Société

La Réunion et les DOM devraient être épargnés par la hausse de la TVA


La Réunion et les DOM devraient être épargnés par la hausse de la TVA
Hier Marie-Luce Penchard, la ministre de l'Outre-Mer, a laissé entendre que l'augmentation de 1.6 point de la TVA ne devrait pas concerner "à priori" les DOM. L'outre-mer bénéficie généralement de régimes dérogatoires pour ce qui concerne la TVA. Pour l'heure, Bercy n'a pas encore confirmé les modalités d'application de la hausse aux départements d'outre-mer. Même si l'annonce de la ministre reste très prudente, les derniers arbitrages du gouvernement concernant la TVA a taux réduit laissent présager que la Corse et l'outre-mer ne seront pas directement concernées par les mesures annoncées dimanche par Nicolas Sarkozy (lire ici : Le gouvernement préserve finalement la TVA domienne réduite).

A La Réunion, syndicats et responsables politiques de gauche étaient montés au créneau suite à cette annonce (lire ici : Jean-Pierre Rivière dubitatif sur la hausse de la TVA "sans conditions" pour les patrons). Ils considèrent que cette mesure, si elle était appliquée à La Réunion, risquerait de peser fortement sur le pouvoir d'achat des ménages.

En outre, si la TVA sociale, comme elle a été communément appelée, est mise en place pour permettre de baisser les charges patronales, il faut aussi prendre en considération les nombreuse exonérations de charges qui existent déjà dans les DOM. Quoi qu'il en soit, le débat risque d'être animé concernant l'application de ces mesures, surtout à l'approche des prochaines grandes échéances électorales.
Mardi 31 Janvier 2012 - 06:34
.
Lu 963 fois




1.Posté par Gvar le 31/01/2012 08:05
J'aime bien le "à priori"... Quand bien même ce serait effectivement le cas, est-on censé dire merci ?

2.Posté par vipère le 31/01/2012 09:16
on devrait surtout être épargné par cette clique à compter de mai

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales