Société

La Réunion partage son vivre-ensemble ce dimanche à Saint-Paul


La Réunion partage son vivre-ensemble ce dimanche à Saint-Paul
Le front de mer de Saint-Paul résonne pour la paix ce dimanche 11 octobre. Une soixantaine d’artistes (chanteurs, danseurs, humoristes, peintre…) ont déjà confirmé leur présence à ce rendez-vous qui répond à l’actualité de la crise migratoire en Europe et des propos de Nadine Morano.

"Nous y répondrons par ces valeurs réunionnaises. Nous ne pouvions pas rester les bras croisés. La Réunion avec ses 300 ans d’histoire a façonné un vivre-ensemble qu’il faut propager, partager."

Partaz citoyen pour la paix est d’ailleurs le nom de cette journée pique-nique/spectacles* qui se tiendra sur le boulodrome du front de mer de 10h à 18h.

Entre les parenthèses musicales et artistiques, le micro sera ouvert notamment aux enfants, qui liront des poèmes sur la thématique de la paix, aux artistes ou encore aux représentants de communautés religieuses. Aucun discours politique ne sera admis, précise Yolland Velleyen, le président du collectif qui avait mobilisé une toute première fois il y a une décennie pour dire non à la guerre en Irak, post 11 septembre. Une manifestation avec plus ou moins la même configuration ce dimanche.

"La Réunion, une terre de migrants"

Relancé par le triste spectacle des flux migratoires mortels vers l’Europe, l’organisation de ce pique-nique a trouvé une raison supplémentaire de se tenir avec les propos de la députée européenne Nadine Morano. "Au 21e siècle nous ne pouvons plus tolérer ce genre de propos. Des propos déplacés qu’il faut condamner", insiste-t-il.

La meilleure réponse viendra de l’exemple réunionnais, en est persuadé Yoland Velleyen. "Si nous avons la diversité que nous connaissons aujourd’hui à La Réunion, c’est parce que La Réunion est une terre de migrants, d’hommes et de femmes qui nous lèguent aujourd’hui une identité plurielle."

A côté des discours vivifiants qui touchent l’actualité du Vieux continent, l’organisateur de ce rendez-vous "apolitique" n’oublie pas d’évoquer les drames du même ordre, dans l’océan Indien, avec les embarcations de la mort entre les Comores et Mayotte.

*Joe Vanny, Ismaël Aboudou, Jean Paul Bavol, Gramoun Sello, Mascareignas, Tambour sacré, Benjam, Alain Hubert, Tistou / Cormoran, Racine des îles, Groupe Z’oiseau Bleu, Rico Claire, Groupe pondy super stars, Kalifa Africain (Burkinafaso),...
Etc…
Vendredi 9 Octobre 2015 - 16:18
LG
Lu 1999 fois




1.Posté par noe le 09/10/2015 17:28
Doit-on vraiment vivre ensemble quand on voit comment vivent certains ?
Il vaut mieux vivre seul(e) que mal accompagné(e) !

2.Posté par Nono le 09/10/2015 17:59
Très bien, il faut donner la parole à ces personnes positives et ne pas laisser les saboteurs du vivre ensemble foutre le bordel entre les communautés !!!

3.Posté par GIRONDIN le 09/10/2015 20:39 (depuis mobile)
Et les nouveaux EX ami, catégorie C EX nouveaux sont invités?

4.Posté par Zozossi le 09/10/2015 21:21
Existe-t-il un mot plus c.. que ce "vivre-ensemble", expression cache-misère inventée il y a trois ans, pour leur propagande, par les destructeurs mondialistes de notre planète si belle parce que si diverse selon ses continents et ses pays?

La "diversité" locale, à la Réunion ou ailleurs, n'est ni bonne ni mauvaise, ni plus ni moins souhaitable que l'"unicité": elle n'est qu'un hasard de l'Histoire.
Si les Blancs, premiers arrivés ici, étaient restés entre eux depuis le XVIIe siècle, qui peut être assez stupide pour prétendre que la Réunion s'en porterait moins bien aujourd'hui?

Les militants gauchardo-conformistes "pays" qui organisent ce "partaz" (comme ils disent, et -hélas!- comme ils écrivent) ne font que jouer leur petit rôle de larbins locaux de leurs maîtres (blancs) mondialistes.
Ils emploient des mots faux comme "vivre-ensemble" pour ne pas employer le mot juste qui est "pluralité raciale" -mais il faut dire que ces pauvres moutons croient sans doute que les races n'existent pas, puisque leurs maîtres leur refusent maintenant le droit d'ouvrir les yeux et de dire ce qu'ils voient…

Laissons-les donc entre eux psalmodier en troupeau l'excommunication obligatoire contre la Morano et chanter en chœur les louanges des hordes de prédateurs rebaptisés "migrants" par leur petite Eglise: la Réunion mérite mieux que cette petite sauterie pour demeurés.

5.Posté par kld le 09/10/2015 22:56
ha bon , les blancs 1er arrivée .................... post 4 , encore un révisionniste ou un ignorant ......................vive Héva , et vive les 1er marroons , pardon marrons! le mot "grotte des 1er français" a tournée la tete à deux trois certains à part les 12 1er exilés , les autres , ds les années qui ont suivis étaient aussi malgache......................... marroner, bayoun , Héva et Cimendef .etc ....... avec les exilés de fort dauphin doivent bien se marrer .......................zozobsi ..........

6.Posté par 974 E.D le 09/10/2015 22:56
aujourd'hui tous est sujet aux racismes,de méfiance de l'autre,et surtout d'égos.....le vivre ensemble est un défis à relevé en soi pour le bien tous simplement,les différence ne devrais pas être un obstacle à l'entente mais une richesse à partagés.....mais la fierté des hommes FINIRAS PAR les perdre tôt où tard .......et c'est la terre tout entier qui mérite mieux pas seulement la Réunion car jusqu'à aujourd'hui l'histoire de l'HOMME n'a été qu'une honte......

7.Posté par pierre le 09/10/2015 23:09
A ST PAUL ON ANNULE LE CARRREFOUR DE L EMPLOI PARCE QU ON A PEUR DES CHOMEURS MAIS PAR CONTRE ON FAIT LA FETE;;;

8.Posté par kld le 10/10/2015 00:25
farreyrol la moucate le kréole KK .....ha oui , ça sent la vanille ........... avec ou sans K, ce n'est pas le problème, mme Farreyrol , la langue créole reste créole , ......mais bon , y faut bien exister , hein ? donc , oui , partageons ce "vivre ensemble" , atchoum. vive l'ile intense !

9.Posté par Bayoune le 10/10/2015 08:47
Nou pé anvizazé un miyé viv ansanb, bin alor poukwésa bann migran blan la kolonize Sinzil, la pouss réniyoné dan lé O, inpé konm la France la fé an Kanaky, la zète bann kanak dann la foré, é lo bann migran blan fransé la bèze lé méyèr tère pou zot lélevaze. An Azanie la fé parèy, lo bann kaf afrikin laté rozeté, é lo pire zordi an "Afrik du sud" avèk lelke makrofrikin i kontinu la minm politik de l'apartheid dosou lo prétexte de Nasiyon arkasiyèl. I vé inpé dire lo minm soze ke vivre ensemble. Anon fé la fète, minm si bonpé kréole lo vante lé vide, i krève la faim é lé o somaz. Rouve lo ziyé bann frar, ces "makropolitin" lé là pou amize la varangue i fo zète azot, èk zot kiltire de barbouyaz de noute listwar.

10.Posté par david Vincent le 10/10/2015 10:57
Toutes les terres ont été à un moment donné une terre de migrants avant l'arrivée des peuples autochtones . Et le postuler " la Réunion est une terre de migrants " est complètement absurde puisque cela présuppose que les autres terres ne l'ont pas été . Autant dire que la Chine n'est pas chinoise ou que la Russie n'est pas russe . LA REUNION EST UNE TERRE KREOLE comme la Chine est une Terre chinoise ou la Russie une Terre russe .Yab, Malbar , Kaf , Zarab , Chinois est son peuple autochtone et toutes les autres communautés sont des allochtones ( Maorais , Comoriens , Malgaches , Maghrébins ...). Le concept des socialauds " vivre ensemble " signifie " vivre avec avec l'ennemi " et ne peut donc en aucun cas concerner le Yab, Malbar , Kaf , Zarab, Chinois qui est devenu un seul et même peuple . Insidieusement et contrairement à ce qu'on essaie de nous faire avaler " le vivre ensemble " ne signifie pas autre chose , sinon ils l'appliqueraient pour les populations originaires d 'Espagne , d' Italie , d'Allemagne , de Pologne ... Il ne peut même pas signifier " vivre avec celui ou celle d'une autre civilisation ou religion " , car si tel était le cas , ils l'appliqueraient aux asiatiques .

11.Posté par kld le 10/10/2015 11:13
yes , bayoun , Azania y ça revive .

12.Posté par Grangaga le 10/10/2015 11:42 (depuis mobile)
Tansion dann'' Kanaky la pwin z''étranzé y zèr'', cé lé gran sèff'' tribal'' koutimièr'' Kanak''.
An déor'' d''sa si ou di la Nouvelle-Calédonie mwin lé d''akor'' en'' ou.
Lèss'' Kanaky o Kanak Mélanézyin..

13.Posté par Bayoune le 10/10/2015 12:00
David Vincent pou kass lé kwiy, ou la bliyé bann sankoulèr, aou osi ou ko,sidère pa zot konm noute Nasiyon. Ni avanss, ti pa ti pa narivé. Lé vré dan la main na solman 5 dwa, i fé lo konte= Kaf,malbar, yab sinwa, zarabe i fé in Nasiyon, in sèl Pèp, 5 konpozante, napwin 6 dwa dan la main rèzman é lo dwa i arpouss pa.

14.Posté par Breizhatoll le 10/10/2015 12:21 (depuis mobile)
Bayoune si vous connaissez saint gilles a qui appartient les 2/3 de la rue general de gaulle?un zoreil? Et les terrains vendus a prix d'or ont été vendus par les zoreil ? les taxes foncières multipliées par quatre par rapport à celles des haut?

15.Posté par titi974 le 10/10/2015 12:54
Le vivre ensemble à du plomb dans l aile quand on voit partout sur l'île le nombres d'incivilité grandissantes , les affaires de gourou ....et j'en oublie certainement .

16.Posté par L'Ardéchoise le 10/10/2015 13:31
kld , cautionner à ce point les propos racistes et xénophobes (envers les Français , alors que La Réunion est un département français , MDR) de Bayoune , est-ce bien raisonnable ?
Néna défoi , zorey li konpran Kréol , anplïss koze kréol ossi .
Amwin mi konpran sak Bayoune li ékri , mi kroi pa tous bann kréols pens koméla .
Listwar la Réynion , zot i gynï pa zéte akoz, kossa la arivé ?
Out kiltir , oussa anter zonbriy , la ?
Mon nassion , zoreys dëhor , lé mol !
Anou ater , pou ri !
Vouloir refaire l'histoire , cela ne s'appelle-t-il pas du révisionnisme ? Qui rime d'ailleurs avec indépendantisme...
D'accord en tout cas avec toi sur un point : les premiers vrais habitants ont été les 12 Malgaches que l'on a débarqué sur l'île , car même si d'autres visiteurs de différents pays d'Europe avaient posé le pied sur le caillou , ils n'y étaient pas resté .
Les premiers Français sont arrivés un peu plus tard .
Si l'on veut raisonner par l'absurde , alors il faut rendre cette île aux Malgaches , non ?

Le "vivre ensemble" est un leurre , sat li di sa , i ramass manter , c'est "vivre les uns à côté des autres" qu'il faudrait dire .
Ces personnes "toutes couleurs" qui posent pour la photo ne sont pas forcément représentatives de tous les habitants .
Il est indéniable , hélas , qu'il existe un racisme larvé dont les métros ne sont pas seuls à faire les frais . Pourquoi est-ce-donc celui-ci que l'on met en avant ? Pour masquer l'odeur nauséabonde qu'ont les autres formes de racisme ?

Comme dit Zozossi (même s'il se trompe sur les premiers habitants) : "La Réunion ne mérite pas ça ".

Ni artrouv !!!

17.Posté par la reun le 10/10/2015 13:58
par des valeurs reunionnaise,lesquelles?plus raciste et intolerant qu un reunionnais y a pas,si le 5 du mois les zoreils sont toleres pour leur contre partie a participe au beuvrie et defonce de la populace feignace

18.Posté par Bayoune le 10/10/2015 14:25
Lardéchoise, pou rapèl, l'Agérie té 2 département français, zordi sé in Nasiyon et fier de l'être. Dénoncer le colonialisme makiyé an département par des "makropolitin" de 46, eskize amwin sa la pa rasis, sinon poukwésa kan mwin lété dann oute france té i di amwin artourne dann oute péyi mi traduit ( retournes chez toi, tu viens bouffer le pain des français). J'avais beau leur dire, que mon chez moi a été volé, je n'ai plus de chez moi - qu'en France. Renier la départementalisation, produit d'un makrotage de notables de l'époque, pour certains, résidu du pétainisme qui se rachetait en vendant notre pays pour un poste de député, ce serait du révisionisme. Allez fé dodo, épisa, si ou ginye lire lo kréol, sabote pas mon lang en l’écrivant.
L'ardéchoise, ou poze aou sète kestiyon, bin wa war lé klèr " qu'il existe un racisme larvé dont les métros ne sont pas seuls à faire les frais. Pourquoi est-ce-donc celui-ci que l'on met en avant" bin lé sinp konm bonzour
granmatin, parce que ce sont eux qui symbolisent la domination. Les autres migrants n'ont rien à voir avec l'occupation, ou konpran sà?

19.Posté par Zozossi le 10/10/2015 14:43
@16.Posté par L'Ardéchoise

Chère Ardéchoise, je vous reconnais le mérite de ne pas vous laisser plus que moi prendre à cette imbécilité du "vivre-ensemble", même si j'en fais une critique plus radicale que vous, à la fois lexicale et notionnelle.

Mais je crois que c'est vous qui vous trompez quand vous répétez -à la suite de pseudo-"historiens" tâcherons de l'idéologie officielle- que les premiers habitants de la Réunion furent des Malgaches et non des Français blancs (termes pléonastiques au XVIIe siècle).
Ces faux "historiens" mais vrais propagandistes, dont on voit clairement les intentions, oublient de préciser que les douze prétendus "Malgaches" de 1646 étaient des mutins bien français, venus de France et ayant transité par Fort-Dauphin d'où l'administrateur Flacourt les avait embarqués pour Bourbon (ce qu'il raconte lui-même dans son "Histoire de la Grande Isle de Madagascar").

Cette antériorité incontestable du peuplement de la Réunion par des Blancs (français) gêne évidemment les petits pions haineux et incultes à qui la Déséducation nationale française n'a appris que la haine de soi et le mensonge agressif (voir certains habitués de ce forum).

Pour terminer, c'est à tort que vous définissez le révisionnisme historique comme une volonté de refaire l'Histoire: une lecture des auteurs de ce courant vous le démontrerait; la lecture directe des personnes qu'on prétend juger n'est-elle pas la démarche naturelle de l'honnête homme -et même de l'honnête femme-, conciliant en effet honnêteté et bon sens?...

20.Posté par kld le 10/10/2015 16:10
Amie , Ardéchoise , je ne suis pas entiérement d'accord avec Bayoune , mes différentes in terventions le montrent ( meme si je suis desfois très "enfoutant") mais devant le kozman d'un zozbsossi,, marre des révisionnistes et des "la réunion c'est la France "et rien que ça , on ne les supportent que depuis trop longtemps ........l'histoire et que l'histoire , et un espoir : oui les ex DOM TOM 'au sens statutaire des mots) sont françaises , mais aussi des iles avec tout ce que cela comportent ......multiculturalisme , etc ................. marre des "goyaves de France" particulièrement ombrageux sur la Réunion au vu de son histoire différente des Caraibes françaises et des "pacifiques françaises" ..je connais tout ça ........... bref , vive la République Française ds ce qu'elle a de plus humaniste ...sans les ombrageux d'une certaine partie de l'histoire que certains refusent de voir en face , pas ds le sens de la repentance , mais dd le send d'un regard lucide que doit porter un citoyen libre de France , d"Europe et du Monde ??????et oui rien que ça !

21.Posté par kld le 10/10/2015 18:09
mais mon pov zozossi tout de moun y connait que "les 12 " étaient des mutins de Fort Dauphin , nou nou parle à ou des 1er zabitants définitifs .......allé zoué oté ! do moun comme ou y fout la propangade fn nordiste . ASSEZ! push them inn²a de pit , now!

22.Posté par Nono le 10/10/2015 18:30
L'excuse de la politique coloniale de la France (indiscutable par ailleurs) quand les descendants des colons esclavagistes sont plutôt à chercher du coté de la population "historique", pour justifier son racisme envers des métros, il fallait le faire, merci Bayoune.

23.Posté par 974 E.D le 10/10/2015 20:22
les "race" n'existent pas,les raciste oui......

quelles est la blancheur de vos Blancs et la noirceur de vos Noirs?????

rodé aprés viyn di amwin........

24.Posté par 974 E.D le 10/10/2015 20:35
Christophe Oberlin est un blanc qui broie du noir. A cause des blancs qui se voient blancs, et s’en retrouvent fiers de leur pigment de maître du monde. Ce professeur de médecine, - est-ce à force de regarder les corps en chirurgien, depuis l’intérieur-, ne distingue pas la couleur de la peau. Partout où il se penche il ne voit qu’un homme, rien de mieux ou de pire. En tout cas rien d’autre. Pour réaffirmer que les races n’existent pas, Oberlin a levé l’œil de son microscope pour prendre son stylo et publier un livre aussi beau que son titre « Quelle est la blancheur de vos Blancs et la noirceur de vos Noirs ? » (éditions Edilivre). S’il en est encore besoin pour quelques Zemmour et autres petits blancs enkystés dans leur propre terreur, son encre rouge sang nous répète ce que nous aurions dû entendre et ne plus mettre en cause depuis l’école : les races n’existent pas. Prodiguée par un médecin cette piqûre de rappel, sous la forme d’un petit livre, a la force d’injonction d’une ordonnance : racistes de tous pays, taisez-vous. Le moyen de les bâillonner ? C’est de démontrer qu’ils ont scientifiquement tort.

"Caucasien"

Oberlin qui sait se faire léger pour marcher sur les poutrelles du drame, nous parle d’abord des « caucasiennes », ces jolies femmes blanches, parfaites entre les parfaites, découvertes dans les harems de Perse par un français voyageur et anthropologue sans le savoir, Jean Chardin. Séduit ce Chardin, un Teilhard avant l’heure, en déduit que la « race » parfaite, la sienne, ne peut être qu’en communauté avec ces callipyges… Le blanc d’Occident est donc « caucasien » !

Aujourd’hui encore, principalement dans les pays anglo-saxons, policiers et juges utilisent cette qualification vieille de trois siècles, « caucasien », pour définir le blanc. Ce qui est assez amusant puisque les caucasiens « de souche », comme dirait l’autre, sont plutôt noirs de poils et foncés de peau. Peu importe, le blanc en a suffisamment bavé pour s’installer maître du monde, en exploitant des peuplades évaluées, par lui, juste au-dessus du singe, pour que nul ne vienne mettre en cause sa savante méthode, celle de la mise en cage de l’humanité. Avec étiquettes sur les portes : noir, rouge, jaune.

Dans le racisme, je veux dire la simple affirmation que les races existent, les choses marchent comme cela, simplement, tranquillement et se veulent « vieilles comme le monde ».

Bien sûr, par les temps qui sont les nôtres de vrais théoriciens du racisme, comme Gobineau, Drumont, Rosenberg et son patron Hitler, courent moins les rues. Ces savants de la race portés en tombe, la voie du racisme est devenue plus étroite. On ne proclame plus « par essence le nègre et l’arabe sont idiots ». Non. Mais qu’ils sont doués pour la samba, le foot, la musique, le kebab. Et les amis de Zemmour ajouteront le vol de portefeuilles. Les races n’existent pas. Reste le racisme.

S’il ne s’agissait de la pire des injustices, le racisme, Oberlin nous arracherait des quintes de rire quand il évoque, de Jules Ferry à Darwin les monstrueuses sottises assénées par des anthropologues certains de la blancheur de leur âme. Pour Darwin, par exemple, la momie de Ramsès II est si splendide qu’on peut y lire « de superbes traits européens ». Ne faudrait pas se laisser à imaginer qu’un berbère, un arabe, ou cousin de la reine de Saba puisse être beau ! Et ce délicieux et savant Darwin n’est pas raciste puisque navigant autour de la Terre de feu et faisant allusion aux êtres qu’il croise pendant ce voyage, il se déclare « frappé par les nombreux traits de caractère montrant combien leur esprit est semblable au nôtre » et de préciser « Il en est de même d’un nègre de pur-sang avec lequel j’ai autrefois été très intime ». On ne s’étonnera donc guère, quelques années plus tard, de voir deux prix Nobel de médecine, les français Charles Richet et Alexis Carrel prôner la sélection au sein des « races inférieures » et Lord Balfour, celui de la déclaration qui allait engendrer le malheur de la Palestine, présider un congrès d’eugénisme. Récemment encore, aux États Unis, au motif que le QI des noirs était plus « faible » que celui des blancs (ce sont eux qui pratiquaient la mesure), on a stérilisé des dizaines de milliers d’hommes et de femmes, le plus souvent à leur insu. Et saint Claude Lévi-Strauss, le dernier maître, a usé fautivement du mot race.

Le test de la grenouille

Toutes ces ignominies de l’histoire laissent Oberlin et sa plume rouge de marbre. Lui avance pour ridiculiser le racisme, ce qui n’est pas une mauvaise méthode où tout passe par la dérision : on oublie les couleurs de peau pour dire avec Albert Jacquard « que la couleur de peau est un meilleur critère de classification des climats que des hommes ».

Donc sous le scalpel d’Oberlin pas plus que sous celui de tous les anatomistes du monde, aucune race n’apparait et tous les sangs sont rouges et de même structure et les ADN identiques. Cette vérité, établie depuis longtemps, il enfonce quand même le clou pour passer à la causalité, c’est-à-dire à ces conditions de vie qui font que, par force, l’esquimau est entrainé à supporter le froid et le malien le chaud. En aucun cas l’un et l’autre ne sont venus au monde avec des prédispositions « de race », qui feraient qu’il existe des hommes nés pour le soleil et d’autres pour l’ombre. Oberlin me fait penser à cette expérience tentée par un savant strict et rigide qui avait appris à donner des ordres à une grenouille « saute » ! Un jour de grande expérimentation, le scientifique coupe les pattes de sa grenouille. Dès lors, puisqu’elle refuse de sauter, l’expert note sur son compte-rendu : « Quand on coupe les pattes d’ une grenouille, elle devient sourde ». Dans l’histoire, pour le bienfait de la colonie, du travail gratuit, du bois d’ébène, de l’exploitation des ressources, nombre d’experts, après avec fauché les jambes des « indigènes », ont déclaré qu’ils n’étaient pas des hommes comme les autres.....

25.Posté par 974 E.D le 10/10/2015 21:01
VICTOR HUGO....

"c'est de l'enfer des pauvres qu'est le paradis des riches"....

DE BALZAC......

"Derrière chaque grande fortune, se cache un crime"......


Le crime de Total ? S’appuyer sur les pires dictateurs africains pour voler le pétrole et bloquer le développement de ces pays. D’où la pauvreté, d’où l’exode des réfugiés.
Le crime de Google ? Collaborer avec la NSA et la CIA pour espionner le monde entier et briser les révoltes. Comme l’a montré Ahmed Bensaada dans son livre Arabesque$ (2) sur le rôle des Etats-Unis dans le « printemps arabe ». Résultats visibles… en Méditerranée !
Les crimes de L’Oréal ? Si nombreux qu’il faudrait… un film ! Son fondateur, le chimiste Eugène Schueller (père de Liliane Bettencourt), créa dans les années 30 l’organisation fasciste La Cagoule qui se réunissait dans son bureau professionnel, et il fut au cœur du fascisme patronal français collabo, déclarant : « Nous voulons construire la nouvelle Europe en coopération avec l’Allemagne nationale-socialiste et toutes les autres nations européennes libérées » pour empêcher les juifs « de polluer notre race ». Blanchi à cause de sa fortune, il fit main basse sur quantité de sociétés et créa un groupe de taille mondiale.......

On n’est pas responsable de son père, direz-vous. Exact, mais le mari de Liliane ne valait guère mieux. Patron français de la PropagandaStaffel, il dirigea l’hebdomadaire collabo La Terre Française écrivant : « Pour l’éternité, (les Juifs) seront maudits de tous… » Grâce à cet héritage, Liliane Bettencourt devint la femme la plus riche du monde. Pour faire le bien, dites-vous ? En finançant Sarkozy pour diaboliser les jeunes des quartiers populaires ? Pour détruire la Libye et produire ce flot de réfugiés que vous déplorez ? En étant actionnaire de Sanofi et en octroyant à son directeur, Christopher Viehbacher, 8,6 millions € en 2014, soit 23.700 euros par jour ? Son mérite ? Avoir licencié quatre mille salariés en cinq ans(3). Vous déplorez la pauvreté, mais vos sponsors la créent.....




La pauvreté ne tombe pas du ciel, cher Yann, mais de l’exploitation. Vous dites : « Je viens d’une famille de bourgeois. J’ai des amis riches. » Ses parents, on ne les choisit pas, mais ses amis ? Peu importe qu’ils aient un peu mauvaise conscience le dimanche en allant à la messe. L’important, c’est ce qu’ils font en semaine : exploiter le travail d’autrui.
Vous pensez qu’on peut compter sur la générosité des puissants ? Mais la charité existe depuis des siècles et n’a rien changé. Voler dix et rendre un, c’est un écran de fumée. Si on essayait plutôt la Justice sociale et la fin de l’exploitation ? A quand votre film sur les véritables causes de la pauvreté, du sous-développement et des guerres pour les ressources ? Ce film n’aura plus le soutien du 1%. Mais votre prestige stimulerait un débat profond parmi les seuls qui peuvent changer ce monde injuste : les 99%

et c'est vous qui nous jugez sur votre sur votre immonde histoire.....il y à des Français de souche qui dorment dehors c'est à cause de qui????votre gouvernement ????à cause de picole????divorce????sur endettement,ou votre systéme capitaliste????.....ou tout simplement parce que vous vous en foutez..... faites des choses pour eux,aux lieu de dire que la Réunion méritent mieux.....faites des choses pour VOS pauvres ...les réelle problème sont exposé ici.....mi lé née ici ma grandit dans cette atmosphère...... zot i peu pas comprendre des valeurs qui ne sont pas les votre......

26.Posté par david Vincent le 11/10/2015 00:33
Zozossi P19 serait apparemment le seul à connaître l'Histoire de la Réunion , bravo . Par ailleurs quand certains évoquent la colonie ou le colonialisme , il serait intéressant d'avoir un cerveau . Les colons sont par définitions les conquérants qui viennent exploiter , abuser et tirer profit d'un peuple autochtone . Or Bourbon était un territoire vierge sans peuple autochtone qui aurait pu être exploité , ce qui revient à dire qu'un aucun cas l' île Bourbon , l'exception française , ne pouvait par définition , être une colonie .

27.Posté par Vieux Creole le 11/10/2015 00:44
A : A "BAYOUNE" ( post 18 ) ET A " ZOSOSSI" (posts 4 et 19 ) .
VOUS NE CONNAISSEZ PAS BIEN " L'HISTOIRE DE" LA COLONISATION DE L’ALGÉRIE ET DE CELLE DES ORIGINES DU PEUPLEMENT DE L'ILE BOURBON" : vous êtes vraisemblablement sincères et de bonne foi, mais des informations plus précises- vérifiables - vous manquent de toute évidence !! Je vais vous les donner , sans chercher à vous convaincre : vos "certitudes " ne changeront pas, trés vraisemblablement . Mais, cela n'a aucune importance ! !, Vous savez certainement que notre île a été (pendant des siècles ) inhabitée sauf par , des dodos , des oiseaux et autres animaux ou bestioles ... Elle a servi pendant longtemps - elle était déjà française - d'escale de ravitaillement, et de repos sans doute, aux navires de" la Compagnie française des Indes" qui faisaient le commerce des épices avec LE CONTINENT INDIEN .. Ce que dit de FLacourt est admis par tous. Mais à la suite du séjour " peu prolongé des mutins et de " leur personnel malgache", l'Administrateur du " comptoir de Fort Dauphin" fit un rapport à Colbert QUI DÉCIDA de faire de l'île Bourbon ", "UNE COLONIE de PEUPLEMENT "...Tout le monde connaît
la suite . En1946 , la "départementalisation" a été demandée par le" C.R.A..D.S." composé de " Réunionnais" -peut-être aussi des " kréopolitains" de longue date : pour moi c'étaient tous des Réunionnais, SANS DISCRIMINATION aucune ! ! " LES PÉTAINISTES"de cette époque ( des membres de la grosse bourgeoisie locale pour la plupart , exploiteurs du peuple ") étaient aussi violemment opposés à la "départementalisation " qu'ils qualifiaient de " votre départementalisation de merde" !!! Combien de fois ai-je entendu "cette expression haineuse jetée" au visage de mon Père ( alors " communiste") !! Même si j''étais trés jeune en 46 , cette expression est gravée dans ma mémoire ?? LA BOURGEOISIE " réunionnaise " qui " gouvernait") l'île en 46 et jusqu'en 55-59, était presque la même avec une "petite différence" :certains s'étaient transformés en "Gaullistes authentiques "!!! C'est pourquoi je suis si sévère ,parfois, envers CERTAINS " POLITICIENS" !!!
Pour ce qui CONCERNE LA DIVISION DE L’ALGÉRIE en "départements français"( après" sa conquête" ) et de LA TRANSFORMATION DE MADAGASCAR EN COLONIE (après sa "conquête " également !) ces deux pays étaient des " Nations ,des Pays indépendants" !!!" LA COLONISATION" ,contrairement à ce qu'a dit SARKOZY : "la colonisation" n'a pas été "plutôt BÉNÉFIQUE" (heureusement que des bénéfiques et utiles ont té réalisées dans " les "Colonies "!!! C'est l' ''avis , aujourd’hui , de tous les " DÉMOCRATES AUTHENTIQUES" DE NOTRE PAYS .... Pour TERMINER je dirai : si un jour, la grosse majorité (une majorité claire!) de RÉUNIONNAIS SOUHAITAIT " QUITTER LA REPUBIQUE FRANÇAISE " ,! ILS OBTIENDRONT " L’INDÉPENDANCE DE LEUR ILE SURPEUPLÉE" , en vertu d ' une véritable décolonisation" et non d'une" supercherie" d'une "mystification" , "d'une vaste imposture" comme celle proposée par le P.C.R pendant plus de 20 ans :c est' ,en tout cas , la conviction profonde à laquelle je suis parvenu à la suite de NOMBREUSES recherches !!! Souhaitons seulement à ceux qui appellent ardemment de leur vœu cette revendication , qu'ils ne soient jamais forcés de "rendre de sérieux compte leurs Nationaux"...Disent-ils , eux aussi :" APRÈS NOUS LE DÉLUGE" ?? L'exemple de la Nouvelle Calédonie ( appelée parfois "KANAKY ") sera"trés instructif " et "édifiant " ... bientôt !!

28.Posté par Bayoune le 11/10/2015 11:37
" En 1946 , la "départementalisation" a été demandée par le" C.R.A..D.S." composé de " Réunionnais" -peut-être aussi des " kréopolitains" de longue date : pour moi c'étaient tous des Réunionnais, SANS DISCRIMINATION aucune ! ! " LES PÉTAINISTES"de cette époque ( des membres de la grosse bourgeoisie locale pour la plupart , exploiteurs du peuple ") étaient aussi violemment opposés à la "départementalisation " - mon cher vieux créole, non ce n’était pas des kréopolitains, sà in mot nouvo, lété plito des makropolitins, sà osi lé nouvo, noute vokabilère i yanrisi - vous qui, même étant jeune a vécu cette période historique - un peu par votre père. Pensez vous réellement que tous les pétainistes de l'époque étaient contre la départementalisation des pseudocommunistes?. Le père de la départementalisation, de la loi scélérate de 46 pour la Réunion - qui fut aussi bien avant un agent français en 1925 à Oubône, ce chef de dispensaire - parait -il pistait les communistes bolchéviques et dénonçait fidèlement les menées auprès de la délégation française au Siam. Il dénoncera même un trafic de vin de messe, ou wa ziska ousa i sava noute bononm!!! Progressiste ? Celui qui déclare à l’arrivée du gouverneur Aubert dans l’île « En tant que fonctionnaire, je vous obéirai, et il rajoute, en bon patriote français… En tant qu’homme, il m’est extrêmement pénible de voir la France foulée aux pieds ; et je crois qu’il est du devoir de chacun de nous d’envisager de lutter au coté au coté de n’importe qui pour le salut de … la France ( li la pa di la Réniyon kamarade ?
Et le 5 octobre 1940, « notre » bon docteur fait allégeance au Maréchal Pétain en déclarant « je m’engage donc personnellement à suivre avec un entier loyalisme, le gouvernement français, ainsi que son chef le maréchal Pétain » et en tant que chef de service de la santé en novembre 41, il transmet les ordres du gouverneur à ses subordonnés, dans les termes suivants : « J’attire votre attention sur la discipline dont vous avez l’obligation impérieuse de donner l’exemple. Il n’est pas possible de concilier des avantages qu’on retire d’une fonction publique avec un comportement hostile, voire rétif envers le gouvernement qui rétribue cette fonction, et si on entend agir autrement, l’honnêteté la plus élémentaire consiste à se démettre …» C’était presque du Debré avant l’heure, la différence, M. Debré à déporté les fonctionnaires supposés être rétifs à la colonisation. Le 31 mai 1942, ce père de la départementalisation, prend part à la cérémonie de prestation de serment des légionnaires… discours enflammés, serment d’allégeance collectifs, brassard tricolore, bras tendus, selon le salut à la mode de Mussolini/Hitler. Kosa ou panss vieux camarade kréole ? Les pétainistes étaient partout, certains ce son rachetés, allant du coté de la gamelle, et ce fut le cas de ce pétainiste repenti… maquillé en progressiste.

29.Posté par EKOLO le 11/10/2015 18:22
Le vivre ensemble péyi, ce n'est pas le fait d'avoir des groupes ethniques différents vivant sur le même territoire. Ca serait effectivement banal si c'était rien que ça : ça existe dans bien d'autres régions du monde (à commencer par la métropole).

C'est surtout le fait que nos différentes cultures sont ouvertes aux autres, ce qui n'est pas forcément le cas ailleurs.
Quand il y a des célébrations chinoises, malbars, zarab, malgaches, basques (...) vous y êtes convié.
C'est ça qui n'est pas banal, et qui fait le vivre ensemble péyi.
Le jour où les Réunionnais en auront marre, ils seront assez grands pour le faire savoir.

En attendant, les touristes sont bien contents de constater tout ça.
C'est une partie non négligeable de notre renommée dans le monde, pourquoi s'en priver ?

30.Posté par L'Ardéchoise le 11/10/2015 19:37
Bayoune , on ne peut pas saboter une langue en l'écrivant lorsqu'elle n'a pas de graphie formellement définie .

31.Posté par Bayoune le 11/10/2015 19:59
et in l'EKOLO lé kontan war son konpatriote zwé lo klown pou amize touriss, ousa ni sava bondiyé sinyèr. Si pou ou sé sèlman sà lo viv ansanb ou fé inpé pitiyé. Mé na in nafère ou wa pa, bann zétranzé i yarive la Réniyon, sé la France qui les invite chez nous et les pourchasse quand ces migrants arrive en France .

32.Posté par 974 E.D le 11/10/2015 21:55
et pourtant nous vivons dans un système qui provoque la mort d'un enfant tous les cinq seconde dans le monde mais sa vous vous en foutez car vous ne pensé qu'à votre petite personne dans votre monde d'égoiste ..... ""sachez que le siège de la dictature mondiale se trouve à Washington,à Paris,Londres et Bruxelles quand même....."""" le vivre ensemble Réunionnais, son partage, son langage qu'il existe où non pour vous n'est pas un problème grave quand même.....

33.Posté par Zozossi le 11/10/2015 22:57
@27.Posté par Vieux Creole

Sachez que je n'ai d'autres certitudes que celles qui se fondent sur la connaissance des faits.
Cela dit, vous êtes bien bon de vouloir "m'apprendre" une histoire que je connais plutôt bien (et pour cause!): celle de l'Algérie et de la Réunion.

-1er point: l'antériorité de peuplement de la Réunion.

Vous confirmez ce que j'écrivais, à savoir que les premiers occupants humains de la Réunion ont bien été des Français (donc des Blancs): les mutins envoyés par Flacourt, restés trois ans, suivis par les familles de colons amenées de France par l'escadre de Véron en 1665 et qui firent souche à Bourbon, suivies elles-mêmes de bien d'autres.
Tous les non-Blancs arrivés postérieurement à la Réunion (Cafres, Malgaches, Malbars, Chinois…) y ont été amenés par les Blancs, déjà installés ici.

Accessoirement, les prétendus "dodos" locaux antérieurs au peuplement humain étaient en fait des ibis de la Réunion.

-2e point: la départementalisation.

Vous avez de cet épisode de 1946 une vue manichéenne anti-historique: votre opposition entre "pétainistes" (méchants-gros colons-bourgeois) prétendument anti-départementalisation et "hommes de progrès" (gaullistes, communistes) prétendument pro-départementalisation est une vision abstraite et puérile de faits beaucoup plus complexes.
Comme presque toute la France (et presque toute l'Algérie), presque toute la Réunion (de tous milieux sociaux) a été pétainiste: interrogez les témoins de bonne foi, et lisez les historiens dignes de ce nom.
Donc, affirmer que les pétainistes auraient été hostiles à la départementalisation n'a aucun sens.

Si Bayoune ne s'en était pas chargé dans son post 28 (un des rares qui soient lisibles puisque il a renoncé pour une fois à triturer laborieusement son français pour en faire un kwéyol chimikomik imbuvable), je vous aurais éclairé sur le parcours politique ultra-sinueux du père de la départementalisation: j'ai nommé Raymond Vergès, qui était maire pétainiste de Salazie (jusqu'au débarquement du "Léopard" en 1942) juste avant de devenir député communiste de la Réunion.

J'ajouterai dans le même registre que son illustre compère martiniquais Aimé Césaire (père de la départementalisation de la Martinique) dédiait sa revue poétique "Tropiques" à l'amiral Robert (gouverneur vichyste de la Martinique) juste avant de devenir lui aussi (quelle coïncidence!) député-maire communiste, et accessoirement grand prêtre de Sainte-Négritude.

Vous abordez -assez confusément- d'autres sujets qui nous mèneraient trop loin: à chaque jour suffit sa peine.

34.Posté par EKOLO le 12/10/2015 03:58
@ Bayoun

Mi pans pa ke bann moun i mars si lé fé ryin ke pou bann tourist ; parèy pou bann moun i dans maloya kan na fèt kaf, pou bann sinwa i fé pèt pétar pou zot zour de lan.
Bana i fé sa dabor pou zot minm, answit ke sa si na de moun pou gad a zot, lé méyèr ankor. Parèy in moun i zouwé gitar a i tou sèl, si na de moun i ariv pou gad a i, ou sa dir i fé lé kloun pou bann spèktatèr ?

Mi wa nout viv ansanm tèl manyér, si na dot lègzanp, way a ou. Mi fé pa konkour mwin la.

Petèt ou pans ke nou lé anvayi, ke léta fransé i fé èkspré pou nway a nou, pou fé fwir a nou. Mi pans pa. Mi pans ke sé bann moun minm i swazi nir la réynyon, a koz le klima lé agréab, bann péyizaz lé zoli ...
Lé vré selman, la réynyon lé in ti lil, la plas na pwin tro ; an plis ké sa, léta la fini désarz a i kèstyon finansman rsa, tout bann zafér sosyal.
Lé vré in zour ou lot, i fodra fiks in limit, sinon sa nora ryin ke béton dèpwi lé ba ziska lé o. Minm si antretan bana i règ le problèm finansman rsa zafér tout.

Na le tan avan ariv ziska la ; in ta zafér i sera pli parèy tout manyèr.
Bann gro politisyin lé péyé pou travay si sa, nou lé la pou fér an sort ke zot i travay byin kom i fo. Na travay pou fér, mi di a ou. A lèr la, la popilasyon rényonèz lé pa prèt pou kontrol son dèstiné. Na ankor tro de moun la pa fini sort dann fénwar.
Si navé pwin in pès lotorité i sort la métropol, atèr la i seré in mélanz farwèst plis mwayènaz. Parèy lalzéri petèt.
Nou lé protézé par bann zinstitusyon fransèz, nou fé parti la frans, apré si na spésifisité na de moun lé élu lé péyé pou défand nout koz. Kom ma di a ou talèr, lé nou minm i dwa fé travay a zot kom i fo.

Nasima Dindar la intèrpèl léta a propo le finansman rsa. El a di "nou poura pa an sort a nou si i fé koma". El a fé son travay. Sèlman la, navé pwin pèrsone pou manifèsté.
Aprè sa, le moun i plèr, i sa vot FN 974 pou largé bann maoré. I desand dan la ru ryin ke pou zot gèl, zot ti moné, zot ti travay la méri ...
Le moun lé gayar pou stigmatiz zot bann vwazin, lé pa gayar pou bouz zot ki pou fé antand a zot : mi pans ke lé pa korèk, lé pa koma nou sa an sort a nou dan la vi. Lé pa bon pou lanbyans, pou la répitasyon, pou lamour prop ...
La sa ke mi pans, mwin la.

35.Posté par Bayoune le 12/10/2015 21:50
Zozossi , konm mi wa nou lé pa lwin marss dosi lo minm somin. Le Raymond Vergès, député "communiste" copain copain avec le gouverneur Aubert, et le monsignor Langavant, grand pétainiste devant l’Eternel, c'est vraiment une escroquerie morale. Un abus de confiance sur une population quasi analphabète, misérable dépourvue de tout idéal politique. Le Vergès Raymond était ce bourgeois, i pé dire makropolitin de la coloniale. Après la Chine et le Siam, peut être même un peu vomi par ses pairs la bas, il atterri à la Réunion pour que perdure la structure coloniale sous une nouvelle appellation. Ce que nous vivons aujourd'hui est peut être pire que la période coloniale. La départementalisation a volé notre réunionité, par une subtitution de population, a déporté nos enfants, tenter de d’effacer nos repaires. Heureusement que la jeunesse réunionnaise tient le flambeau. Konm i di, tipa, tipa nou va rivé reconstruire une Réunion réunionnaise, à coté des autres peuples libres de l'océan indien...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales