Economie

La Région dévoile les grandes lignes de son schéma régional de développement économique

Toute la matinée, dans le cadre de la semaine de l'industrie, le Conseil régional a convié au Moca, à Saint-Denis, le monde économique pour la présentation de son schéma régional de développement économique (SRDE). Autour de la table, la Région et son président, Didier Robert, les Chambres consulaires, l'ADIR et l'Etat. Objectif du SRDE, contribuer à l'amélioration de la situation économique à la Réunion à travers huit axes de développement, et à la relance de l'emploi, notamment chez les jeunes.


La Région dévoile les grandes lignes de son schéma régional de développement économique
Une grande partie du monde économique réunionnais a fait le déplacement ce matin au Moca, à Saint-Denis, à l'invitation du Conseil régional. La collectivité, dans le cadre de la semaine de l'industrie, a décidé de dévoiler son schéma régional de développement économique, dispositif intégrant le schéma régional de croissance voulu par la Région pour relancer l'économie à la Réunion.

"Le SRDE fait partie du schéma régional de croissance", explique en préambule David Lorion, vice-président du Conseil régional en charge des questions économiques. La Région se dit "préoccupée" par la situation économique et sociale à la Réunion. C'est dans ce sens que le SRDE va s'articuler autour de huit orientations afin d'améliorer" l'économie réunionnaise. Dans un premier temps, la Région souhaite "modifier" le cadre d'intervention des subventions pour les entreprises. "Une volonté régionale", martèle David Lorion. Depuis mars 2010, les entreprises subventionnées par la Région sont au nombre de 229, pour un montant global de 22,7 millions d'euros.

La Région souhaite également "mieux coordonner les moyens financiers et dispositifs d'aides aux entreprises" avec en ligne de mire la mise en place de la Banque publique d'investissement pour les DOM. "Une décision qui correspond aux attentes des entreprises", souligne-t-il. Troisième point évoqué au cours de la matinée, favoriser la création de nouvelles zones d'activités. "En partenariat avec la Feder et les autres collectivités, la Région va accompagner financièrement l'aménagement de ces zones", explique David Lorion.

Embauche, modernisation de la production et compétitivité

Outre la construction de nouvelles zones d'activités, les marchés publics font partie intégrante du nouveau SRDE. La Région table sur ses grands chantiers (nouvelle route du Littoral, chantier du Trans Eco Express, construction des plateformes aéroportuaires de Roland Garros et Pierrefonds), mais également sur le plan de réhabilitation des logements sociaux. "Un chantier colossal", lâche Didier Robert, estimé à plus de 800 millions d'euros.

Le SRDE prévoit également le maintien et le renforcement de l'intervention de la Région dans ses domaines de prédilections que sont le tourisme, les NTIC, les énergies renouvelables et l'agro-alimentaire. A ce sujet, David Lorion rappelle la "nécessité" d'une meilleure "entente" entre les acteurs professionnels et l'Etat. Une mésentente qui a pour conséquence un investissement freiné à hauteur de 70 millions d'euros par branche d'activité.

Dans son schéma de développement régional, la Région n'oublie pas la cohérence territoriale et l'exportation. "Les orientations du SRDE répondent aux demandes", souligne David Lorion. Cet arsenal de mesures vise à faciliter l'intervention de la collectivité en faveur des entreprises réunionnaises. Le dispositif doit permettre aux entreprises réunionnaises d'embaucher les jeunes Réunionnais, de moderniser leurs outils de production pour plus de compétitivité et de pouvoir exporter pour trouver, au sein de la zone océan Indien, de nouveaux marchés.
Vendredi 22 Mars 2013 - 15:10
Lu 1223 fois




1.Posté par pour le plaisir le 22/03/2013 18:23
Et dire que ces crétins ne savaient même pas ce que c'était un SRDE lorsqu'ils sont arrivé au pouvoir!

Les entreprises ne veulent pas que la Région s'occupe d'elles, elles ne demandent qu'une seule chose, que les politiques leur lâche les c... et stabilisent un peu la frénésie législative qui "pourrie" la stratégie des entreprises française, toujours obligé de gérer "à la petite semaine" dans la tempête fiscale.

Messieurs les politiques de tout bords, avant de nous dire ce que nous devrions faire après avoir été chercher des consultants pour vous l'expliquer, et si vous appreniez ce qu'est l'effet Dunning-Kruger? vous seriez peut-être un peu plus pertinent...
Allez, un coup de main:
http://www.objectifeco.com/les-tribunes-libres/leffet-dunning-kruger.html

2.Posté par minolta le 22/03/2013 21:25
ou est le GRAND ARGENTIER DE LA REGION , appelé CASSE NOISETTE ou KEOPS qui fait des prouesses financières a SAINTE MARIE pour devenir la DEUXIEME COMMUNE LA PLUS ENDETTÉE DE LA REUNION AVEC SAINT LOUIS ???

MR ROBERT , vous etes bien mal entouré avec ce MÉDIOCRE

3.Posté par ticolon le 23/03/2013 16:45
Ah les grands comiques, des élus qui vous programment pour 800 millions pour le développement de l’île de la Réunion et on les traite d'incapables.
Peu importe si à leur arrivée il y a deux ans ils ne savaient pas ce qu'est le SRDE. Vous vous connaissez ce qu'est le PPI, l'APCP, le PPP.
Alors avant de critiquer on réfléchit et on ne dit pas n'importe quoi?
L'effet Dunning-Kruger dites vous, encore une mode issue des grands théoriciens..
Je vois en tout cas qu'avec 20% de résolution des problèmes ils obtiennent 80% de résultat, n'est ce pas la méthode italienne? allez je vous laisse donner son nom puisque vous vous posez en donneur de leçons.
Sachez tout de même que si les élus administrent librement, ce sont leurs cadres qui conseillent qui proposent des solutions aux problématiques territoriales.
Et croyez en mon expérience, il y a des vrais cadres compétents dans cette collectivité?
Et des très bons dans plusieurs domaines.

4.Posté par polo974 le 24/03/2013 12:06
La nouvelle route du littoral est une gabegie inutile dont les moyens prévus pourraient servir de façon plus efficace la société et l'économie de la Réunion.

Ce n'est pas en claquant le fric public dans des chantiers pharaoniques qu'on développe la région, on ne fait que l'endetter encore plus.


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales