Société

La Région s'explique sur les travaux du radier de la Rivière St-Etienne


La Région s'explique sur les travaux du radier de la Rivière St-Etienne
La Région a organisé cet après-midi une conférence de presse afin de s'expliquer sur les choix opérés pour la construction du radier de la rivière Saint-Etienne. L'élu en charge des routes, Dominique Fournel, et le directeur général des routes à la Région, Philippe Demayer, ont tenu à apporter des éléments afin que "la population comprenne la problématique".

Tout d'abord, ils ont annoncé que les travaux pour réparer la partie du radier emporté pour les pluies consécutives au cyclone Felleng ont débuté ce week-end. La livraison est attendue en fin de semaine. Les automobilistes du Sud ne devraient donc être gênés que quelques jours par les embouteillages provoqués par la fermeture du radier.

401.000 euros de travaux pour Felleng

Par ailleurs, la Région tient donc à revenir sur la polémique concernant le coût des travaux suite au passage du cyclone Dumile et, moins d'un mois plus tard, celui de Felleng. En 2007, l'ancienne majorité régionale a choisi de construire un radier fusible plutôt qu'un radier en béton. Un choix qualifié de "bon" par Dominique Fournel, aussi bien en terme de coût qu'en terme de délai des travaux.

Concernant l'entreprise choisie pour ces travaux, la SBTPC, l'élu rappelle qu'un appel d'offres a été émis en 2010 pour une durée de trois ans. Parmi les sept dossiers présentés, c'est celui de la SBTPC qui a été considéré comme le plus intéressant, notamment sur le plan tarifaire, par la Région. La société de travaux publics est donc, jusqu'en août 2013 et la livraison du nouveau pont, responsable des travaux sur le radier. La Région précise que la SBTPC est également la seule à pouvoir choisir d'éventuels sous-traitants.

Enfin, si Dominique Fournel explique qu'il était impossible d'anticiper deux épisodes cycloniques si rapprochés, il précise que, pour Dumile, les travaux ont été estimés à 502.000 euros. Ils auraient, toujours selon lui, finalement coûté 478.000 euros. Pour Felleng, les travaux sont estimés à 401.000 euros.
Lundi 4 Février 2013 - 16:08
Lu 3782 fois




1.Posté par mary le 04/02/2013 15:51
Très bien Messieurs ; mais il aurait été souhaitable que les travaux du radier du Ouaki soient également accélérés afin de désengorger les différents axes routiers !

2.Posté par retour en regie le 04/02/2013 16:13
"il était impossible d'anticiper deux épisodes cycloniques si rapprochés" => a ce niveau de connnerie ca se passe de commentaire.

400.000 pour remblai qq m2 de gravas avec une couche d'enrobé pour le prix de plusieurs maisons? Ils font venir les galets par avion ou quoi?

3.Posté par n o e le 04/02/2013 16:16
Bof ! des explications idiotes sans fondements , pour des amateurs de sensations faibles , des gamins têtant tj le tété de maman !
Pour l'instant ce sont 500 000 € de perdus car la SBTPC a mal fait son travail mais a encaissé le chèque de la Région (qui devrait demander le remboursement pour travail macote !) ... Sauf s'il y a eu des "dessous-de-table" ... Il faudra vérifier cette affaire par la Brigade financière !!!!
Je n'ai jamais aimé les travaux mal faits et surtout qu'on paie le prix fort !
Un radier qui a coûté 500 000 € et qui ne résiste même pas à un ti torrent de boue , c'est "se foutre de la tête des gens" ... Du gaspillage de l'argent publique , de nos impôts (TVA , taxes douanières) et j'en passe !
Portons plainte sur cette affaire de gros sous détournés et mal employés ! (la censure ????)

4.Posté par kupidon le 04/02/2013 16:33
et toujours un pont belay presser de voire un autre cyclone non juste 3 jrs de pluies pour qu'on retrouve 400 000 € soit 310 smic imaginer combien d’emplois peu t’ont proposer il faut que je boss 22ans a 1500€ pour avoir cette petite somme donc en 15 jrs il ont foutue 44 année d'une personne a la poubelle si mes conte sont bonne 44ans x 12 mois = 528 x 1500 € = 792 000 € HALLUCINANT MR ROBERT et un pont bélay peu être prêté par l’armée et retirer en moin 2 par temps de pluie

5.Posté par ARNAKIA le 04/02/2013 17:23
Epidode 2 de l'arnaque !! Les prix sont donc variables , 1 jour 55000 euros, 1 jour 478000, et demain 400 et un bout .... je ne sais pas ce que ça sent, mais ça pue !! Le rabais des bonnes oeuvres ... ça vaut l'ouverture d'une enquête. Aujourd'hui une chose est sure, ce n'est pas la Région qui prends les gens pour des cons, mais les gens qui prends les élus de la Région pour des trés cons

6.Posté par Réunionnais attentif le 04/02/2013 17:24
@3. A noe qui sait tout sur tout surtout sur rien ?

Votre grande connaissance apparente de tous les dossiers divers et avariés (.) sur lesquels vous intervenez trouverait son summum, me semble-t-il, aux yeux de tous les lecteurs de Zinfos, si vous étiez le premier a Ozé réellement dénoncer ce scandale en déposant une plainte auprès du procureur de La République...

Une plainte pour être recevable par ce dernier qui instruira, si besoin, doit être déposée !!!

OZE DON ...

7.Posté par L'INSOUMIS le 04/02/2013 17:27
4.Posté par kupidon le 04/02/2013 16:33

Tout à fait d'accord nous avons en France un Génie Militaire, exemplaire et tout à fait capable d'installer un double pont Bailey, démontable et certainement moins couteux que cette arnaque de "radier fusible" à 500.000€ piece....
A lire :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_Bailey

Franchement, j'aimerai que l'on m'explique pourquoi cette solution n'a pas été envisagée, ni meme évoquée par la région....
Dans l'attente de vos réponses....?!

8.Posté par ticolon le 04/02/2013 17:31
Je crois que ces explications sont malvenues. Sur ce marché de reconstruction du pont, la SBTPC a été chargée de ce problème.
La SBTPC a-t-elle bien refait le radier? LA REPONSE EST NON.
Tout d'abord la rupture du radier a affaibli la solidité de l'ensemble du radier par la modification des protections en amont d'une part et donc de l'intégrité du radier existant.
En effet, on peut constater que la rupture est plus importante la deuxième fois que la première.
A partir du moment ou les protections en amont son détruites c'est UNE ERREUR MONUMENTALE DE REFAIRE UN RADIER SURELEVE QUI N'A PLUS LA CHOERENCE EN MATIERE DE SOLIDITE DE L'OUVRAGE. Celui ci est devenu instable par l'absence de continuité entre les deux berges(ou tronçons restant du radier).
Que faut-il faire?
Il s'agit d'un radier qui est appelé à ne plus être utilisé dans six mois. ON abaisse le tout et s'il pleut et qu'il y a des alluvions et crues on ferme.
Mais si on reste à un niveau bas, dès que les crues cessent on nettoie et la route est rouverte dès le lendemain. Par définition un radier reste franchissable, inondable et "submergeable". Si la solution du pont est pérenne, celle du radier ne peut l'être car il est provisoire.
Je suis prêt à démontrer a vos ingénieurs que pour ce radier (avec des calculs techniques et des couts) que ma solution est techniquement la plus apte à la situation.
Reconstruire en hauteur de plus d'un mètre du sol sans couloir directionnel des flux d'eau est une ERREUR FONDAMENTALE;
Monsieur l'élu, pouvez-vous nous expliquer comment quelques buses , du ciment pour les sceller et du terrassement peut coûter 478000 euros? Le matériau et les engins sont sur place. Prouvez moi que le contrat leur donne le droit de chiffrer ces travaux supplémentaires sans option?
Sans réponse, je saisirais l'administration de contrôle d'un tel avenant contraire peut-être au contrat.

9.Posté par lol le 04/02/2013 17:37
ils confirment donc qu'ils sont une vrai bande d'incapable, c'est toujours la faute des autres et oui ben voyons...
pour l'élu c'est la faute de l'ancienne majorité, et pour le technicien c'est la faute des réunionnais qui étaient trop pressés (jir de ce jour), c'est un scandale

10.Posté par Un peu de sérieux SVP le 04/02/2013 18:22
Des rigolos qui s'en mettent plein les fouilles et prennent les Kréoles pour des Kouyons !!

11.Posté par Candide le 04/02/2013 18:27
Bof bof cette réunion, juste de l'auto congratulation !!!

Quand il s'agit de l'argent des autres, on dépense sans vergogne !

12.Posté par jamais 2 sans 3... le 04/02/2013 18:45
Ticolon, 100% avec vous, c'est une escroquerie et une hérésie ce monticule de terre avec son enrobé!
La saison cyclonique peut durer jusqu'à Mai, je souhaite fermement qu'il n'y ait pas de troisième fois!

Si ça arrive, pour une fois, la troisième, je n'aimerais pas être à votre place Messieurs les Elus...

13.Posté par ecolo bobo pasteque le 04/02/2013 19:27
quand on voit l'incapacité de nos elus et des entreprises qui sucent de nos impots pour la route comme pour l'eau potable, ca permet de comprendre ce qui nous attend avec l’incinération. Heureusement qu'on est pas a fukushima!!!!

14.Posté par PEDIT450 le 04/02/2013 19:50
et bla bla bla et bla bla bla!!!! donc si j'ai bien compris, on va reconstruire un radier identique aux deux autres qui ont étés emportés??? elle se termine quand la saison cyclonique?? en juin, date prévue pour la livraison du pont?? Et on fait quoi si la pluie y " totoche" un bon coup dans les hauts? et que le nouveau radier se fait encore emporter? je vous laisse méditer...

15.Posté par ticolon le 04/02/2013 20:44
Oté la Région arrêtez vos conneries faites comme le radier du chaudron(il est submergé à chaque fois mais dès que la pluie et la crue cessent il est nettoyé et de suite en usage). Avant de reconstruire le radier il faut impérativement rediriger les flux vers les buses en place côté sud. Et surtout il faut refaire la protection côté saint-louis dès l'emprise de l'ancien bout de pont restant.
La protection du radier ne peut être faite en fonction d'un débit car on est sur du sol meuble et le diagramme des forces est inconstant et varie en fonction de la résistance de pénétration du sol.
L'équation même avec un coefficient d'erreurs tendant vers une valeur élevée est une variable.
Enfin en matière de sécurité lorsqu'un ensemble édifié est modifié par un élément extérieur(rupture partielle) les éléments de base sont modifiés et même si si on peut tendre vers un édifice quasi similaire, la résistance est aléatoire. Tous les ingénieurs savent ce problème et s'orientent vers une solution autre de façon à contourner le problème.
Si vous avez besoin faites appel à des experts. Il y en a ici chez nous.

16.Posté par ASSOCIATION STOP INJUSTICE le 04/02/2013 21:39
Que de l'arnaque,à qui profite ,toujours les gros,encore des dessous de table,pots de vins, toujours les mêmes,Didier ROBERT en tête et les autres, vous nous prenez vraiment pour des cons...........sans commentaires......................on est derriére vous à tout instant...................Il va falloir vous justifier ...........VOUS EN VOULEZ TOUJOURS PLUS ARRETEZ VOS MAGOUILLES !!!!! STOP

17.Posté par Réunionnaise curieuse le 04/02/2013 21:56
@15.ticolon

Vous avez tout à fait raison !!! Chez nous il y en a des experts !!!

L'île est peuplée de 850 000 habitants experts en tout et en rien.... dont un trop grand nombre d'élu-e-s cumulards qui ont des rentes de situation à vie avec de tels raisonnements !!!

Quelle chance d'être un département Français et de compter sur la mère patrie qui est là pour payer cette gabegie... pour combien de temps encore ???

18.Posté par durandal le 05/02/2013 05:51
A croire qu'à la Réunion il n' y a que des incapables.
Incapables de prévoir une structure des réserviste du génie militaire avec des moyens de franchissement
près positionnés.
Incapables de penser que deux cyclones peuvent se suivre ils n'ont qu'à regarder l'histoire.
incapables de réguler les cours des ravines et ainsi de constituer des réserves d' eau pérennes et ne pas couper l'eau comme dans tant de communes où on a laissé construire sans penser que la consommation d'eau augmente régulièrement.
incapables de créer des emplois alors que personne n'élague sous les lignes électriques, que les bas côtés des routes sont dans un état lamentable, et vous voulez que l'on vive du tourisme ?
Incapables de créer une barrière de tétrapodes pour créer des plages et protéger le littoral ?

non je ne le pense pas mais les politiciens sont peut être plus véreux ici ? mais c'est surtout que le Réunionnais encaisse au delà du raisonnable sans se plaindre une sorte de fatalisme!

eh ho réveille à ou créoles, laisse pas band macros faire !

19.Posté par noe2013 le 05/02/2013 05:59
Post 6
Pour vous répondre l'Association des "emprunteurs chaque jour de ce radier"(ECJCR) est en train de rédiger la plainte et la faire signer pour les automobilistes passant sur ce radier maudit !
Nous demandons le remboursement des 500 000 € à la Région et mise en danger de la vie d'autrui par la construction d'un radier en sable et aussi de rebâtir gratuitement un autre radier le plus vite possible pour lundi prochain !

20.Posté par Jack le 05/02/2013 07:42
Les pseudos spécialistes sont de sortie ici.
Apparemment tous ceux qui ont posté doivent travailler dans le génie civil puisqu'ils se permettent de juger de la qualité de l'ouvrage et de son prix.
Vous avez une meilleur solution? Mais pourquoi vous ne travaillé pas dans le BTP? Avec vos solutions miracles vous devriez faire fortune.
Quoi le coût est variable? Vous voulez dire que ces deux cyclone n'ont pas emporté ces deux radiers exactement de la même façon?

Bref y a qui devrait réfléchir avant de jouer au expert.

21.Posté par ALEXANDRA le 05/02/2013 08:04
Tout à fait d'accord avec le post 8
Demander une commission d'enquête et la parution des contrats parce que c'est nous qui payons
Les tarifs sont "tropicalisés" c-à-d que le surplus du coût (et en enlevant des matériaux) est attribué à nos décideurs complices !!!
Si par malheur nous avions d'autres cyclones et que le radier et le nouveau pont (retards avec avenants de paiements) nos chers élus seraient mal dans leur peau !!!

22.Posté par La conscience le 05/02/2013 08:35
En gros 500 € + 500 € = 1 million, les gravats sont ceux de la rivière donc de la matière 1ère, il ne reste plus qu'à payer les moyens humains et materiels. Et di ciment. Le reste des sous vont oussaaa. La Région qui se fait carroter et en plus il est heureux et il aimme ça en s'expliquant. Quelle bande de bras cassé alors.. Bébert le Guignole est est de coutume car après le Tampon sans eaux, la route du radier 4x le prix réel, le voilà mtn partie à la conquête de la Capitale. Autant Dionisien, fait pas ça ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii.

23.Posté par loool le 05/02/2013 08:38
la bien di bon marché i coute cher!!!

24.Posté par polo974 le 05/02/2013 15:46
pont de la rivière ste etienne: dans les 500 mètres
pont Bailey: portée maximale d’environ 48 mètres
(http://www.cnps.equipement.gouv.fr/article.php3?id_article=69)

trouvez l'erreur...

25.Posté par durandal le 05/02/2013 18:15
polo 974
*vous n'êtes pas sans savoir qu'il y a des moyens de franchissement qui permettent plus que cela et le radier n'est pas parti sur 500 M ;

26.Posté par polo974 le 06/02/2013 08:41
durandal
vous n'êtes pas sans savoir que je répondais spécifiquement à la proposition de pont Bailey émise plus haut.

quand à savoir avec certitude quel morceau du radier partira en premier, il faut être un peu devin (et/ou avoir sapé le point fusible).

27.Posté par durandal le 07/02/2013 20:35
Mon ami il faut prendre exemple sur les autres qui créent des radiers fusibles par places.
partie béton qui reste durable, partie en tout venant tassé, quand il saute il ne reste que les parties molles à remplacer .


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales