Economie

La Réunion n'est plus le département avec le plus fort taux de chômage...

Mercredi 7 Décembre 2016 - 16:59

La Réunion n'est plus le département avec le plus fort taux de chômage...
Avec un taux de chômage (au sens du BIT) qui s’établit à 27,1% au 2ème trimestre, Mayotte supplante désormais La Réunion comme étant le DOM ayant le plus fort taux de chômage. Selon les prévisions de l’institut de statistiques, les autres DOM ne devraient pas avoir un taux de chômage aussi élevé que Mayotte pour l’année 2016.
 
Ce taux de chômage au 2ème trimestre 2016 augmente encore nettement (+3,5 points) par rapport à 2015, après la forte hausse (+3,9points) de l’année précédente.
 
Cette augmentation reste liée au fait que les Mahorais se portent de plus en plus sur le marché du travail. Le taux d’activité croît donc encore sensiblement en 2016, tandis que le halo autour du chômage diminue de nouveau. Sur un an, le nombre de personnes sans emploi souhaitant travailler croît légèrement. Par ailleurs, 45.400 Mahorais ont un emploi, soit seulement 1.200 personnes de plus qu’en 2015.

La Réunion n'est plus le département avec le plus fort taux de chômage...
Au 2e trimestre 2016, 17.100 Mahorais sont au chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), soit 3.200 chômeurs de plus en un an. Le taux de chômage, qui s’établit à 27,1%, augmente fortement (+3,5 points) pour la deuxième année consécutive (+3,9 points en 2015).

En France métropolitaine, le taux de chômage est de 9,6% au 2e trimestre 2016. Mayotte devient le département français avec le taux de chômage le plus élevé. Les jeunes sont particulièrement concernés (47,2%).

Des Mahorais plus nombreux sur le marché du travail
 
Cette hausse du chômage est d'abord liée à la structuration du marché de l’emploi, qui se formalise: chaque année, les Mahorais sont ainsi de plus en plus nombreux sur le marché du travail. La population active augmente très fortement et les créations d’emplois ne peuvent suivre un tel rythme.

En 2016, 62.500 Mahorais en âge de travailler sont actifs, c’est-à-dire soit en emploi soit au chômage au sens du BIT, ce qui porte le taux d’activité à 50,5% (+2,3 points sur un an). En deux ans, le taux d’activité s’est accru de 6,1 points.

Parallèlement, l’emploi a faiblement progressé en 2016: 45.400 Mahorais ont un emploi, soit seulement 1.200 personnes supplémentaires en un an. Seuls 36,7% des Mahorais âgés de 15 à 64 ans ont un emploi. Ce taux est stable par rapport à 2015, alors qu’il avait progressé de 1,2 point en 2015 et de 1,8 point en 2014.

Le halo autour du chômage se contracte

Par ailleurs, en 2016, 24.100 personnes souhaitent travailler mais ne sont pas considérées comme chômeurs. Elles sont inactives au sens du BIT, soit parce qu’elles ne font aucune démarche active de recherche d’emploi (87%), soit parce qu’elles ne sont pas disponibles dans les 15 jours pour travailler (13%).

Elles constituent le halo autour du chômage. En parallèle de la hausse de l’activité, le nombre de personnes inactives souhaitant travailler baisse par rapport à 2015 (-1.300 personnes).

En additionnant chômage et halo autour du chômage, on compte 41.200 Mahorais sans emploi souhaitant travailler, soit 31,6% des personnes de 15 ans ou plus. Cette part croît faiblement entre 2015 et 2016 (+0,6 point), en raison de la réduction du halo et de l’augmentation concomitante du nombre de chômeurs.

La Réunion n'est plus le département avec le plus fort taux de chômage...
Forte hausse du chômage pour les hommes, participation accrue des Mahoraises au marché du travail

Comme en 2015, la hausse du chômage provient essentiellement des hommes. Leur taux de chômage augmente de 4,5 points contre 2,0 points pour les femmes. En deux ans, le taux de chômage des hommes a augmenté de près de 10 points contre 3,4 points pour les femmes.

Le taux de chômage des femmes reste néanmoins beaucoup plus élevé que celui des hommes (32,6% contre 22,6%). Pourtant, elles se portent moins souvent sur le marché du travail. Ainsi, seulement 43,2% des femmes mahoraises en âge de travailler sont actives, contre 58,9% des hommes.

Leur taux d’activité augmente certes sensiblement en 2016 (+2,7 points), mais moins qu’en 2015 (+4,7points). La hausse de l’activité féminine se traduit à la fois par une hausse du chômage et par une augmentation de l’emploi. Le taux d’emploi des femmes croît toujours en 2016 (+1,1 point), mais moins qu’en 2015 (+2,8 points).

A contrario, le taux d’emploi des hommes recule pour la deuxième année consécutive: -1,1 point en 2016, après -0,6 point en 2015.
Lu 12346 fois



1.Posté par le taz le 07/12/2016 17:11

pépère aura réussi à inverser le classement de la réunion niveau chômage.
bon, y reste encore du boulot, car elle passe de n°1 à n°2.....
mais quand même....

pour encore plus de chômage et de pauvreté,
votez communiste ou PS......

2.Posté par Jose le 07/12/2016 17:19

Pour comprendre la place du travail dans l'Islam, nous allons d'abord considérer les alternatives possibles: la mendicité (aide sociale), l'oisiveté et le temps consacré à la religion.

* La mendicité (même sous sa forme institutionnalisée) est défendue sauf en cas de nécessité, où elle devient déconseillée, et cela pour deux raisons: parce qu'il faut préserver son honneur et placer sa confiance en Dieu en adressant ses demandes à Lui exclusivement, plutôt qu'aux gens.

"Quiconque demande la charité pour augmenter sa richesse demande en fait des braises de l'enfer, alors qu'il en prenne autant qu'il veut" (Hadith, citation du Prophète Mohammed).

3.Posté par klod le 07/12/2016 17:39

ha bon ?????????? !!!!!!!! et c'est bien, ca ?

4.Posté par loubi le 07/12/2016 17:45

vraiment pas de quoi être fiers.....

5.Posté par Allanrun le 07/12/2016 18:07

Bonnet blanc... Blanc bonnet!

6.Posté par TICOQ le 07/12/2016 18:34

Bonne nouvelle ça s'arrose !

7.Posté par DOGOUNET le 07/12/2016 18:37

MONDIESEIGNER...et dire que certains doivent être fiers de comparer des choses non comparables (quid du niveau moyen de revenus entre les 2 îles ?). C'est comme untel qui comparait récemment les pluies de 6 heures de ce week-end à celles de Paris. Lamentable !

8.Posté par klod le 07/12/2016 18:40

"sauf en cas de nécessité" ................... tout est dit dans cette hadith .............en plus ca "sonne" bien !
à méditer comme disent les "vrais" méditants et non les comiques de service .

9.Posté par noe le 07/12/2016 19:41

Enfin une bonne nouvelle !
On s'est fait battre par plus petit que nous !

10.Posté par Jojo le 07/12/2016 21:28

1 : Je pense que le premier employeur de l'île, c'est l'Etat. Et vu que la droite veut diminuer le nombre de fonctionnaire, je modifie ton slogan : "pour encore plus de chômage et de pauvreté,
votez à droite..."

11.Posté par le taz le 07/12/2016 23:44

@10
vous vivez dans quel monde ?
ben tiens, je vais poursuivre votre raisonnement :
l'état n'a ka embaucher 7 millions de chômeurs et pouf : plein emploi, trop facile !

courbe inversée...

par contre, quand il va s'agir d'aller réclamer les impôts pour payer tout ça, vous direz quoi ????

12.Posté par TAZ OPINION le 08/12/2016 05:49

La différence est relative. A Mayotte, être au chômage n'a pas encore le même sens qu'à La Réunion. Les Mahorais commencent tout juste à pointer à Pôle Emploi car ils réalisent maintenant que cela tient d'un statut qui peut leur permettre de bénéficier de prises en charge diverses qui n'existaient il y a encore peu de temps. A Mayotte, aller gratter un champ, aller finir ou peindre un mur, aller livrer une marchandise, aller nettoyer une cour ou casser des cocos sont encore des activités du quotidien. Il y a belle lurette que les Réunionnais préfèrent attendre le RSA en regardant des télénovelas avant de faire la queue à La Poste puis devant la boutique ... A Mayotte, il n'y a pas encore plus d'embouteillages à l'arrivée du RSA que d'habitude contrairement à La Réunion où tous les grater' dki sortent leur petite auto tunée de m.... pour nous emmerder sur des routes déjà encombrées. Pour faire simple : Chômeur Réunion = Gratel VS Chômeur à Mayotte = An sort' ali ek ti boulo et lespwar pou trouv in vré travay. La ba na pwin autan de grater d'ki la moukat kom La Renyon.

13.Posté par COSTA le 08/12/2016 07:35

C'est l'hôpital qui se fout de la charité...

14.Posté par n''''importe quoi! le 08/12/2016 08:27

Quel dommage , on était premier dans quelque chose et on a perdu...bouh, je pleure!!!
Effectivement , c'est débile de comparer Mayotte au niveau de vie et de développement très très inférieur au nôtre , mais bon , les statisticiens et les experts de tous poils doivent justifier de leur existence à défaut de leur utilité!
Post 2:L'islam n'a rien à voir là dedans , dans notre île , les "Z'arabes" ne sont que très rarement au chômage , il y a juste un truc qui cloche dans le raisonnement alors quoi? juste une petite haine de derrière les cierges?

15.Posté par gromale le 08/12/2016 09:27

@ 11 : le chômage augmentera sous Fillon, il suffit de lire les projections économiques.

16.Posté par KLB le 08/12/2016 14:50

plus de chômeurs BIT à Mayotte ? vraiment ?

17.Posté par TICOQ le 08/12/2016 14:53

Mettons-nous au chômage pour reprendre notre 1ère place si difficilement gagnée !

18.Posté par Tanguy Proquo le 08/12/2016 15:52

De fait les chômeurs Mahorais inscrits à la Réunion sont rentrés chez eux et se sont inscrits à Mayotte de toute façon se vanter de n'être plus les premiers dans cette spécialité n'a rien de glorieux. La france dans son ensemble reste l'une des dernières à ce niveau, l'Allemagne 4.3 % et l'Angleterre 4.7%. Nous sommes à plus de 10% nous aimons battre des records même si ce sont des records négatifs. Il faut dire qu'avec les dirigeants qui sont en permanence en campagne électorale...Ca ne risque pas d'avancer.

19.Posté par Noél le 09/12/2016 10:23

Depuis qu'ils sont devenus Français et qu'ils ont les mêmes aides , pourquoi aller travailler !!!!

20.Posté par Raisonnement le 09/12/2016 12:34

@ 11, le taz
Je poursuis votre raisonnement :
Réclamer plus d'impôts ? Non ce n'est pas nécessaire, la France verse chaque année environ 21 milliards d'euros à l'Europe, laquelle (avec notre argent - nos impôts) décide de reverser selon ses critères à elle seulement 14 milliards de "financement" en France avec l'obligation d'afficher partout le drapeau aux étoiles jaunes. Environ 7 à 10 milliards en moyenne partent donc ailleurs qu'en France (nous sponsorisons sans le savoir le reste de l'Europe) mais en plus on ne peut pas choisir de financer ce que l'on souhaite avec les 14 milliards qui reviennent... De plus chaque année l'évasion fiscale de nos multinationales du CAC 40 représente 80 milliards de pertes de recettes pour l'Etat... Que l'Etat fasse son boulot au lieu de racketter la classe moyenne et les travailleurs pauvres (TVA injuste) pour des lobbys esclavagistes modernes (déguisés) dont la recherche de profit dépasse toute morale ! Mais l'oligarchie est rarement visée comme responsable de la paupérisation du peuple... Les médias, détenus par des banques et des riches manipulent l'opinion en faisant culpabiliser les "bénéficiaires" d'aides sociales, les soit-disant "profiteurs du système". Qui profite le plus d'après vous ? Celui qui gagne 400€ ou celui qui s'octroie des salaires indécents et spécule sur les marchés financiers sans effort... sans payer d'impôt en France ?? Fffff... 30% de chômage c'est la Grèce ! Nos chers "représentants" ne sont même pas choqués... Honte à eux

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter