Social

La Poste en grève au Port, à Sainte-Clotilde et à l'Etang-Salé

La Poste connaît un mouvement de grève au Port et à Sainte-Clotilde aujourd'hui. Son personnel est en grève depuis une semaine du côté de l'Étang-Salé.


La Poste en grève au Port, à Sainte-Clotilde et à l'Etang-Salé
Les agents du centre courrier de la Poste du Port sont en grève illimitée depuis ce lundi. L'intersyndicale dénonce une réorganisation non réglementaire du temps de travail.

"Il n'y a que deux personnes en tout et pour tout qui travaillent" à la Poste du Port indique Daniel Carron, porte-parole de l'intersyndicale FO PTT, Sud et CGTR. La trentaine de facteurs est devant l'entrée du centre de distribution et "aucun courrier ne sera distribué aujourd'hui" assure t-il.

Aujourd'hui, la direction de la Poste ne parlerai plus en terme de projet "Facteur d'avenir" mais serait directement passée au remaniement de l'organisation du personnel, "pour faire aboutir le projet en question" affirme Daniel Carron.

Si l'intersyndicale monte au créneau, c'est parce qu'il "n'y a pas eu de concertation". C'est en ce sens qu'elle parle de "réorganisation non réglementaire". "Les horaires et l'organisation des agents ont été modifiés sans tenir compte des accords ARTT (accord sur la réduction du temps de travail) actés et signés en 1999" regrette le porte-parole de l'intersyndicale.

"On monte les personnes les unes contre les autres"

Daniel Carron dénonce par ailleurs "les méthodes de pression inquiétantes" de la direction pour mettre en place cette réorganisation. "Aujourd'hui, on monte les personnes les unes contre les autres. Parmi les 30 personnes concernées, on en prend une ou deux à part pour leur proposer une nouvelle organisation de travail. L'employé qui est seul face à sa hiérarchie n'émet pas d'objection et se retrouve devant le fait accompli le lendemain".

Pour Daniel Carron, le projet "Facteurs d'avenir vise à supprimer des emplois". La grève à la poste du Port est illimitée. Aucune rencontre n'est prévue pour le moment avec la direction. "Elle fait la sourde oreille" regrette le porte-parole de l'intersyndicale. Mis à part les facteurs, majoritairement en grève, la Poste du Port est tout de même ouverte pour accueillir le public.

Selon la direction de la Poste de La Réunion, "Facteurs d’avenir est le projet qui va donner l’impulsion indispensable pour tenir ces (...) engagements. Il ouvre une nouvelle époque pour la distribution : La Poste et les facteurs s’engagent pour un service de proximité qui réponde aux besoins d’innovation, d’efficacité et de solidarité de la société". Elle assure être en concertation avec les facteurs durant 6 à 9 mois. "A l’Étang-Salé, cette démarche s’est faite de manière participative, dans le cadre d’un projet de réorganisation qui a concerné tous les facteurs de Cilaos et de Saint-Louis, qui ont voté également pour l’organisation mise en place et ne participent pas au mouvement de contestation" explique la direction dans un communiqué.

Du côté de Sainte-Clotilde, "les guichets de la Poste sont 100% en grève" indique Christian Imary, FO-PTT. Dans le Sud à l'Étang-Salé, les agents du centre courrier entament leur deuxième semaine de grève.
Lundi 16 Novembre 2009 - 12:07
Karine Maillot
Lu 1941 fois




1.Posté par vivalarévolousionne le 16/11/2009 13:19
Vous avez raisons Mrs les facteurs fonctionnaires, continuez à nous prouver que vous êtes vraiment tous payés à rien Fou... !

2.Posté par justedubonsens le 16/11/2009 18:47
Monsieur le révolutionnaire vous me semblez plutot conservateur dans vos propos. Avant de crier haro sur les facteurs "fonctionnaires" connaissez vous leurs problèmes et l'objet de leurs revendications ? Etre fonctionnaire ne signifie pas larbin !

3.Posté par Jean-Pierre Laffitte le 16/11/2009 20:22
Les postiers sont en grève parce que derriere leur changement de statut, il y a le spectre de l'ultralibéralisme. La Poste était un service public qui nous permettait d'envoyer et de recevoir notre courrier dans des conditions satisfaisantes à un prix raisonable. Mais les "costards-cravattes" sont arrivés avec leurs ambitions de rentabilité et leurs manières de presse-citrons. Les postiers sont de plus en plus des salariés contractuels. Alors ils n'ont plus les privilèges qu'on leur reproche. Ils vivent de plus en plus dans un climat de précarité. C'est parce que les technocrates ont démoli le service public postal que celui ci fonctionne mal. Ce n'est pas toujours la faute des postiers. Si la poste devient une entreprise privée, ça sera pire ! Regardez ce qui se passe chez France Telecom !
En plus, sachez que cette tendance s'étendra bientot à tous les services publics. Il ne faut surtout pas laisser passer ça, sinon demain, nous serons tous dépendants des vautours de la grande distribution et des sociétés de type "Veolia".
Il faut savoir regarder plus loin que le bout de son nez. Le gouvernement veut tuer notre service public pour que les vautours des multinationales prenne le relais à LEURS conditions. Regardez ce qu'ils ont déjà fait avec l'eau potable, avec les pompes funebres, avec le téléphone ! Demain avec la poste, les transports, l'énergie, les ports, les aéroports, ils nous tiendront dans leurs mains. Nous serons revenus à l'esclavage. Mais cet esclavage là est celui des nantis contre les pauvres. C'est un esclavage administrativement légal. C'est un projet de société défendu par Sarko et ses amis de la finance. Nousdevons tous nous sentir concernés. C'est NOTRE service public qui est en danger !!! Réveillons nous, bon sang !!! Cessons de nous battre entre nous pour nous disputer les miettes !!! Allons combattre les nantis et nous pourrons tous bénéficier des bon morceaux à parts égales.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales