Economie

La Région demande à l'Etat l'abrogation du décret de fixation des prix du carburant


La Région demande à l'Etat l'abrogation du décret de fixation des prix du carburant
Après la CCIR ce matin, la Région a tenu une conférence de presse en début d'après-midi sur le dossier du prix des carburants à la Réunion, la fin de la subvention de la collectivité pour combler la hausse des prix à la pompe intervenant le 1er juillet.

La Région a tout d'abord confirmé trois engagements sur le dossier des carburants :

- La Région va engager une réforme de la fiscalité sur l'octroi de mer et la TSCC (Taxe spéciale sur la consommation de carburant) en concertation avec l'Etat et les collectivités. L'objectif est de parvenir à une harmonisation des taux pour mettre en place une politiquede développement durable. Est retenu ainsi le principe d'une taxation plus forte du charbon et moins forte du sans-plomb et du gasoil ou l'application d'un octroi de mer zéro sur les véhicules électriques.

- La Région s'engage sur la mise en place d'un gasoil professionnel.

- La Région s'est engagée à geler les prix pendant quatre mois, période qui arrive à terme. Pour Didier Robert, le président de la Région, "nous avons tenu nos engagements pour permettre une sortie de crise et lancer un vrai débat. Une nouvelle étape est à franchir, les conclusions sur les ateliers sont insuffisantes. Je fais le constat qu certains acteurs, au premier rang les importateurs, restent sourds à toute évolution du système".

Après ce premier bilan des engagements de la Région, la collectivité va plus loin et formule directement à l'Etat :

1ère demande : "Je demande officiellement à l'Etat et au gouvernement aujourd'hui l'abrogation du décret de 2010, le texte qui garantit la marge des importateurs, prix plafonds, qui sont en réalité des prix planchers. Ce sont les mêmes importateurs qui fournissent les chiffres pour le calcul du prix des carburants. Tout le mécanisme doit être à revoir pour plus de transparence et de justice. L'Etat doit s'impliquer davantage sur ce dossier", a annoncé Didier Robert.

2ème demande : La Région Réunion demande la modification du statut de la SRPP pour que ce soit les Réunionnais qui siègent au sein du Conseil d'administration de la SRPP. "Au nom des Réunionnais, nous sommes prêts à prendre une participation au sein de la SRPP pour avoir un droit de contrôle de cette structure", a souhaité Didier Robert.

3ème demande : Enfin la Région souhaite la poursuite de l'étude engagée pour l'implantation d'une unité de stockage sur le site de Roland-Garros.

Mardi 26 Juin 2012 - 15:02
Lu 1862 fois




1.Posté par noe le 26/06/2012 17:21
Pourquoi dépenser beaucoup pour avoir quelques cents ?
C'est de l'utopie régionale !

2.Posté par cp. le 26/06/2012 18:09
les utilisateurs des véhicules roulant au sans plomb et qui ont fait le choix de préserver au maximum l'environnement et la santé de la population en ne diffusant pas dans la nature des molécules cancérigènes sont sanctionnés par une fiscalité abusive - il est temps d'introduire plus de justice

3.Posté par Partout et Nul part le 26/06/2012 21:29
Après la Région, le Tampon, Air Austral (etc...) notre Président de la Réunion veut gérer l'essence.
A quand un coup d'état mené par les "hommes en Confiance" pour une autonomie de la région menée par l'UMP avec les financements de l'Europe?

4.Posté par opposition le 26/06/2012 21:40
Facile de renvoyer la balle vers l'Etat socialiste après avoir tenté de récupérer les voix des électeurs-contribuables en utilisant l'argent du peuple.
Pas de bol, les gauchos ont réussi a séduire le créole sans avoir recours aux millions !
Quand je pense que même ma mémé qui ne conduit pas a financée par ses impots les sorties du weekend des riches propriétaires de grosses cylindrées !

5.Posté par Iznogoud le 26/06/2012 22:07
A croire que le maire du Tampon 2014 (à moins que JJ V. laisse tomber l'Assemblée) joue à Iznogoud en voulant être le seul a fixer les prix dans l'ile, à la place de l'Etat.
C'est drôle de se retrouver dans le role de l'opposant face à un gouvernement neuf qui tente de rattraper le situation laissée par ses amis.

6.Posté par JOSEPH le 26/06/2012 23:25
DIDIER ROBERT (QUI AVAIT REÇU LE SOUTIEN TRÈS APPUYÉ DE SARKOZY LORS DE SON ÉLECTION A LA TÊTE DE LA RÉGION )demande , aujourd’hui , au gouvernement socialiste d'abroger un texte voté en 2010 par le gouvernement dont le 1er Ministre de l'époque ( M.Fillon ) avait été désigné par le même SARKOZY . IL RECONNAIT , DU COUP , QUE SON PARTI (L'U.M.P. )ÉTAIT INCAPABLE DE PRENDRE UNE TELLE MESURE ! LA DÉFAITE AURAIT- IL RAMENER A LA RAISON L'UN DES TÉNORS DE LA DROITE LOCALE ?C 'EST TANT MIEUX !!!

7.Posté par le réunionnais le 27/06/2012 07:48
"décret de 2010"
Qui était au pouvoir Mr ROBERT!
VOUS ET SARKO

8.Posté par GG le 27/06/2012 08:13
mais ou est le projet de joel mongint qui devais faire venir du carburant depuis qu'il a eu un poste a la région ont ne l'entent plus!!!!!!!!! il a été acheter par la région et la srpp ou quoi ,???????

9.Posté par JORI le 27/06/2012 11:51
2 choses l'une, ou super cumulard D.Robert découvre que depuis 2010, date de son accession à la Région, il existe la SRPP ou il a oublié, fort rapidement d'ailleurs, qu'en 2010 date de l'application du fameux décret, c'était sa majorité qui était au pouvoir. Décret d'ailleurs pour lequel nous n'avons pas entendu une quelconque opposition de sa part. Alors il est bien beau aujourd'hui que la majorité a changé, de demander à l'Etat de prendre ses responsabilités. Après ses militants nous disent qu’il n’y a jamais de démagogie, voire de populisme dans ses propos. Non, cette appel au secours à l’Etat prouve juste que les fameux ateliers mis en place localement n’ont apporté aucune solution aux problèmes des réunionnais. Des engagements qui vont juste aboutir à un transfert des hausses car si le prix carburant est moins taxé, les gestionnaires des centrales électriques répercuteront automatiquement la surtaxe charbon sur le prix de l’électricité. Soi dit en passant, le gasoil serait pour super cumulard D.Robert bon pour l’environnement et pourtant déclaré récemment cancérogène. 4 mois pour ça, que de temps et certainement de l’argent du contribuable perdu pour rien. En politique, pour faire avancer les choses, il ne faut pas avoir de copains.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales