Social

La Région Réunion convoque une réunion avec le Cospar demain

Paul Vergès, président de la Région Réunion, avait annoncé hier son intention de reprendre la main dans le mouvement social. Ce sera chose faite dès demain à 15 heures. Le Conseil régional a en effet convoqué le Cospar et Jean-Yves Minatchy, président de la Chambre d'agriculture. La FER qui n'a été conviée, s'y est invitée.


La Région Réunion convoque une réunion avec le Cospar demain
Bernard Caroupaye, vice-président de la FNTR, et membre de la Fédération des entreprises de La Réunion, n'a pas apprécié que la FER soit écartée de la rencontre programmée demain à la Région Réunion. Le transporteur a déjà fait savoir que sa Fédération sera tout de même présente à la pyramide inversée, demain à 15 heures.
La Région a en effet convié les membres du Collectif des organisations syndicales, politiques et associatives de La Réunion, et le président de la Chambre d'agriculture, Jean-Yves Minatchy à une réunion de travail. Les deux parties vont sans doute pouvoir discuter de la baisse des prix sur les produits agricoles.
Il faut savoir que les agriculteurs craignent que cette diminution des prix réduise leur marge, mais va aussi avantager la concurrence. Ce débat qui agite la production locale se confirme avec la liste des 40 produits proposés par la grande distribution. “Il y a essentiellement des produits locaux sur cette liste”.
Alors que faut-il attendre de la rencontre de demain ? “Nous aurons la possibilité d'apporter des précisions au moins sur ce point”, a dit le Cospar.
Samedi 14 Mars 2009 - 18:42
Jismy Ramoudou
Lu 1336 fois




1.Posté par Laurent le 14/03/2009 19:51
Celui qui a allumé l'incendie doit être capable de l'éteindre.

2.Posté par FRANCO le 14/03/2009 19:58
Enfin le COSPAR va pouvoir réclamer au président Vergès les 50 € qui leur manquent. Vous voyez que le COSPAR n'est pas assimilée à l'Association des Usagers de la Route en Corniche ! On lui déroule le tapis rouge régional pour les accueillir ... un dimanche ! Quand je pense qu'il y en a à la Réunion qui ose qualifier de "grate leur cul" certains syndicalistes qui consacrent même leur dimanche, comme Paul Vergès d'ailleurs puisque c'est lui qui prend "les affaires en main" à l'intérêt général de tous les Réunionnais. Serait-ce l'apparition du Christ sur le sige d'un prêtre qui a illuminé notre grand timonier et lui a dicté la voie de la solidarité et le souci de l'intérêt général des Réunionnais ? A cet égard personne ne s'étonne que Pierre, le grand négociateur de la région, est ces derniers jours curiesuement aux abonnés absents ! Serait-ce que ce dossier est si brûlant et si lourd de conséquences que notre président ne peut risquer de le confier au rejeton ? Les Réunionnais ces derniers jours semblent commencer à le préoccuper sérieusement avec leurs petites revendications mesquines pour leur pouvoir d'achat.

3.Posté par FRANCO le 14/03/2009 20:37
Tiens le président du conseil régional convoque apparement le COSPAR comme il avait autrefois convoqué les emplois verts qu'il rémunérait avec l'argent public pour le "protéger" de la menace populaire que l'Association des Usagers de la Route en Corniche (AURC) avait la prétention de faire peser sur lui aux pieds même de sa pyramide inversée lors des deux morts de la route du littoral. Garde à vous !

4.Posté par anonyme le 14/03/2009 20:41
Après le christ de cambuston, il nous manquait une messe. C'est chose faite.

5.Posté par Gros Louis le 14/03/2009 21:22
Ah bon, la région y convoque alors??? Son président, le pote Paul convoque donc le Cospar et Minatchy. Où? Au pique nique prévu sur le terrain communal du lotissement Jujubes de La Possession squatté, volé depuis des années par qui vous savez maintenant?? Malheur à ceux qui iront demain à la Région, allez plutôt prier à Cambuston. Allez voir Jésus Christ et ce n'est pas Alexis de Villeneuve qui me contredira. Ivan le terrible, sois modeste devant Dieu pour une fois, Jean Hugues, à défaut de nous montrer ta fiche de paie, montre nous au moins ta foi, la bonne surtout et arrête de te faire entuber par qui tu sais. Entre Dieu et Satan, il faudra choisir. Amen.

6.Posté par etjosedire le 14/03/2009 21:28
Popol n'aime pas le préfet et il nous refait le coup comme avec les transporteurs. Il a fait capoter les négociations à la préfecture pour pouvoir mener ses propres conciliabules entre cocos. Lamentable ! "L'orgueil précède la chute" Proverbes 16:8. Je ne sais pas ce qu'il gagne à humilier cet homme, mais son petit jeu est trop voyant. La dernière fois c'est devant Magamootoo que l'humiliation s'est faite. Cette fois-ci c'est au tour de Minatchy. Restera Picardo la prochaine fois, sauf qu'il n'est pas coco a priori. Pauvre Réunion perdre du temps pour boucler une négociation, histoire de soigner la susceptibilité de Popol, Se faire saigner à blanc pour construire le mausolée MCUR. Les caprices ne sont plus d'actualité, sauf pour ceux qui n'ont jamais travailler de leur vie. Créole l'est encore capable réfléchir ? regarde zot même quo ça y faut fait pou envoye band bougre là reposer.

7.Posté par kikose le 14/03/2009 22:40
Cette gué-guerre entre Notre Pote Paul et le préfet est stérile et ne nous profite pas. C'est seulement pour le Pote Paul un vilain jeu de pouvoir. Il a toujours été pour assurer son pouvoir, même au détriment de nous. Bravo Paul pote continue à foutre la m.... avec en prime ton pote : Rate un nom.

8.Posté par El bourracho le 14/03/2009 22:55
Qui est le vrai patron du cospar ? Pan dans le mille. Décidément, indécrottable le papy. Faut qui profite pour faire croire que c'est lui le sauveur et pendant ce temps, il fait la nique au préfet.
Combien de casseurs seront en embuscade ?

9.Posté par collectif des dijoux le 15/03/2009 00:10
le patron convoque ses troupes: cospar et le communiste minatchy de la chambre d'agriculture

10.Posté par Un camarade le 15/03/2009 07:50
enfin, le Président de la Région va nous annoncer la bonne nouvenelle , il a décidé de différer la réalisation de la maison de la civilisation , pour permettre aux reunionais, notamment aux plus démunis,aux étudiants,aux petits commerçants,aux artisans,aux agriculteurs et tous ceux qui souffrent dans le silence depuis des nombreuses années .Bravo monsieur le président les reunionais vous seront reconnaissant ,il est vrai que depuis vous n'avez pas changer de discours encore moins de combat....

11.Posté par foundi le 15/03/2009 08:16
Je crois plutôt qu'il veut régler ça "entre Réunionnais"... L'Etat ayant amené ce qu'il avait à amener, Vergès se dit que les Réunionnais n'ont plus à être arbitrés par le Préfet, c'est tout le sens de son "je prends la main"... Habile, n'est-ce pas ?

12.Posté par Cambronne le 15/03/2009 09:22
Ce qui est le plus hilarant dans cette affaire c'est qu'il y a peine deux jours la Région par un communiqué disait qu'elle n'était pas concerné par les négociations que cela n'était pas de sa compétence , et comme la farce commence à tourner au ridicule ils espèrent encore sauver la vaisselle aprés avoir mis le feu au écuries , faudrait qu'un jour les réunionnais se réveillent et pensent à passer à autres chose pour leur avenir ...

Quand au Ratenon Techer Yvan et les autres fouteurs de merde qu'ils sachent qu'un jour s'appelle demain ...

13.Posté par Hoarau Christian le 15/03/2009 08:30
Les agriculteurs, les éleveurs, les artisans doivent se poser enfin une question simple: pourquoi les outils qu'ils ont créés tels Crédit Agricole Mutuel, Coopératives, Chambres consulaires et les collectivités locales, et j'en passe, ont des dirigeants administratifs si bien rémunérés possédant souvent plusieurs immeubles, SCI, des parts dans des sociétés parallèles etc avec des ressortissants surendettés, découragés, harcelés par les lettres recommandés et huissiers ? Quels sont les salaires, indemnités et avantages des dirigeants politiques, directeurs, cadres locaux ?Une enquête pourrait laisser pantois une grande majorité des réunionnais. Les indemnités considérables des élus des collectivités à plus de 2500 euros majorés de plus de 300 euros par représentation de délégation dans chaque réunion extérieure mériteraient un vrai projet de société. Mais les réunionnais ont souvent voté pour les bons orateurs bien menteurs plutot que pour ceux qui pronent pour un développement de la Réunion quitte à choquer certaines ames sensibles privilégiées ou assistées malgrés elles... Nous formons à tendre la main ouverte, la bouche ouverte ? Devrons nous toujours dépendre de tel ou tel élu pour choisir notre avenir et celui de nos enfants et petits enfants?

14.Posté par Cambronne le 15/03/2009 11:44
De toute manière comment voulez vous soigner la maladie de l'autisme qui est la pathologie la plus génétique et à l'heure actuelle, surtout chez les communistes

15.Posté par A force de pas savoir où on veut aller ... le 15/03/2009 12:27
AAAAAHH le grand sauveur ... J'imagine le discours de la réunion de famille (ben oui pour quelqu'un qui reprend la main, ne pas inviter en même temps l'ensemble des interlocuteurs ...) :

Réunionnais, Réunionnaise, ... Je vous ai compris ! ...

16.Posté par Moral CITOYEN le 16/03/2009 01:02
i[
"M VERGES décide de reprendre la main dans le mouvement social réunionnais",
]i gageons que c'est dans le sens vers lequel l'Etat via le préfet a engagé l'arbitrage des avancés obtenues.
Je rappelle que l’arbitrage des négociations entre le patronat, les consommateurs, les chefs d'entreprises, les chambres consulaires, les collectivités territoriales, les organisations professionnels, les importateurs, les collectifs, les citoyens, les fonctionnaires, les salariés du privé, est une prérogative qui relève de la compétence de l'Etat, car l’Etat est fondamentalement neutre. La loi lui impose de veiller au respect des lois et de notre constitution, il protège les citoyens et leurs biens et il garanti la liberté absolue des citoyens français.
Autant, je peux comprendre face à cette crise l'inquiétude de notre président de région compte tenu de sa responsabilité depuis l'acte II de la décentralisation sur le développement économique (tout le monde comprend que cette crise sociale impactera forcément sur notre économie), mais je n'ose croire que ce dernier (Paul VERGES) souhaite voler à l'Etat le leadership des négociations à mener et à obtenir avec tous les acteurs fondés légalement.
Qui vivra verra.
Je note juste que M VERGES en tant que président de Région comme, Mme Nassimah DINDAR présidente du Département ont été conviés à la table des négociations et des tables rondes mis en place par le Préfet.
Je suppose, que M VERGES avait toute la latitude et la possibilité d'aborder avec les membres du COSPAR et M MINATCHY, ainsi qu’avec tous les autres acteurs concernés (MEDEF, CGPME, FEDACTION, etc.) ce qu'il souhaite lundi parvenir avec eux, c’est à dire des solutions aux revendications posées dans la limite du réalisable.
Je trouve cette démarche peu constructive et très ambiguë.
Pourquoi, convoquer de nouveaux ces acteurs ? (Je fais remarquer au passage que VERGES convoque et le Préfet quant à lui doit inviter...).
Pourquoi cette obscurantisme ? Y a t-il des accords à établir qui consisterait à partager des postes de responsabilités futurs ? Les régionales ne sont pas loin.
RATENON, finira t-il par accepter une signature sur l'abaissement des prix même si le compte des 500 produits n’y est pas, en échange d’un poste éligible au régionales de 2010?
MAGAMOTOO, on le sait, il vise sa réélection à la présidence de la CCI.
Yvan HOAREAU a t-il à sauvegarder sa place à la CGRT?
On connait que M VERGES excelle dans l'art des négociations comme il nous l’a prouvé dans le passé, encore récemment, lors de l’élection de ROGDI l'actuel président de l'université, au dépend d'une équipe plus ancrée culture locale, car ROGDI a accepté d’attribuer un poste d'universitaire à sa fille Françoise.
Voilà mon inquiétude dans ce procès qui est mis en place sous nos yeux sans que l'on soit capable d'interdire.
Cela me gène profondément car nous sommes entrain de faire une entorse à notre république française. De plus lorsqu’on analyse la situation, quelques organisations minoritaires proches du pouvoir politique, des agitateurs sociaux qui se réclament d’être les représentants légitimes de certaines catégories de citoyens dont nous n’avons aucun éclairage de la manière ils ont été élus, vont négocier soit disant sur ce qui est bon pour nous réunionnais, en mettant s dans la balance leurs intérêts personnels.
Comment le Préfet de la République Française, comment le Président d’une région de la République Française puisse t-ils accepter cela ?
Nous serons attentif sur ce qui se passera dans les jours avenir.
Je pense que VERGES, n’aurait pas pu adopter cette stratégie s’il y avait plus dans l’administration de l’Etat des fonctionnaires d’origine réunionnaise à des postes de responsabilité.
Qui mieux qu’un citoyen français d’origine de sa région, de culture de sa région peut mieux défendre l’intérêt de sa région dans le respect de la république française c’est à dire neutralité, équité, liberté, équilibre, rattrapage des handicaps, intérêt public…
J’ai peur pour mon ile…

i[

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales