Social

La Région, présente à la réunion des transporteurs hier, veut "soutenir l'activité économique"

La Région Réunion veut réaffirmer sa démarche de soutien de l'activité économique qui "exige une solidarité". Présente à la réunion des transporteurs hier, la collectivité souhaite s'engager dans l'ouverture d'une "piste réaliste pour un carburant moins cher et plus écologique". Voici le communiqué dans son intégralité :


La Région, présente à la réunion des transporteurs hier, veut "soutenir l'activité économique"
Jean-Louis Lagourgue, premier vice-président de la Région a participé ce jour à la réunion de concertation avec les transporteurs.

Une réunion qui a permis de présenter les solutions à court et moyen terme pour pallier les conséquences de la hausse des carburants sur l’activité économique et notamment l’impact direct pour les transporteurs en particulier. Comme s’est engagé le président de la Région, Didier Robert, la collectivité a en effet décidé lors de cette réunion quatre propositions :

- Le remboursement partiel de la TSCC d'un montant forfaitaire de 3,60 cts/l (prix forfaire pour 22 régions françaises),

- L'importation des premières installations GPL avant la fin de l'année,

- La mise en place par l'Etat de la surcharge carburant sur les factures des transporteurs et des professionnels,

- La création d'un fonds de compensation financé par la Région à la hauteur de deux millions d'euros.

La Région s’inscrit dans une démarche de soutien de l’activité économique dans une période de crise qui exige une solidarité. La collectivité s’engage aussi à ouvrir une nouvelle piste réaliste pour un carburant moins cher et plus écologique.
Jeudi 14 Avril 2011 - 09:21
Lu 942 fois




1.Posté par JORI le 14/04/2011 11:54
La solidarité ou le soutien à l'activité économique ne doivent pas pallier des restructurations si nécessaires. Et jusqu'à quel prix ( à la hausse ou à la baisse) des carburants la Région compte t elle faire jouer la solidarité des contribuables?. Ces largesses des contribuables doivent être accompagnées de contrôles pour vérifier le bien fondé de ces demandes, non de ces exigences des professionnels de la route. Sinon on pourrait croire qu'il suffit de bloquer tel ou tel site pour se faire indument subventionner. J'aime à rappeler qu'aucun engagement n'a été pris du coté de ces pros.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales