Politique

La Possession: Roland Robert s'impatiente, l'opposition calme le jeu


La Possession: Roland Robert s'impatiente, l'opposition calme le jeu
Les rôles étaient inversés hier en conseil municipal de la Possession. Accusée depuis "x" années de traîner sur les grands projets de ville, la majorité a vu cette fois-ci l'opposition demander du temps. 2014 est là. Roland Robert en a-t-il ?

Le conseil municipal de la Possession n'a une nouvelle fois pas déçu les participants qui ont eu le courage d'ingurgiter un volumineux ordre du jour. En guise de bienvenue, un appétissant projet de ZAC "Coeur de Ville", suivi d'un PLU aux contours à réviser, pour finir sur une piscine olympique dont l'intérêt a été débattu.

Les élus d'opposition l'ont bien compris. Il n'est plus question de tergiverser pour la majorité. Les promesses de campagne doivent si possible démarrer avant 2014. Le tram-Train avorté a déjà fait perdre beaucoup d'années à la municipalité sur son projet de centre ville. Une idée émise en 2006 rebaptisée depuis "Coeur de Ville". L'intérêt du projet est acquise de tous. Des détails retiennent malgré tout l'attention des opposants.

"Est-ce que la problématique des déplacements a bien été prise en compte ?", émet Jean-Bernard Grondin, qui a pourtant suivi, jusqu'il y a peu, l'avancée du projet au sein de la majorité. Jacques Hoarau exprime son pessimisme au vue des embouteillages déjà conséquents avec la population actuelle. "Lançons les voies de desserte avant les logements qui seront les premiers à sortir de terre", propose Sylviane Rivière. "Si j'étais à votre place, je penserais à faire les voies d'accès d'abord", explique Jacques Hoarau. Sèchement, Roland Robert réplique. "Justement, la différence entre vous et nous c'est que nous sommes aux affaires. Je vous souhaite de l'être un jour".

Une mise au point des services techniques de la mairie viendra les rassurer. "Nous avons déjà intégré cette problématique des déplacements. Il faut bien comprendre qu'il n'y aura pas d'un coup les milliers d'habitants supplémentaires. Aussi, les premiers coups de pioche pour les logements seront donnés en 2014, leur livraison n'est, elle, attendue que deux ans plus tard, et pour une centaine de familles". On est donc loin de la déferlante imaginée par l'opposition rassure la chargée de mission "Coeur de Ville".

Roland Robert : champion incontesté de longévité politique

"Il est urgent de ne pas se précipiter", répète inlassablement Jean-Yves Morel. Les remarques de l'opposition, qui traînent d'ailleurs en longueur, finissent par agacer le premier magistrat. "40 ans de vie politique, ça veut dire 14 élections remportées, la population m'a dit "oui" tous les trois ans. Il n'y a pas d'équivalent dans le département", se congratule Roland Robert, très agacé.

Restait l'épineuse question de l'interprétation juridique des fameux 4 hectares à vocation agricole que la mairie continue de vouloir intégrer dans les 34 de son Coeur de Ville. L'appui d'un conseil de la mairie n'était pas de trop. La chronologie des décisions -celle du tribunal administratif de 2006 qui permettait à la mairie de modifier le périmètre agricole vers du déclassement, et celle, contradictoire du SAR entré en vigueur en novembre 2011- donne à la mairie l'opportunité d'aller sonner à la porte du Conseil d'Etat. Il devrait y être réclamé à l'institution suprême du Droit administratif de se prononcer sur "une erreur manifeste d'interprétation" du SAR à l'égard d'une décision de justice administrative qui lui était pré-existante. Le consensus actuel veut que le périmètre agricole qui pose débat soit maintenu en attendant la levée de ce flou juridique.

La ville ne dit pas son dernier mot pour le village des Jeux des Iles

Après tant d'énergie dépensée dans les joutes orales, l'auditoire a eu de la peine à enjamber le sautoir de la piscine olympique. La présentation de l'affaire N°8 par Roland Robert avait de quoi couper le sifflet à l'opposition. "L'idée d'une piscine de 50m avait séduit le président de Région lors de sa visite en août 2011. Nous pensons que le projet entrera dans le cadre du Plan de relance régional pour les communes", explique le premier magistrat. Une sollicitation identique sera demandée du côté du TCO, vu le caractère intercommunal avéré d'un tel outil, dont la Réunion sportive manque cruellement. "La municipalité est-elle sûre d'être choisie par l'organisation des Jeux des Iles ?" demande Sylviane Rivière. "Une réunion est prévue demain matin (jeudi matin) avec la DJSCS*" affirme le DGS, vite complété par le maire : "Vous nous demandez si on a la preuve que l'organisateur sélectionne la Possession mais il faut aussi que de notre côté, on apporte la preuve aux organisateurs qu'on est prêts à se lancer dans ce projet", croit Roland Robert. Petite info en passant : la mairie "n'écarte pas totalement la possibilité d'accueillir le village des Jeux". Carrément.

Le projet de piscine emballe l'ancien sportif Jean-Yves Morel. L'opposition des bannis de la majorité vote contre. "On n'est même pas capables d'entretenir les petits équipements de la ville", dénonce Sylviane Rivière qui imagine avec difficulté vivre la piscine olympique après les Jeux. L'élue aura en partie la réponse à ses doutes. Elle sera apportée par Doris Carassou : "aucune collectivité ne fait de bénéfices sur une piscine, qu'il y en ait deux de 25 mètres ou une seule de 50m", ce type d'équipement collectif est condamné à peser sur les finances publiques. Constat lucide.

*Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale
Jeudi 13 Décembre 2012 - 07:52
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1141 fois




1.Posté par Vive Roro Vive Dodo Vive Phiphi Vive WC Vive Zanhug le 13/12/2012 07:22
Roro la bien kok a zotte, bande de nazes de l'opposition zéro.

2.Posté par noe le 13/12/2012 08:14
On se demande à quoi sert l'opposition à la Possessiopn ?
Elle ne sait que moucater , critiquer mais quand il faut se lancer , elle demande du temps au temps ...

3.Posté par au maire roland robert le 13/12/2012 10:42
on voit que roland fanfaronne mais pourquoi luovic grondin dit dans son article que les premiers coups de pioches vont debuter en 2014 pour les logements? c'est donc de l'effet d'annonce, il faut que la mairie donne un planning de livraison et d'avancement des travaux.

l'opposition n'a pas tort qand elle dit qu'il faut voir les voies de circulation pour eviter les embouteillages.

Non Roland n'a rien fait en 40 ans, ce n'est pas en 2013 ou 204 qu'il va commencer.

De toute façon, heuresement qu'il a travaillé pour un collége et une piscine en 40 ans c'est tres leger.

mais qu'on ne se trompe pas, il veut mettre so fils en place en 2014 et sa la population ne le veut pas.

Quand un enfant de militant s'en va, le dgs devait laisser les employés libre de montrer leur soutien à la famille et leur amitié à cet enfant dnt les parents ont temps faits pour la possession.

il parait qu'en d'autre circonstances et pour d'autres personnes des bus étaient mis en place pour le deplacement d'agents communaux.

4.Posté par Sylviane RIVIERE le 13/12/2012 10:59
OUI la Possession a besoin d'une deuxième piscine et depuis longtemps. De part la configuration de notre Commune, constituée de quartiers bien distincts, éloignés les uns des autres, il serait certainement préférable de construire plutôt des piscines de proximité, à faible distance des groupes scolaires. Il s'agirait là de répondre véritablement à l'attente de nos administrés et de faciliter au maximum la pratique de la natation pour tous. On le sait aujourd'hui : c'est grâce à ces équipements de proximité qui participent à l'accès au sport pour tous que se dessine l'émergence de nouveaux talents parmi les jeunes habitants des quartiers.
De plus un tel programme présenterait l'avantage de pouvoir démarrer rapidement tout en étant planifié sur plusieurs années et n'impacterait donc pas un seul exercice budgétaire et pourrait tout autant bénéficier de cofinancements importants. La Piscine Olympique devrait être un équipement intecommunal, nous appartenons à un grand ensemble, La Communauté d'Agglomération qu'est le territoire de laCôte Ouest (TCO) qui regroupe des 5 Communes de la région Ouest.
Monsieur Le Maire, pour que la piscine Olympique soit intercommmunale, il faut que le projet soit porté par le TCO mais pas par la Commune.

5.Posté par la section le 14/12/2012 20:33
En seance , Mme Riviere a propose que la piscine olympique soit construite à St Pierre!!!

Merci de défendre nos intérets..

Lé normal que quand ou l'étais là que La Possession n'avançait pas.


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales