Société

La Possession: Sylviane Rivière répond à Jean-Paul Fois


La Possession: Sylviane Rivière répond à Jean-Paul Fois
Nous avons publié ce matin un article* concernant les suites judiciaires dans l'affaire Sylviane Rivière, 1ère adjointe à la Possession, et mise en cause par le président de l'Association de défense des intérêts des Possessionnais, Jean-Paul Fois. L'élue de la Possession lui répond sur sa lecture du rendu d'instruction de la juge Brigitte Lagière. Elle se dit "confiante" quant au dénouement de la procédure en cours. Voici l'intégralité de son communiqué : 

* Communiqué en réponse à l'article "La 1ère adjointe à la Possession en correctionnelle pour "prise illégale d'intérêt "

La Possession: Sylviane Rivière répond à Jean-Paul Fois
Mercredi 28 Mars 2012 - 15:49
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1975 fois




1.Posté par jiji de st denis le 28/03/2012 17:14
oui c'est trés bien sylviane R, dans la vie faut pas mentir, pour bien dormir, pas de vengance ,seulement justice, les citoyens demande que la vérité ,

2.Posté par d'accord sylvianne le 28/03/2012 17:20
Mais c'est quel combat qui continu sylvianne?
Contre Roland Robert?
Si c contre Roland Robert, alors dit le haut et fort , qu'on sache, car un coup avec Bello, un coup avec Roland, on ne sait plus trop qui tu soutiens.

Tu ne peus pas soutenir H. BELLO et etre d'accord avec la politique que même Roro qui est en guerre contre Huguette, car à un moment donné Huguette va te demander de te positionner clairement.

L'argument j'étais élue par le peuple pour mener à bien la mandature ne tiens pas ou ne tiens plus.

Comme H. BELLO tu t'est exclue du parti et tu dois en assumer les conséquences.

On en reparlera....

3.Posté par MAROCO le 28/03/2012 18:26
oh, d'accord sylvianne, tu as des responsabilités importantes au pcR ?????

4.Posté par Mwa la pa di le 28/03/2012 20:26
Voilà une dame qui reconnait avoir signé un permis de construire à son acheteur du terrain. C'était la condition pour que la vente ai lieu ? : elle s'engageait à lui accorder le permis de construire . Rêve ou scénario plausible ?

5.Posté par au 3 le 28/03/2012 20:57
La question est de savoir ? Arrete de prendre les gens pour des cons,surtout les electeurs d'Huguette qui en se moment menent un combat dur auprés de leur maire -deputée, alors que certains même si ils ont dits qu'ils soutenaient Huguette se retrouveront au CM de Roland pour approuver les actions et la politique que mene Roland.
il ne faut pas oublier que Roland Robert a tenu des propos tres durs envers notre députée-maire.

Donc pour une clarification claire, c pesque un pleonasme Sylvianne, il serait bon que vous élus dissidents à La Possession lévent toute ambiguité sur votre soutien ou pas à HB.

On entend pas MLLE PUY, mais elle touche toujours ses indemnités comme vous tous.

il faut que vous assumez vos actes. Car si vous continuez dans cette attitude, vous vous discréditer et ridiculiser vous même. Un élu de Saint-Paul a eu le courage de rendre ses délégations.

C notre analyse puisqu'en 2014 il faudra choisir, si vous choisissez Huguette maintenant, alors c maintenant qu'il faut que vos actes soient en accords avec vos paroles..

Et non veillez la coque...

6.Posté par Madame ISF le 28/03/2012 21:46 (depuis mobile)
On reconnaît les gens honnêtes, Huguette Bello en fait partie, elle est reconnue comme tel, même par ses adversaires. Et vous, et vous et vous???? On ne mélange pas les torchons et les serviettes, madame!

7.Posté par Le bon à tout le 28/03/2012 23:12
Selon les explications de cette dame, le dossier est vide, les constructions n ont pas été réalisées sans permis de construire, sur des parcelles inconstructibles, elle n est pas adjointe chargée de l'urbanisme, elle n a pas de terrain , etc.... etc.....
Si vous signez un permis sur un terrain inconstructible que vous avez vendu à un tiers , il est évident que c est une prise illégale d intérêt car si la personne qui achète sait que la construction va être possible, vous pouvez vendre "plein pot" et profiter du prix fort par votre position d'élue : l infraction est qualifiée.
Si vous participez à une délib qui vous favorise : prise illégale d 'intérêt : roro l a dit dans l'affaire du club de handball de la Possession peu importe que le préfet valide ou pas la décision, l infraction pénale est qualifiée.

Par contre, Mme, vous remontez dans l estime de la population de la Possession quand vous faites barrage à Roro en votant Bello et en mettant en difficulté ce maire qui depuis des années avec son grand DGS Carassou prend les habitants de la Possession pour des imbéciles.

Que justice soit faite, amen.


8.Posté par ADIP Association de Défense des Intérêts de la Possession le 29/03/2012 01:29
En ces temps où l’ADIP est toujours accusée publiquement de faire n’importe quoi pour signaler à la justice des faits réels et les agissements répréhensibles de certains élus depuis de longues années, Mme Sylviane RIVIERE réagit en publiant un communiqué de presse qui annonce des décisions de non-lieu partiel dans des affaires la concernant. Elle écrit :
- Le bétonnage du chemin privé « Pongérard » et « Salmacis » NON LIEU.
- Prise illégale d’intérêts pour déclassement au PLU 2005 de parcelles avec anticipation pour certaines constructions illicites NON LIEU.
- Participation à une délibération à un conseil municipal pour le déclassement en voirie communale du chemin « Lebreton » et « Pongérard »… Déclassement qui n’a pas eu lieu,… c’est parce ce que la Préfecture a annulé la décision de la commune.

Il s’agit donc de décisions judiciaires et préfectorale qui plaident à décharge pour Mme RIVIERE. Mais ses paroles ne suffisent pas pour affirmer que l’ADIP s’est trompée : il faut en apporter la preuve en produisant les ordonnances de NON-LIEU et la notification d’annulation de la Préfecture pour que nous puissions reconnaître nos torts et vous présenter publiquement nos excuses. C’est aussi pour nous la seule façon de prendre conscience que nos méthodes ne sont pas bonnes, et qu’il faut les changer pour que notre vision soit plus juste (ce qui pourrait à l’avenir vous éviter des ennuis). Ainsi, si vous satisfaisiez à notre demande de production de ces documents intégralement, nous publierons sans censurer tous vos courriers et toutes vos preuves sur le site de l’association : www.adip.re
Nous espérons que vous serez sensible à notre offre de droit de réponse complète et que vous accepterez cette invitation pour clarifier la situation. En attendant, nous ne changerons pas nos méthodes.

Concernant l’article de presse dans Zinfos974, auquel vous réagissez avec hargne et détermination (ce que nous comprenons…), l’ADIP, par la voix de son président Jean-Paul FOIS n’a fait que donner une information du juge d’instruction Brigitte LAGIERE, en rappelant l’affaire afin d’éviter des dérives d’information ou des incertitudes. Nous constatons que vous avez la même préoccupation puisque vous confirmez clairement l’objet du renvoi devant le tribunal. Nous vous reconnaissons le droit à la présomption d’innocence, mais admettez également que nous puissions avoir nos convictions après avoir accompli un travail de fourmis et conséquent que vos paroles mettent en lumière. Vos citations : « …a certainement passé des journées voire des mois à fabriquer un dossier très épais ».

Nous percevons, dans votre réaction, une forme de courage à écrire et à signer de votre plume ce courrier. Oui, sincèrement, nous préférons cette attitude à celle de Roland Robert qui se plaint d’être l’éternel victime au point de nous arracher à chaque fois des larmes de compassion (fait pitié comme dit le créole), jamais au courant de rien, ni responsable de quoi que ce soit, alors qu’il est maire depuis plus de quarante ans. Souvenez-vous de l’affaire Babef et de ce que vous avez risqué devant la cour d’appel. Souvenez-vous de René Maillot.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales