Société

La Réunion comptait 116.000 personnes en situation d'illettrisme en 2011


La Réunion comptait 116.000 personnes en situation d'illettrisme en 2011
Le constat est sans appel. Selon l'enquête Insee de 2011 portant sur l'illettrisme, la Réunion compte 116.000 personnes en situation d'illettrisme. Un chiffre en augmentation par rapport à 2007 (+16.000 personnes), mais compensée par la croissance démographique, qui reste trois fois plus importante qu'en métropole (7,4%).

Une définition de l'illettrisme s'impose avant de comprendre l'enquête de l'Insee. Selon l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI), le terme d'illettrisme est réservé pour qualifier les personnes qui ont été scolarisées dans le cadre de l'école française et qui ne maîtrisent pas les compétences de base en lecture, écriture pour être autonome dans des situations simples de la vie quotidienne.

"L'enquête réalisée en 2011 s'est attachée à évaluer les compétences d'adultes, sur la tranche d'âge de 15 à 65 ans, à l'oral et en calcul. Elle permet de les situer au niveau national", explique Valérie Roux, directrice régionale Réunion Mayotte de l'Insee. La dernière enquête de l'Insee sur ce sujet remontait à 2007.

Qu'apprend-on dans la nouvelle enquête de 2011 ? A la Réunion, 116.000 personnes sont en situation d'illettrisme, soit 22,6% des 16-65 ans ayant été scolarisés (21,4% en 2007 ndlr). Entre 2007 et 2011, 16.000 Réunionnais en plus se retrouvent confrontés au problème de l'illettrisme. Un chiffre qui s'explique notamment par la croissance de la population, souligne l'Insee. Un taux particulièrement élevé par rapport à la métropole et les Antilles (respectivement de 7,4%, 20% en Guadeloupe et 14% en Martinique).

Parmi les catégories de la population les plus concernées par l'illettrisme, un profil se dessine. Celui d'un homme jeune, issu d'un milieu modeste. L'Insee note dans son enquête que 30% des hommes réunionnais sont en situation d'illettrisme, contre 16% des femmes. Une situation liée en partie aux "habitudes" de lecture durant l'enfance. "48% des hommes ne lisaient jamais contre 30% des femmes", souligne Hervé Le Grand, chef du service études et diffusion à l'Insee.

Renan Boillot, sous-préfet délégué à la cohésion sociale et la jeunesse
Renan Boillot, sous-préfet délégué à la cohésion sociale et la jeunesse
"Le constat est préoccupant et demande la mobilisation de tous les acteurs"

Pis, si l'on en croit l'étude de l'Insee, la part des jeunes rencontrant des difficultés face à l'écrit s'est accrue entre 2007 et 2011. "Le taux d'illettrisme ne baisse pas chez les jeunes, alors qu'il diminue sensiblement au-delà de 60 ans", rappelle-t-il.

Le rôle des parents dans l'apprentissage pèse également dans la balance. "La réussite de l'enfant dans l'apprentissage de la langue française dépend également des compétences des parents, notamment du diplôme de la mère ou du père (…). La langue parlée durant l'enfance à la maison est aussi un facteur important quant à l'apprentissage de la lecture et de l'écriture de la langue française. 70% des personnes parlaient uniquement le créole durant leur enfance. Parmi elles, 29% ont de grandes difficultés à l'écrit à l'âge adulte", précise Hervé Le Grand.

Présent autour de la table ce matin, Renan Boillot, sous-préfet délégué à la cohésion sociale et la jeunesse, ne peut que faire le constat "préoccupant" de la situation de l'illettrisme à la Réunion. "Le constat est préoccupant et demande la mobilisation de tous les acteurs. En 2011, l'Etat et les collectivités ont décidé de la création d'un plan régional de lutte contre l'illettrisme. Cette étude va nous permettre de mesurer l'effet du plan, car il nous fallait des références (dernière étude datée de 2007 ndlr). Il très important pour nous d'avoir un point de situation au moment de la mise en oeuvre du plan d'action", explique Renan Boillot.

Le plan régional de lutte contre l'illettrisme met en place une quarantaine d'actions chaque année : des actions scolaires et péri-scolaires dans le domaine de la prévention ou encore la mise en place de formations spécifiques auprès d'un effectif annuel d'environ 1.500 stagiaires.

En synthèse, 22,6% des 16-65 ans scolarisés en France sont en situation d'illettrisme. Un taux dont l'évolution n'est pas significative par rapport à 2007 (21,4%) mais qui reste trois fois plus important qu'en France métropolitaine et aussi supérieur aux Antilles.
Vendredi 25 Octobre 2013 - 11:51
Lu 1755 fois




1.Posté par yeux ouvert le 25/10/2013 12:22 (depuis mobile)
En effet c est pour cela que courant 2014 je lance une association pour permettre aux personnes qui ne savent ni lire ni écrire à apprendre
je suis triste de ce constat et c est pour ça que depuis plusieurs mois maintenant montage projet en cours

2.Posté par Zbob le 25/10/2013 12:54
Triste constat qui n'est pas un scoop hélas...
Ceci explique en partie pourquoi les maires peuvent aussi facilement se servir de ces gens comme main d'œuvre fictive et comme nervis...
Rappelons que dans beaucoup de communes , les écoles sont mal entretenues, laissées à l'abandon, pas aux normes faute de crédits , disent-ils mais combien de fric est donné aux clubs de foot?

3.Posté par Olivier le 25/10/2013 13:37
sé pa vré tou sa, moa je travaye depui dé ané à la mairi, mé supairieurs son conten de moa meme si je c pa top ékrir korectemant en franssé.

Sé pa parse kon sé pa bien lir é ekrir qu'on trouve pa de travaye !

4.Posté par Rico le 25/10/2013 13:56
Et malgré cet illettrisme, le livre est toujours 15% plus cher à la Réunion qu'en métropole à cause d'un satané arrêté préfectoral... D'accord, cet arrêté ne concerne pas les livres scolaires, mais ce ne sont pas ces livres qui donnent envie de lire... Une honte!

5.Posté par noe le 25/10/2013 16:10
Il faut apprendre aux futurs enseignants comment donner de l'espoir aux enfants, comment les motiver pour bien apprendre en classe et non essayer de les contraindre au travail ...
Beaucoup de profs ne savent qu'attendre l'heure des sorties , de la pause , des vacances , les fins de mois, les congés de maladie ... et autres motifs pour ne pas être en face d'élèves ...
A la longue , ça décourage plus d'un enfant ...
Conseils: on ne saurait considérer que la réussite d’enfants, parfois très jeunes, ne dépend que d’eux. L’investissement des adultes qui les entourent, personnel éducatif d’une part mais aussi parents, est déterminant. Pour donner toutes les chances de réussite aux enfants, le rôle de chacun des acteurs doit cependant être précisément défini et respecté afin que les efforts s’additionnent et ne se neutralisent pas.........................

6.Posté par Noé BABET le 25/10/2013 16:16
noe974
Redéfinir le rôle de l’enseignement c’est la priorité à mon sens.
L’école doit-elle apporter une culture générale afin que l’enfant ait envie d’apprendre ou l’école doit préparer l’enfant à avoir un métier qui lui permettra de gagner sa vie et de vivre dignement ?
Actuellement la ligne est de faire des études longues afin de réussir d’où des bacs plus 5 -6-7-8 qui n’ont plus de sens, déjà le bac avec 95% de réussite n’a plus de valeur.
Je pense que l’enseignement doit s’aligner sur les besoins des entreprises en tenant compte des besoins futur plus tôt que des besoins du passé.
Pour finir je pense aussi que au lieu de faire du pantouflage , les enseignants les plus compétents qui ont de l’ancienneté soient dans des écoles ou lycées difficiles alors que c’est l’inverse qui se passe ,ce sont les jeunes enseignants qui sont envoyés à l’abattoir pendant que ceux qui ont le plus de capacité sont au soleil dans des lieux sans problèmes.

7.Posté par Anonyme le 25/10/2013 17:22
Tout le monde sait que le Réunionnais ne sait ni lire ni écrire Français !

8.Posté par Bouftango le 25/10/2013 18:57
@
Et les françaises elles adorent donner des cours de langue....et gratis c'est pour prouver la couillonisse....

9.Posté par Tanbi le 25/10/2013 18:59
7- Et ils ont bien raison. Car quel intérêt d'apprendre une langue aussi compliqué pour finir chômeur ?

10.Posté par Le Corbeau le 25/10/2013 19:13
LES ENFOIRES

Ils se font élire aux élections
ET APRES
Ils laissent délocaliser les Usines
Ils laissent faire appel aux Entreprises Etrangères
Et mettent les salariés au chômage
OU EST LA SOLIDARITE ??

11.Posté par jason bourne le 25/10/2013 19:31
vive le kwz !!!

12.Posté par diégo le 25/10/2013 21:36
Tout le monde se fout de ces pauvres jeunes à qui on fait croire qu'ils ont le niveau nécessaire pour affronter la vie alors qu'ils ont à peine le niveau de survie .C'est non assistance à personne en danger,et j'accuse les socialos d'être responsables de cet immense gâchis.

13.Posté par David Asmodee le 26/10/2013 07:26
Avant on était professeur par vocation. Maintenant on le devient pour "LA PLANQUE". La plupart d'entre eux ne savent pas aligner deux mots de français sans faire de faute d'orthographe. J'en connais qui n'ont jamais lu un roman de leur vie ! Ces statistiques ne sont pas étonnantes.

14.Posté par Bouftango le 26/10/2013 11:06
@12

Encore un sectaire. Il faut vraiment porter des oeillères pour tenir ce genre de discours. C'est pas seulement les socialos mais TOUTE la classe politique qui est responsable des malheurs de la France. Trouvez moi un politique qui ne s'est pas enrichi après avoir obtenu un mandat à part, et c'est le seul, l'abbé Pierre?

Alors arrêtez de faire l'aveugle.....

15.Posté par best le 26/10/2013 11:25
En 2010, le CESERR (comité économique et social régional de La Réunion) a proposé de mettre en place "un coordonnateur ayant de vrais pouvoirs pour garantir la cohérence de l'ensemble (des dispositifs) mais aussi le respect de chacun" (voir le rapport: "Pour une île lettrée"). Y a-t-il eu un pilote dans l'avion?
Lors de la conférence INSEE tous les partenaires qui s'occupent de l'illettrisme depuis plus de 10 ans à La Réunion étaient-ils présents? Constater c'est bien, réfléchir c'est nécessaire, agir c'est encore mieux: au-delà des chiffres alarmants il faut prendre en compte la souffrance des illettrés notamment des jeunes.
C'est à se demander à qui profite le crime!!!

16.Posté par Choupette le 26/10/2013 14:07
Dont l'auteur de l'article "Correctionnelle: Le pied niqué de l'évasion" ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales