Economie

La Région Réunion au Malawi pour le 15e Sommet du COMESA

La Région Réunion représentée par Frédéric Cadet, vice-président de Région, a participé au 15ème sommet du COMESA (Marché Commun d’Afrique Australe et Orientale) ce week-end au Malawi en Afrique. Voici le communiqué


La Région Réunion au Malawi pour le 15e Sommet du COMESA
Le 15ème Sommet du Marché Commun d’Afrique Australe et Orientale (COMESA : Common Market for Eastern and Southern Africa) réunit ces 14 et 15 octobre au Malawi les 19 chefs d’Etat et de Gouvernement de cet ensemble régional qui regroupe près de 400 millions d’habitants et qui constitue le premier bloc économique du continent Africain.

Frédéric Cadet, vice-président chargé de la ‘’Recherche, Innovation et Relations Internationales” de la Région Réunion participe à ce sommet à l’invitation des autorités du COMESA. Il œuvre à renforcer la visibilité de La Réunion au sein du COMESA dans la perspective d’une meilleure insertion économique régionale de l’île.

Ses propositions en vue d’un meilleur ancrage de notre territoire dans son environnement économique régional on été favorablement accueillies par l’ensemble des personnalités rencontrées à cette occasion. En particulier, on peut noter une véritable convergence de vue avec le Secrétaire Général du COMESA, Sindiso Ngwenya, avec lequel le vice-président Frédéric Cadet a eu un entretien en tête à tête, ainsi qu’avec l’Ambassadeur de l’Union Européenne Gilles Hervio, Chef de la délégation Europe en Zambie à Lusaka (siège du COMESA), et l’Ambassadeur Spécial de France auprès du COMESA, Olivier Richard.

Le vice-président de la Région a mis en avant auprès de ses interlocuteurs les atouts de La Réunion, zone de stabilité économique, politique, institutionnelle que représente cette partie de la France et de l’Europe proche du continent Africain. Il a souligné le dynamisme et le savoir faire des entreprises Réunionnaises qui sont aux normes européennes. Il a indiqué que, dans le cadre de sa stratégie de développement économique, La Réunion faisait le pari de l’innovation (en écho à la stratégie de l’Union Européenne 2020), ainsi que le pari de l’ouverture internationale.

"l’émergence des partenariats entre entreprises de La Réunion et entreprises de pays Africains"

A l’occasion de ces rencontres de haut niveau, plusieurs avancées concrètes ont été actées : La participation des entreprises Réunionnaises au Forum des Affaires du COMESA, qui se tient chaque année lors du Sommet et permet l’interaction entre les entreprises de la zone COMESA. Le COMESA mettra par ailleurs davantage l’accent sur les rencontres BtoB (Business to Business). Frédéric Cadet a souligné : "L’objectif partagé est ici clairement l’émergence des partenariats entre entreprises de La Réunion et entreprises de pays Africains, afin d’aller in fine vers davantage de créations d’emplois sur l’île".

L’affectation de jeunes Réunionnais auprès du COMESA, au sein du Comité Inter-régional de coordination, ainsi qu’au sein la Délégation de la Commission Européenne à Lusaka en Zambie. Ces deux institutions jouent en effet un rôle déterminant dans le financement des programmes régionaux Africains. "Il s’agit à travers ces personnes ressources de permettre à La Réunion de mieux connaître les programmes financés coté Africain par le COMESA, afin d’alerter le plus en amont possible les acteurs économiques et entreprises de La Réunion qui pourront ainsi participer à ces programmes et mettre en valeur ou vendre leurs savoir-faire, leurs services ou leurs produits", a-t-il expliqué.

La volonté commune de rechercher une meilleure articulation entre les 2 instruments financiers mis en place par l’Union Européenne dans cette partie du monde ou se trouve la Réunion, à savoir le 10ième Fonds Européen de Développement (fonds FED : 635 millions d’€) coté Africain, et le 7ième Programme Opérationnel de Coopération Territoriale (fonds FEDER-POCT : 35 millions d’€) coté Réunion. En particulier, une convergence dans les financements dédiés au renfoncement du secteur privé sera recherchée.
"L’objectif est ici de conjuguer ces moyens dédiées, de part et d’autre, par L’Europe à cette partie du monde. Les entreprises de la Réunion pourront ainsi trouver des partenaires et aller à la conquête de nouveaux marchés en Afrique".

"La Réunion a une vraie avance dans certains domaines à fort contenu technologique"

L’association de La Réunion dans le cadre de la définition et la mise en oeuvre d’une ‘‘Stratégie pour le développement de la science et la technologie" dans le bloc COMESA. "le Secrétaire Général du COMESA Sindiso Ngwenya a pu noter que La Réunion a une vraie avance dans certains domaines à fort contenu technologique (énergie, TIC, Agro-Alimentaire, biotechnologies...) et qu’elle met en place une vraie stratégie d’innovation. Il a été très intéressé et est ouvert à un rapprochement sur des secteurs à définir ensemble", a ajouté Frédéric Cadet.

Placée sous le thème de la ‘’science et technologie au service du développement’’, ce Sommet du COMESA aura conforté la Région Réunion dans sa stratégie de développement économique de La Réunion via l’innovation et ouverte sur la conquête de nouveaux marchés à l’international par les entreprises Réunionnaises. Frédéric Cadet a souligné que "La création de nouveaux emplois à La Réunion passe par la conquête de nouvelles parts de marchés à l’exportation, non seulement avec les pays de la COI (Maurice, Madagascar…) mais également en Afrique. Asseoir notre présence au sein du COMESA est un pari sur l’avenir en faveur des jeunes Réunionnais".
Dimanche 16 Octobre 2011 - 16:18
.
Lu 1022 fois




1.Posté par Ded le 16/10/2011 18:07
"Les entreprises de la Réunion pourront ainsi trouver des partenaires et aller à la conquête de nouveaux marchés en Afrique"

Ne rêvons pas , s'il y a des marchés à prendre , surtout financés par des fonds européens, ce sont les grosses entreprises européeennne s qui se partageront le gâteau!

"un pari sur l’avenir en faveur des jeunes Réunionnais".
Que ne faut-il pas entendre...mais c'est dans l'éternelle logique , le député François de Mahy l'avait dit en son temps , en demandant à la France de "s'implanter" à Madagascar pour que nos jeunes- déjà trop nombreux et sans boulot- aient un avenr , plus près de nous il y a 15 ou 20 ans d'année un certain P.V. a dit à peu près la même chose , en gros :" il n'y a pas de boulot pour nos jeunes , envoyons les à Mada ou en Afrique"...
Aujourd'hui, de nombreux jeunes n'ont pas de boulot mais beaucoup sont peu qualifiés ...et l'Afrique n'a sûrement pas besoin d'eux! Quant à ceux qui pourraient être "experts" il y en a , pas certain qu'ils aient envie de partir par là bas...

Mais bon , ça permet à quelques uns d'aller se balader là bas a frais de la princesse....au fait , monsieur Cadet a-t-il rattrapé ou remboursé les heures qu'il devait?

2.Posté par utile le 18/10/2011 16:25
j'espère que les entreprises de la Réunion sauront saisir la balle au bond. Bravo à M. Cadet.

3.Posté par ouverture le 18/10/2011 16:35
L'ouverture internationale de nos entreprises est une nécessité vitale. Enfin la Réunion arrête de se regarder le nombril. Il était temps.

4.Posté par belle initiative le 18/10/2011 21:37
La Réunuion qui bouge !
Excellente initiative. L'Afrique sera la Chine de demain et il faut y préparer les Réunionnais effectivement.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales