Société

La Région lance un clip pour sensibiliser les jeunes à la lutte contre l'illettrisme


La Région Réunion et le Conseil Régional des Jeunes lycéens et apprentis (CRJ) ont effectué aujourd'hui, au lycée Victor Schoelcher de Saint-Louis, le lancement d'un clip visant à sensibiliser les jeunes à la lutte contre l'illettrisme. Cette initiative ambitionne de faire connaître au jeune public réunionnais le dispositif "case à lire". Le clip présenté aujourd'hui fait suite à une première campagne publicitaire lancée en 2011. Cette fois, il s'adresse à une population plus jeune et évoque le sentiment de honte qui peut parfois submerger un adolescent lorsqu'il est confronté à ces difficultés.

Le scénario met en scène une jeune fille et un jeune garçon qui se plaisent. La fille tente alors de donner rendez-vous au jeune homme qui a des difficultés pour lire et qui répond à tous ses textos par un smiley, les fameuses petites figurines souriantes. Du coup, ne sachant pas qu'il est invité à un rendez-vous galant, le jeune homme ne s'y rend pas, ce qui vexe profondément la jeune femme qui pense alors que le garçon lui a volontairement "posé un lapin". A peine commencée, l'histoire d'amour se termine donc sur un malentendu...

A travers ce scénario, les jeunes ont souhaité susciter une prise de conscience, celle de l'importance de savoir lire, écrire, compter pour faire face à toutes les situations simples du quotidien.

Vous pouvez visionner ce clip ci-dessus.
Mercredi 22 Février 2012 - 17:06
.
Lu 1592 fois




1.Posté par noe2012 le 22/02/2012 16:15
Mes enfants apprenez bien et mieux à l'école ....Pour avoir des diplômes , il faut vous battre en apprenant vos leçons chaque soir !

Être illettré , ce n'est pas bon ! il faut tj apprendre pour réussir dans la vie !

« C’est en parvenant à nos fins par l’effort, en étant prêt à faire le sacrifice de profits immédiats en faveur du bien-être d’autrui à long terme, que nous parviendrons au bonheur caractérisé par la paix et le contentement authentique. » [Dalaï-Lama]

2.Posté par ETATS DES LIEUX l!!!.. le 22/02/2012 16:35
cette RÉGION ne sait plus quoi faire avec le fric!!. espéreront que ça dure!!!.

3.Posté par Ded le 22/02/2012 17:29
Tourné en partie au Lycée professionnel V. Schoelcher à St Louis.

Actuellement dans les L.P , arrivent en première année de CAP un nombre croissant d'élèves en grande difficulté de lecture , écriture donc expression orale ( tout va de pair), je dis L.P car je connais des enseignants de LP qui sont parfois désespérés mais je suis certain qu'une partie de ces jeunes se trouve en lycée général ou technique également.
il serait temps de se demander comment ces jeunes ( de 15 ou 16 ans) en sont arrivés là?.
Comment ont-ils pu franchir toutes ces évaluations depuis le primaires et qui continuent au collège sans être repérés et pris réellement en main?
La vraie question est là et elle donne l'idée de ce que sont ces évaluations qui permettent au Recteur de se rengorger ( pas uniquement à la Réunion, n'oublions pas que l'illétrisme des jeunes se répend aussi en métropole)

4.Posté par thierry le 22/02/2012 18:01
cela est déja dur pour des jeunes barder de diplomes, alors imaginez vous pour ceux pour qui a défaut d avoir des diplomes, ont en plus des difficulter a lire ,ecrire,compter;je trouve l inniative de ces jeunes pertinente et tres interessante ,quand au post 2 vous n' avez pas l air d avoir ce genre de probleme et c est tant mieux pour vous,cela ne veut pas dire que vous n en ayez pas d autres !!!!!!

5.Posté par ti kaf le 25/02/2012 08:45
1) monsieur le président de région se bat contre illettrisme comme miroton s'en va en guerre, mais vous voyez votre vérité mais pas la réalité. vous aviez embauché des personnes au sein des association, dans le domaine de l'environnement c'est très bien situation clientélisme électoral le veut bien même l'état devient complice de ce cercle vicieux. 90% de ces personnes doivent suivre une formation certifiante, car l'association cotise à un O.P.C.A. Mais ces employés pour la plus part ne savent ni lire, ni écrire( au vu de leur âge) et ce ce petit contra précaire est le bienvenu.comment avec un niveau aussi basique peuvent ils suivre cette formation certifiante qui nécessite en moyenne plus de 500 heures pour un titre et 250 heures pour un ccp. cette manne financière des opca c'est comme un jeu de carte qu'on distribue aux agents de ces associations, dont les dirigeant ne peut être que d'accord. un capes par çi ,un bafa par là, un transport en commun qui en veut. mais aller donc voir le taux de désistement, parce qu’on a déplacer le problème.
pour ces personnes il serait judicieux de mettre en place une formation de
remise à niveau, de revalorisation de la personne, de la confiance en soi, de la communication , du développement personnel et de l'adaptation au poste de travail.

je pense aussi, que les fonds liés à l'accompagnement de la formation des associations
doivent restés à la région et traiter ente l'association, l'organisme de formation et la région.

pour les certifiantes, il y à deux organisme de formation qui ont l'agrément de l'état à la réunion et tous les autre doivent faire une sous traitance avec l'une ou l'autre sur les actions de certifiantes.
ces deux organismes doivent avoir un plateau technique pour accueillir les stagiaires chose qui est normale mais là ou le bas blesse c'est qu'on nous demande aussi, pour sous-traiter avec elles, nous devons avoir aussi le même plateau technique, c'est comme si vous aller passer votre permis de conduire, mais vous devez avoir avant de commencer a le passé une voiture et un garage.

courrier trasmis à votre cabinet
et cocernant

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales