Economie

La Région vise les 8000 contrats d'apprentissage en 2015

La Région, en partenariat avec l'Etat, se fixe comme objectif de doubler la quantité de contrats d'apprentissage d'ici 2015. Le nombre d'étudiants de métier (nouvelle appellation des stagiaires en apprentissage) passe de 4300 en 2011 à 4800 cette année. L'objectif étant d'atteindre 8000 contrats à l'horizon 2015.


La Région vise les 8000 contrats d'apprentissage en 2015
Devant la situation difficile de l'emploi à la Réunion, la Région promet de ne pas manquer à ses engagements. L'apprentissage faisant partie de ses prérogatives, la collectivité se fixe comme objectif de doubler le nombre de contrats d'apprentissage à l'horizon 2015 et de passer de 4000 à 8000 contrats. "Le nombre de contrats d'apprentissage était en diminution avant 2010. L' objectif de la nouvelle mandature en partenariat avec l'Etat est de le doubler d'ici 2015", affirme Louis-Bertrand Grondin, élu à la formation et à l'apprentissage à la Région.

En effet, le nombre de contrat d'apprentissage est passé de 2900 en 2009, à 3200 en 2010 puis 4300 en 2011, soit une progression de près de 11%. "En 2012, il y aura 500 places supplémentaires", assure Louis-Bertrand Grondin, qui espère dépasser la barre des 5000 pour l'année 2013.

Des jeunes formés pour les grands chantiers

La collectivité travaille en étroite collaboration avec les CFA afin d'orienter les formations vers les secteurs innovants que privilégie la Région tels que les NTIC, le tourisme, l'agro-alimentaire, les services, l'environnement et les transports. L'objectif pour la Région est de former les jeunes "afin qu'ils soient opérationnels au démarrage des grands chantiers tels que la nouvelle route du littoral, les neuf projets d'hôtels, l'aménagement de l'aéroport de Gillot et de Pierrefonds ou encore le Trans Eco Express", assure l'élu.

Taux de réussite supérieur à 62%

Le taux de réussite en contrat d'apprentissage est supérieur à 62% et peut aller jusqu'à 100% dans certaines filières. Près de la moitié des lauréats s'insert sur le marché du travail, tandis que l'autre moitié poursuit ses études. "L'apprentissage est la voie d'excellence du monde économique", insiste Louis-Bertrand Grondin. "En général, l'entreprise qui s'est investie dans la formation du jeune tient à le garder car elle lui a inculqué la culture d'entreprise".

En 2012, sur une enveloppe de 100 millions d'euros annuels dédiés à la formation et à l'apprentissage, ce sont 33 millions qui sont consacrés aux contrats d'apprentissage, contre 29 millions en 2011 et 22 millions en 2010. "Nous axons nos efforts pour atteindre nos objectifs et le monde économique y a adhéré", se félicite Louis-Bertrand Grondin.
Jeudi 5 Juillet 2012 - 16:12
Lu 1589 fois




1.Posté par le réunionnais le 06/07/2012 13:28
c'est bien parti Mr GRONDIN!

2.Posté par Thierry le 25/07/2012 12:25
Les centres de formation à la licence production industrielle sont prêtes à préparer les apprentis pour les métiers techniques, tel le technicien supérieur d’industrialisation.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales