Politique

La Réunion bénéficiera du dispositif hexagonal de prévention des feux dès 2011

Hier matin, au Maïdo, là-même où le feu avait pris il y a maintenant un mois, la ministre de l'outre-mer est revenue sur les moyens qui devront à l'avenir accompagner les pompiers de l'île. Sur ce sujet, la ministre s'est voulue rassurante devant son auditoire. Elle a rappelé qu'elle pèsera de tout son poids auprès du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, pour que la Réunion bénéficie, au même titre que certains départements métropolitains, des moyens dédiés à la lutte contre le feu. A ce titre, la Réunion prépare sa demande à l'inscription au "Plan national de prévention des feux de forêts" qui devrait la faire vivre une saison sèche 2011 beaucoup plus sereine que cette année.


La Réunion bénéficiera du dispositif hexagonal de prévention des feux dès 2011
Le SDIS, l'ONF, le Conseil général, la Préfecture, la mairie de Saint-Paul. Tous les acteurs concernés par l'incendie du Maïdo ont évoqué hier matin, sous la tente du PC incendie installée sur le parking de départ de la randonnée du Grand Bénare, les suites à donner à l'après incendie, pour que "cela ne se reproduise jamais" comme l'a souhaité de tous ses voeux le Préfet de la Réunion, Michel Lalande.

"Il faudra pas moins d'une dizaine d'années avant que la végétation reprenne totalement ses droits sur les 780 hectares partis en fumée". Voilà le décor planté suite à l'intervention de la député-maire de Saint-Paul, Huguette Bello, avant de rappeler, pour ce qui l'a concerne, les efforts de sa commune dans l'épisode incendiaire.

La Réunion attend son plan national de prévention des feux de forêts

La ministre de l'outre-mer a, quant à elle, confirmé qu'elle appuiera la demande locale pour que la Réunion soit inscrite au plan national de prévention des feux de forêts qui existe déjà dans les départements métropolitains disposant de massifs susceptibles d'être la proie des flammes. La Réunion n'en disposant pas.

La Réunion bénéficiera du dispositif hexagonal de prévention des feux dès 2011
Ce plan, s'il est avalisé en conseil des ministres en 2011, pourra doter la Réunion d'une visibilité d'ensemble dans les moyens à déployer en cas d'incendies de cette ampleur. Michel Lalande a ainsi évoqué son souhait de pouvoir disposer de ce plan à la sortie de l'été austral prochain.

Concrètement, ce plan comportera trois volets distincts. Le premier sera de créer un modèle de prévision, ce qui manquait cruellement dans ce dernier épisode malheureux. Le patron du SDIS n'y va pas par quatre chemins : "il n'y a pas de lutte efficace possible sans un modèle de prévision opérationnel".

La saison sèche, comme le lait sur le feu


En second lieu, le plan prévoit une prévention auprès du public à partir du moment où le risque devient fort, c'est-à-dire à l'approche des mois de sécheresse, à partir de septembre.

Enfin, le troisième volet du plan se voudra pragmatique puisqu'il aura pour mission de guider les hommes engagés dans leur action afin de ne plus être surpris par l'ampleur des événements. Une manière de ne plus entendre, pour le commandement du SDIS et la Préfecture, les reproches d'hésitation à faire venir le Dash-8 par exemple.

Rendre inoubliable cet incendie

Avant de conclure les différentes interventions, le Préfet de la Réunion a tenu a effectuer une piqûre de rappel à son auditoire, avant de raccompagner Marie-Luce Penchard. Pour lui, "le risque à l'oubli est fort", surtout au niveau administratif et politique où les sujets diffèrent chaque jour. Le massif du Maïdo, "avec ses 400.000 visiteurs par an" rappelle Huguette Bello, mérite l'attention de tous les acteurs concernés.

Raison pour laquelle le préfet a invité l'assemblée à rester mobilisée sur le sujet car pour Michel Lalande, "il s'agit de rendre inoubliable" cet événement que l'on nommera tous désormais "l'Incendie du Maïdo, comme l'on été ceux de 1970 et de 1988".
Mercredi 1 Décembre 2010 - 07:47
Ludovic Grondin
Lu 1483 fois




1.Posté par ti colon le 01/12/2010 08:24
J'appuies sans réserve les déclarations faites:

"le risque à l'oubli est fort"
"il s'agit de rendre inoubliable l'Incendie du Maïdo" ...

Place maintenant aux mesures efficientes...

Pour mémoire cliquez sur le lien ci-dessous

http://www.zinfos974.com/20h10-Le-Dash-8-est-arrive-a-La-Reunion_a22252.html

2.Posté par boyer le 01/12/2010 10:06
une bonne nouvelle qui témoigne encore des fautes commises par le parc national, puisque les lacunes dans les risques d'incendie etaient deja mentionnées dans les annexes du dossier de candidature au patrimoine mondial; ( tout le monde dit que la population doit s'approprier ce dossier de 400 pages, mais ni la presse ni les guignols du parc ne le font...)

à lire page 391et page393:

les equipements du maido:

12 km de pare feu, 6 citernes (110 m3), 2 retenues (15000 m3), 4 tours de guets


le retenue du gite de Bellecombe fuit depuis ....2007, mais le jir d'aujourd'hui nous annonce que le parc prefere investir dans des aménagement en braille au nez de boeuf (!!!)


lire aussi page 455 et surtout 458:

les incendies constituent l’une des principales menaces écologiques pesant sur les écosystèmes naturels de la Réunion. Ceci justifie l’établissement d’un plan de protection des forêts contre les incendies et le classement de l’île en zone à risque au niveau national et européen, permettant l’octroi de moyens de prévention et de lutte adaptés.
Le renforcement de la lutte a pour priorité l’amélioration de la capacité et de la rapidité des moyens d’intervention et de lutte.



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales