Santé

La Possession équipe ses services et ses lieux publics en défibrillateurs


La Possession équipe ses services et ses lieux publics en défibrillateurs
L'obligation qui est faite aux collectivités de former son personnel aux premiers gestes de secours va un peu plus loin à La Possession. La ville s'équipe en défibrillateurs et en trousses de secours.

"Dix défibrillateurs et 35 trousses de secours vont être installées cette semaine. C'est la première fois que la ville va aussi loin", explique Jean-Pierre Louise, conseiller prévention pour le compte de la collectivité. Un poste qui a été créé voilà un an et dont la bible se trouve être le décret de juin 1985 relatif à l'hygiène et à la sécurité du travail, renforcé par celui du 3 février dernier.

"La totalité des agents que compte la mairie a reçu une formation de SST pour sauveteur secouriste du travail. Un plan de formation est prévu pour les agents récemment intégrés", informe le conseiller.

A leurs côtés désormais, des défibrillateurs semi-automatiques qui ne nécessitent qu'une bonne écoute de son utilisateur. Une voix électronique le guide en effet dans les étapes de la prise en charge de la personne inanimée. Le coût unitaire d'un tel appareil oscille autour des 2.500 euros. Sa batterie est garantie 5 ans mais celle d'une vie sauvée n'a pas de prix.

Bien entendu, l'hôtel de ville en sera fourni, mais aussi la médiathèque, le centre technique, le Plateau festival, le CCAS, la piscine municipale, le gymnase Gaston Dumesgnil, le stade Youri Gagarine ou encore la mairie annexe de Dos-D'Anes. Pour éviter tout acte de vandalisme, les précieux appareils seront toujours positionnés dans un local sous la surveillance d'un agent communal.

Eloignée de tout, y compris d'une assistance médicale d'urgence, Mafate avait été le premier territoire de la Possession à en faire l'acquisition. "Pour le moment, les Mafatais n'ont pas eu à l'utiliser", souffle Jean-Pierre Louise.

L'appui matériel n'est qu'un pan de l'action menée par la collectivité. Pour répondre à des situations délicates rencontrées par ses agents dans l'exercice de leur fonction, le service de prévention disposera également des registres dans les services. Au moindre accident, même bénin, ou d'un risque potentiel pour la santé, le personnel pourra reporter son expérience du terrain pour faire remonter l'information. Un canal que le conseiller prévention espère efficient. Dix défibrillateurs supplémentaires seront quant à eux commandés en 2013.
Mardi 4 Décembre 2012 - 06:48
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1112 fois




1.Posté par nimporte quoi le 04/12/2012 06:07
du nimporte qoi, même si c'est obligatoire il y a onneed'autres chose que le maire dit metre en place.

Déja avant de se faire ejecter en 2014, il doit arreter l'utilisation par le service environnement par des souffleurs mal utilisés par des agents non formés.
ces souffleurs causent plus de gene et de poussiere pourtant roro i monte i descenne dans son loto, li voi bien.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales