Politique

La Possession: Philippe Robert pas tout à fait absent du conseil


La Possession: Philippe Robert pas tout à fait absent du conseil
Tout en pratiquant la politique de la chaise vide ce lundi soir au conseil municipal, l’opposant Philippe Robert ne rate pas l’occasion de distiller ses remarques. C’était le cas à quelques heures du conseil à l’occasion d’une conférence de presse.
 
Six affaires ont retenu l’attention de Philippe Robert et de François Deliron. L’affaire N°2 tout d’abord qui marque selon lui le peu d’ambition de la municipalité. Philippe Robert déplore les défauts d'investissements consentis par la majorité Miranville. Ceux qui le sont proviennent de "l’ancienne mandature". Un cas d’école, c’est le cas de le dire : l’achat-construction de modulaires à l’école Raymond Mondon qui trahit selon l’opposant le retard pris dans les travaux. La location des modulaires aurait d’ailleurs été plus judicieuse selon lui, car moins coûteuse.
 
Dans la droite ligne des projets abandonnés, Philippe Robert déplore que l’affaire 20 entérine ce lundi soir la résiliation du marché public pour la construction de la piscine olympique. Rappelez-vous, le projet avait été présenté comme un atout de plus pour la ville dans le cadre de la réception des Jeux des Iles. Faut-il tout de même rappeler que la ville du Port et son nouvel exécutif programme de sortir de terre une piscine toute neuve à la Rivière des Galets, soit à quelques centaines de mètres à vol d’oiseau de l’emplacement Zac Moulin Joli prévu par feu Roland Robert. Pour le coup, on peut plutôt parler de gestion intelligente entre les deux maires siégeant au TCO. Philippe Robert, qui voyait là le projet paternel qui aurait contribué à "faire travailler les entreprises, les Possessionnais et les Réunionnais", attend désormais que des éclaircissements lui soient donnés sur la note à payer pour ces désengagements. "Combien nous coûtera réellement l’annulation des projets demande-t-il. On n’a pas d’argent pour construire La Possession mais on en a pour la détruire". Sur la forme, une figure de style bien trouvée.
 
Incompréhension sur une éventuelle augmentation du prix de la cantine
 
Autre affaire : l’affaire N°6 abordera ce lundi soir le fléchage des 25.000 euros de la réserve parlementaire de Didier Robert pour l’extension du cimetière de Ravine à Marquet. Philippe Robert s’étonne de cette manne, non pas quelle ne soit pas la bienvenue, mais qu’elle entre en contradiction selon lui avec le discours tenu à un précédent conseil. Le 24 juin, les élus de la majorité avaient fait voter "l’augmentation du prix des concessions, soi-disant pour financer l’extension du cimetière". L’élu d’opposition ne comprend pas où est allé l’argent.
 
Ironie toujours pour l’affaire 12 cette fois. La ville valide ce soir l’apport de 140 contrats CAE CUI pour le second semestre 2015. Philippe Robert ne manque pas de rappeler la maire à ses contradictions discursives. "En début d’année, il était question de risque de mise sous tutelle lorsqu’il s’agissait des 100 contrats aidés du 1er semestre 2014 qui avaient plombé les comptes.  J’espère que l’utilisation de ces 140 contrats aidés ne plongera pas définitivement La Possession dans un marasme financier", en rigole-t-il.
 
Quant à l’affaire 22, à moins d’une incompréhension, elle prévoit l’augmentation tarifaire de la restauration scolaire via l’ajout de deux mois à régler par les parents. Un mode de passage en force "mesquin" selon les deux  opposants PCR.

Les mois de janvier et de juillet seront dorénavant facturés. "La Possession innove : un service public non rendu devra être payé !" Lissage du coût du repas scolaire sur deux mois supplémentaires ou réelle augmentation ? La mairie devra déminer le terrain.
 
Lundi 17 Août 2015 - 18:30
LG
Lu 1785 fois




1.Posté par loulou le 17/08/2015 21:54
Arrêter, M. Robert,
c' est vous le traitre !

2.Posté par Zeb BULO le 17/08/2015 22:37
Ne trouvez-vous pas qu'il a bien une belle "tête de nœud" !

3.Posté par Zeb BULO le 17/08/2015 23:11
Tête de nœud = progéniture de feu Le Roy Dagobert

Question à l'endroit de la "Tête de nœud" : Dans l'affaire N°6 combien d'années faudrait-il, aux familles des administrés qui décèderaient, pour atteindre le budget suffisant permettant de financer l'extension du cimetière ?
Si la "Tête de nœud" ne sait pas où est passé l'argent, un je lui propose une remise à niveau en maths, deux d'aller compter le nombre de tombes qu'il y a dans le cimetière.
"Tête de nœud" un jour, "Tête de nœud" toujours !

4.Posté par lorema le 18/08/2015 08:38
Ce membre de la famille royale veut reprendre le Trône !

5.Posté par QUI A ENDETTE LA COMMUNE ? le 18/08/2015 12:27
M. ROBERT vous oubliez que c'est votre père (paix à son âme) qui n'a pas honorer certaines dettes d'entant et qu'aujourd'hui cela retombe sur une gouvernance responsable !


6.Posté par BlaBlaBla le 18/08/2015 16:51
" Bon à rien, mauvais en tout"...

7.Posté par Ti poucet le 30/08/2015 15:28 (depuis mobile)
La famille Robert cherche à reprendre son argent facile afin de pouvoir s''enpifrer sur le dos des possessionnais!!! J''ai remarquée bcp de perte de poids dans la famille Mr Robert!!!!Mdr

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales