Social

La Région Guadeloupe baisse son octroi de mer sur les produits de première nécessité

L’octroi de mer sur l’eau, l’électricité, les pâtes alimentaires, les produits laitiers, les poissons, la charcuterie, les huiles, les savons…, a diminué de 20 à 70 % en Guadeloupe. Cette taxe a été totalement supprimée sur le gazole.
Cette baisse de l’octroi de mer coûtera 13 millions d’euros par an à la Région Guadeloupe.


La Région Guadeloupe baisse son octroi de mer sur les produits de première nécessité
Cette information reprise sur le site Dom Hebdo est datée du mercredi 11 mars. Ne faisons pas l’erreur de l’enlever de son contexte et ne faisons pas de comparaisons subjectives et démagogiques. Toutefois, cette actualité comporte un certain nombre d’enseignement que nous aurions tort d’ignorer.
Le contexte, c’est d’abord les Antilles, une forte revendication identitaire, 44 jours de mobilisation, une baisse de 20 % sur les produits de première nécessité à l’issue d’un accord entre le LKP et les représentants de la grande distribution et une économie au plus bas (5 à 10 000 suppressions d’emplois programmées).
La décision de la Région Guadeloupe est sans conteste une bouffée d’oxygène pour l’économie de ce département d’Outre-mer qui aura besoin de plusieurs années pour se remettre de ces 44 jours de grève et d’asphyxie.
Ce soutien providentiel à la consommation et aux entreprises est une solide base de relance de l’économie. Il va accompagner une augmentation de salaire et une revalorisation des minima sociaux contenues dans le protocole signé par le LKP et les représentants de l’Etat.
Le revenu supplémentaire et temporaire d’activité, s’il est correctement appliqué, sera un élément efficace pour réduire la suppression d’emploi, puis un retour, lent sans doute, à la création de travail partiel ou temporaire. C’est un atout indispensable au soutien, à la création et à la viabilité des entreprises.
Par cette baisse de l’octroi de mer, le Conseil régional de la Guadeloupe s’est engagé un peu plus en faveur de la reprise économique de son île.
Peut-on en faire de même à La Réunion? C’est là un vaste débat. “La Réunion, ce n’est pas les Antilles”, répondent à chaque fois l’ensemble des parties prenantes aux négociations actuelles.
Constats. Il y a d’abord l’absence criante des élus dans ce débat qui concerne leur île. Il y a aussi une volonté de coller une étiquette politique au mouvement social. Il y a enfin un manque de réflexion et de lisibilité à long terme dans les 62 revendications du Cospar.
C’est une spécificité de l’Outre-mer que de demander aux collectivités de participer à des accords professionnels”, avait dit lundi soir, Paul Vergès dans la cour de la préfecture. Il a raison.
Mais deux questions M. Vergès, la première : “Qui finance l’octroi de mer? Ce ne sont pas les Réunionnais et les entreprises?” La deuxième : “Qui possède la plus grosse commande publique destinée aux entreprises et aux travailleurs réunionnais? Ce n’est pas la Région Réunion?
Pour en revenir aux revendications du Cospar, plutôt que de demander une augmentation de salaire net de 200 €, aux entreprises, n'aurait-il été plus judicieux de concentrer l’action du Collectif sur la baisse des prix?
D’une part, parce que c’est la flambée des prix qui depuis trois ans, a fait chuter le pouvoir d’achat. Et d’autre part, certaines grandes surfaces n’ont cessé d’augmenter leurs prix depuis un mois, par anticipation à la baisse annoncée de 20 % d’ici quelques semaines, et sans doute d’une éventuelle augmentation de salaire. Ainsi une boîte de coca de 33 cl est passée de 0,55 cts à 0,65 cts en quelques semaines. Ce sera donc un coup pour rien.
Une baisse des prix accompagnée d’une baisse de l’octroi de mer aurait été sans conteste un vrai coup de pouce d’abord pour l’ensemble de la population, mais aussi pour les entreprises. Dans cette hypothèse, la relance de l’économie par la consommation a pour objectif le soutien à l’outil de travail.
Et c’est là que la Région Réunion a un rôle conséquent à jouer. “A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle”. Paul Vergès ne peut ignorer le contexte économique actuel. Il y a des priorités M. Vergès. Et aujourd’hui, les Réunionnais ont plus besoin de pouvoir d’achat que d’une Maison de civilisation (estimée à 100 millions)…

Voici la liste des produits et les baisses qui les accompagnent décidées par la Région Guadeloupe
:
- Eau et Electricité (de1,5 à 1 %, soit une baisse de 30 %) ;
- Poissons et Crustacés frais et réfrigérés (de 15 à 7 %, soit une baisse de 53 %) ;
- Produits laitiers (Yoghourt, Képhir, beurre et fromage) : de 7 à 2 % soit une baisse de 71 % ;
- Huiles et Graisses y compris Margarine (de 7 à 2%, soit une baisse de 71%) ;
- Jambons, saucisses, saucissons (de 15 à 7%, soit une baisse de 55%) ;
- Idem pour les conserves de viandes, de poissons, de crustacés, de mollusques, de sardines, de thons, de bonites, de crevettes en conserve et de moules ;
- Préparations alimentaires pour boissons contenant du cacao de type de Nesquick (de 10 à 5%, soit une baisse de 50%) ;
- Pâtes alimentaires telles que spaghettis, macaronis, nouilles, lasagnes, raviolis, cannellonis, conocchis, couscous (de 15 à 5%, soit une baisse de 66%) ;
- Aliments pour enfants et préparations alimentaires (de 5 à 2%, soit une baisse de 60%) ;
- Désodorisants corporels et antisudoraux, préparations de rasage et l'après-rasage, préparations pour parfumer ou désodoriser les locaux (de 15 à 5%, soit 66% de baisse) ;
- Savons sous toutes ses formes, les lessives et autres produits de surface organique pour le nettoyage (de 10 à 5%, soit 50% de baisse ) ;
- Insecticides, Anti-rongeurs, herbicides, inhibiteurs (de 7 à 5%, soit 28% de baisse) ;
- Sel propre à l'alimentation humaine (de 7 à 2%, soit 71% de baisse) ;
- S'agissant du gazole, l'octroi de mer est tout bonnement supprimé, passant de 5 à 0%.

Jeudi 12 Mars 2009 - 07:53
Jismy Ramoudou
Lu 2694 fois




1.Posté par William le 12/03/2009 08:17
Ben moi j'en fais de la démagogie : au tour de Vergès de faire des efforts maintenant !

Et c'est pas grave s'il doit annuler SA maison des civilisations à cause de ça...

2.Posté par darkalliance le 12/03/2009 08:19
En résumé : il faut imposer la même chose à la Région RÉUNION !!! Qu'ils arrêtent de se gaver sur la populasse pour bâtir des monuments dont l'intérêt reste à trouver.

3.Posté par Albert Ebasque le 12/03/2009 08:33
Ce n'est pas la première foi que je parle "d'octroi de merde"....et bien!!!, on voit le résultat quand on lâche un peu du lest....Hallucinant le résultat!!!!!!
Alors, mr Vergès........on a des problèmes de trésorerie au point de ne pouvoir faire un VRAI GESTE POLITIQUE?

4.Posté par Jacot le 12/03/2009 08:57
Mais le pire c'est que même si il baisse l'octroit de mer, Vergès va quand même s'obstiner à construire SA case et du coup ponctionner sur un budget d'ailleurs.

5.Posté par Justine Idée le 12/03/2009 09:20
Vous n'avez pas compris, c'est pas SA Maison des civilisations, C'est SON Mausolée

6.Posté par MoA le 12/03/2009 09:49
De toute manière si la région ne bouge pas, je pense que ce serra le cheval de bataille pour les régionales de l'année prochaine. On va enfin revoir nos jockey.

7.Posté par caloubadia le 12/03/2009 10:01
Messieurs et dames du cospar, vous savez ou il faut aller bloquer aujourd'hui?

8.Posté par Cambronne le 12/03/2009 10:44
S'agissant du gazole, l'octroi de mer est tout bonnement supprimé, passant de 5 à 0%.

Sauf que l'état perçoit toujours une part de 54% sans déconné faut bien entretenir le palais du Luxembourg le palais Bourbon l'Élysée les pléthores préfectures et autres bâtiment occupé par toute l'administration protocolaire proutprout Jacobine , bon Dieu qu'est ce que cela nous coute cher entretenir ces gens

9.Posté par L'INSOUMIS le 12/03/2009 11:20
Qu'attendent le COSPAR et les syndicats pour aller manifester devant la région...?
Ils sont meme pret à baisser leurs pantalons pour ne pas lui reclamer une participation aux 50€ manquants...
Ou...Ne seraient ils que des "lécheurs de Vergés"..?

10.Posté par Benjamin Franklin le 12/03/2009 11:40
Mais la Guadeloupe est plus pauvre que l'île de La Réunion ?

11.Posté par P.M.E le 12/03/2009 15:10
chiche la bande des COSPAR opération coup de point demain à la Région là on verra si ce n'est pas politisé tout ça.

12.Posté par Alain BLED le 12/03/2009 15:51
On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le c... de la crémière (ou de Leclerc). Plutôt que d'augmenter les salaires, ne vaut-il pas mieux vaut baisser les prix ? Car si les salaires augmentent, les charges des entreprises augmenteront, et donc les prix remonteront aussi sec !
Et puis aussi, chacun défend sa petite famille : il faudrait que chacun -en dehors des plus démunis- accepte des sacrifices : les cadres du privé comme les fonctionnaires .Mais encore faudrait-il que les élus et les grands patrons donnent l'exemple .
Pourquoi ne pas baisser l'octroi de mer et autres taxes, quitte à être plus économe sur les dépenses non indispensables ou moins urgentes : MCUR , Comité du tourisme qui gâche en vain notre pognon à coup de billets gratuits et de champagne ? être impitoyables avec ces (ir)responsables économiques qui font actuellement la morale au peuple alors qu'eux même s'en mettent plein les poches, et puis aussi, ici comme ailleurs, baisser les avantages de tous les élus,de gauche comme de droite, à commencer par le plus haut placé, là bas, sur ses talonettes, et tous les députés et les sénateurs qui ont trop d'avantage et qui sont très mal placés pour faire la morale aux casseurs !
Je m'énerve, mais ça fait du bien !

13.Posté par terive le 12/03/2009 16:14
Voilà une bonne initiative.
Supprimons l'octroi mer et augmentons de fait le pouvoir d'achat des réunionnais.
Exemple : l'octroi mer sur les voitures est de 26%
De tout façon par rapport à nos collectivités et l'incompétence que l'on a à faire c'est pas grave si on supprime cette affaire. Les collectivités sont là pour investir et non faire de l'embauche électorale qui grève le fonctionnement et du coup diminue la capacité d'investissement.
Exemple: saint andré: prés de 80% de son budget est consacré au fonctionnement. D'où la ville que l'on connait aujourd'hui.
De plus d'un point de vue équité :
les DOMIENS payent ici à travers les produits de consommations les collectivités locales à travers l'octroi de mer. Taxe inexistante en métropole.
Supprimons l'octroi de mer et créons un observatoire sur la COMPOSITION ( et non le prix final )des prix qui vérifiera la répercution de cette suppression.

14.Posté par Lorant le 12/03/2009 17:16
Bon article, hélas, l'octroi de mer est de 0 pour la plupart de ses produits dans l'île.Soyons sérieux !

15.Posté par Jeanneau le 12/03/2009 18:51
Paul Vergès, avec l'appui de la CGTR et du Cospar, pot-pourri de groupements hétéroclites de gauche, mais apolitique, selon son chef Rivière, s'accroche à son pactole : "Touche pas à mon octroi de mer!"

Un remake à la Région Réunion : Papy fait de la résistance (avec ses maquisards précités)!

16.Posté par collectif des dijoux le 12/03/2009 22:01
Scandaleux octroi de mer
le cospar alias cgtr ne parle jamais de l'octroi de mer!
normal le patron du pcf et d ela cgtr est le president du conseil regional

17.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/03/2009 16:12
"ça ne coûtera pas" puisque ce sont des recettes en moins...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales