaires, dont les conditions sanitaires ont tendance à se dégrader avec les faibles débits, notamment avec l’augmentation du risque de contamination par la leptospirose.

S’agissant du risque incendie, cette période sèche est propice aux départs de feux : les pratiques de brûlage de végétaux coupés et d’écobuage sont interdites par arrêté préfectoral en date du 27 juin 2013, portant règlement permanent de l’emploi du feu dans le département de La Réunion, notamment en période à risque, soit du 15 août au 15 janvier.

Il est demandé, en cette période inter-cyclonique sèche, d’avoir une utilisation la plus économe possible de l’eau, aussi bien pour les particuliers que les collectivités grandes consommatrices.

L’évolution de la situation sera suivie dans les prochaines semaines et le Comité Sécheresse sera réuni début décembre pour un nouveau point de la situation.
Samedi 15 Novembre 2014 - 09:49
Lu 1199 fois




1.Posté par Koko le 15/11/2014 10:37
Désolé de vous dire que le météo "zéro" nous annonce régulièrement de la pluie sur l'ouest, pas une goutte depuis 1 mois. S'il vous plait, arrêter vos élucubrations, faire miroiter un agriculteur qu'il va pleuvoir c'est une totale aberration, merci météo reunion très performante.

2.Posté par jean-jacques le 15/11/2014 10:50
La centrale EDF de Ste Rose jette à la mer l'équivalent de la consommation TOTALE d'eau de la Réunion.
Cela fait des années que ce problème est évoqué et rien ne se passe , seul JPV voulait la récupérer pour
la vendre aux Emirats...LOL...et pendant ce temps on impose à la population des restrictions...
UBU règne !

3.Posté par noe le 15/11/2014 11:25
Je l'ai remarqué avec mon âge : 90 ans !

Il fait si chaud de bonne heur !
Il ne pleut plus comme autrefois !
On ne peut plus de baigner sous les gouttières , dans les bassins , les ravines ...
Tout s'écroule !

4.Posté par alékons le 15/11/2014 11:54
Vous verrez que l'année prochaine, ce sera "la période la plus sèche" depuis... 51 ans ! A vrai dire les élus s'en moquent car leur "champ de visibilité" dépasse rarement le bout de leur nez ou de leur mandat, à une rare et remarquable exception près. Au fait (1), y a t'il eu un seul d'entre eux qui ait réagi à ce véritable scandale du prélèvement d'eau dans des retenues PRIVEES contre promesse de recharge par camions citernes PUBLICS, après les incendies de forêt de ces dernières années ? Aucun bien sûr. Au fait (2): le temps d'écrire ce billet (3 minutes), c'est 6 m3/s X 180 s # 1000 m3 (soit les besoins journaliers moyens de 4000 personnes) d'une eau de qualité remarquable et naturellement filtrée par les centaines de m de rempart, qui ont été balancés à la mer du côté de St Rose !

5.Posté par glalgle le 15/11/2014 12:36
j'ai pas l'impression qui est plus d'eau quand je vois l'atitude de nos maire et population,c'est l'oppulence,et bien allons y mais vous verrez la fete ne durera pas......

6.Posté par kld le 15/11/2014 18:20
que fait vira ?

7.Posté par L'Ardéchoise le 15/11/2014 18:25
C'est dommage qu'on ne puisse vous en envoyer : ici, il y en a de reste, l'Ardèche a encore débordé cette nuit !

8.Posté par John le 15/11/2014 18:32 (depuis mobile)
Tout le temps on entend plus ceci cela depuis ... 50 ans
Il est certain qu on est en periode sèche, mais quand je regarde le cap Bernard à Saint Denis il est relativement vert, je l ai déjà vu plus sec et plus "jaune" qu actuellement !

9.Posté par kld le 15/11/2014 19:01
il faut téléporter l'eau de l'Ardèche !!!!

10.Posté par oceane le 15/11/2014 19:37
Je reviens de vacances passés à SAINT PIERRE et quand je vois le gaspillage d'eau fait par les employés des postes des sanitaires publiques qui poussent le sable avec le jet d'eau allumé pendant toute la matinée. Il devraient prendre le balaie ça serait plus économique pour la commune...les parents qui laissent jouer leurs enfants à appuyer sur les bouton des douches sans rien leur dire... C'est surtout les mentalités qu'il faut faire évoluer ... Il faut + qu'en parler !

11.Posté par mbp le 16/11/2014 15:45
CA S ARROSE

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales